Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Epson SureLab D700 : un air de déjà-vu

08/05/2014 | Pascale Brites

Minilab jet d’encre compact et productif, le SureLab D700 d’Epson vise les petites entreprises pour qui l’investissement dans un minilab à haut rendement n’est pas rentable, mais dont la production excède les capacités d’une imprimante jet d’encre traditionnelle.

Cette annonce du fabricant japonais fait suite à celle de Fujifilm, en octobre dernier, qui présentait alors son Frontier-S DX100 testé dans Workflow n°6. Les deux machines chassent sur les mêmes terres, mettant en avant les qualités d’impression du jet d’encre, et notamment la richesse de reproduction tonale grâce à l’usage de six cartouches couleur. L’emploi d’une encre noire permet également de produire des Dmax nettement supérieures à la technologie par sublimation thermique, qui équipe la majorité des systèmes d’impression mobiles.

À voir les deux machines d’Epson et de Fujifilm, on peut même s’interroger sur leur origine. Même design, même encombrement, même technologie, même cartouches de 200 ml, les Frontier-S DX100 et Epson SureLab D700 semblent être de véritables sœurs jumelles. Seul le nom des encres, à colorants, change : Vividia chez Fujifilm et UltraChrome D6-S chez Epson.

Le SureLab D700, comme le SureLab D3000 lancé il y a presque deux ans, peut recevoir trois types de support en finition mate, lustrée ou glacée, quand Fujifilm ne propose pour l’instant que deux papiers, mat ou brillant. Le support se charge en rouleau de 65 m de long et de 102 mm, 127 mm, 152 mm, 203 mm ou 210 mm de large. Le SureLab D3000 fait mieux dans ce domaine en acceptant des rouleaux de papier jusqu’à 305 mm de large.

Doté d’un système de découpe intégré, le SureLab D700 peut imprimer des images dont la largeur est comprise entre 8,9 cm et 100 cm, comme le Fujifilm Frontier-S.
La machine utilise la technologie d’impression Epson MicroPiezo et permet de choisir entre une résolution « rapide » de 720 x 360 dpi, « standard » de 720 x 720 dpi et « haute qualité » de 1440 x 720 dpi. Enfin, côté productivité, le fabricant annonce 360 tirages 10x15 cm par heure en qualité standard et 180 tirages 10x15 par heure en haute qualité. La connexion à un ordinateur s’effectue en USB.
Le SureLab D700 d’Epson sera disponible en septembre au prix de 2 995 € HT, soit l’équivalent du tarif du Fujifilm Frontier-S DX100.

- Le site d’Epson.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP