Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikon

DxO : données d’entreprise

06/06/2018 | LAURENT KATZ

Division de la société d’origine, mise sous le régime du contrôle judiciaire, abandon de la caméra DxO ONE, l’actualité ne manque pas chez le spécialiste de l’évaluation d’appareils photo et d’objectifs, du développement Raw, de la simulation de films argentiques et des solutions d’amélioration d’images pour les fabricants d’équipements de prise de vue.

Aujourd’hui, DxO c’est plusieurs entités. DxO Lab a en charge les logiciels DxO PhotoLab, DxO FilmPack et DxO ViewPoint, et la suite Nik Collection 2018. Curieusement, sur le site Web, on cherche en vain la caméra DxO One, dans les pages marketing ou la boutique en ligne. Et comme aucun communiqué de presse n’a annoncé quoi que ce soit, on peut penser que la caméra n’a pas connu le succès escompté, ce qui n’est pas étonnant vu son prix de lancement, 600 €. Certes en accord avec ceux prêts à dépenser 800-1100 € pour un iPhone… mais un public qui se satisfait majoritairement de l’appareil photo embarqué au contraire de ceux qui, passionnés de photo, préfèrent un APN plus traditionnel, avec zoom, stabilisateur et capteur 1 pouce.

L’entreprise est à ce jour en redressement judiciaire. « Le principal objectif assigné par le législateur à la procédure de redressement judiciaire est de permettre à l’entreprise en difficulté de poursuivre l’exploitation de son activité, sous contrôle judiciaire, dans le cadre d’un plan arrêté par le Tribunal, tout en lui permettant de rembourser ses dettes et de maintenir ses emplois », nous dit le site Infogreffe. Ce qui n’est pas la liquidation et montre qu’une perspective de jours meilleurs est réaliste. D’ailleurs, DxO, du temps où ce n’était qu’une seule société a longtemps fait l’objet de procédures, comme la mise en œuvre d’une procédure de sauvegarde en mars 2010. Comme l’indique le site du greffe du tribunal de Paris :« la procédure de sauvegarde est réservée aux entreprises ou débiteurs personnes physiques qui ne sont pas en état de cessation des paiements, mais qui rencontrent des difficultés qu’ils ne peuvent surmonter et qui sont de nature à les conduire à la cessation de leurs paiements (impossibilité de faire face au passif exigible avec l’actif disponible) ». Rien de catastrophique, car l’entreprise est là, huit ans après, toujours à la pointe du développement logiciel.

JPEG - 76.9 ko
Le site de DxOMARK Image Labs, orienté BtoB, pour l’évaluation et le conseil.

Cette activité d’éditeur n’est qu’une facette, car DxO c’est ou plutôt c’était le développement d’outils de mesure regroupé sous la bannière Analyser. Avec six modules : Photo Module (qualité d’image), Optics Module (performance des objectifs), Video & Stabilization Module, Autofocus & Timing Module, Dual-Cam & 3D Module (dispositif d’acquisition avec plus d’un capteur) et HDR Module (le petit dernier). Ce département de la société d’origine est maintenant une entreprise indépendante, DxOMark Image Labs, qui donne des conseils et propose des prestations à tout fabricant développant des équipements intégrant de l’acquisition d’image. Comme les fabricants de téléphones portables, de drones…

Elle s’occupe aussi du site DxOMark.com qui évalue les performances des appareils photo, des modules de prise de vue des téléphones portables et des objectifs. Avec des spécialistes ne faisant pas partie du département de services aux entreprises, pour éviter tout conflit d’intérêts. Leur publication est accessible à tout le monde, à condition de lire l’anglais ou le chinois.

JPEG - 112.9 ko
Le site de DxOMARK présente des tests d’appareils, objectifs et smartphones.

- Le site de DxO
- Le site de DxOMark Image Lab
- Le site de DxOMark

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Olympus
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP

Joomeo