Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

Ergonomie des menus : léger avantage Nikon

24/01/2008 | Jean-François Vibert

Canon EOS 40D : Les menus ont été unifiés (enfin) avec la gamme professionnelle ce qui permet d’utiliser conjointement un EOS 40D avec un EOS 1D, sans se mélanger les pinceaux… Ouf ! C’est un énorme progrès, notamment pour l’ergonomie des EOS 1D dont la précédente génération frisait le cauchemar. La gamme Expert possédait heureusement un système de menus idéal, c’est donc elle qui a logiquement inspiré le nouveau design unifié... Il sera très certainement étendu aux successeurs de l’EOS 5D et de l’EOS 400D attendus en février. On peut naviguer de colonne en colonne grâce à la molette avant. Puis explorer les colonnes verticalement grâce à la molette arrière… Seconde nouveauté, une colonne de menus favoris est apparue, ou vous pouvez ranger vos menus les plus courants (y compris les fonctions personnalisées) dans l’ordre qui vous convient. À titre d’exemple, j’y ai placé la fonction personnalisée de verrouillage du miroir qui est habituellement si bien cachée… C’est génial et je n’utilise plus que cette colonne pour piloter mon EOS, dommage que le nombre de menus soit limité à six… Car un pro utilise plus de fonctions que ça ! Canon regroupe les paramétrages avancés du boîtier dans un menu fonctions personnalisées, ce qui simplifie la navigation pour ceux qui n’éprouvent pas le besoin d’y accéder régulièrement.

Nikon D300 : Comme chez Canon, un nouveau menu proposant l’accès rapide à vos menus préférés est apparu, remplaçant l’ancienne mémorisation des derniers menus consultés (dont l’utilisation m’avait posé quelques soucis). Il est extraordinairement pratique et je n’utilise plus que lui… D’autant qu’on peut y stocker jusqu’à 20 menus utiles : une fois de plus, Nikon va un peu plus loin que Canon ! Second progrès notable : un problème ergonomique des modèles antérieurs a été réglé sur ce D300 : le système de zoom dans les images qui me posait tant de soucis a été (enfin) amélioré. Grâce à son petit carré de positionnement, il est maintenant plus agréable et plus performant que celui du Canon (qui était déjà fort pratique). Détail très agréable, le défilement est moins saccadé lorsque l’on se déplace au cœur de l’image agrandie.... Pour finir, n’oublions pas l’indispensable touche d’aide ? déjà évoquée plus haut, ou encore l’Astérix qui apparaît sur tous les menus dont la configuration d’origine a été modifiée…

Avantage : Nikon l’emporte d’une courte tête. C’est notamment grâce à sa touche d’aide et au menu personnalisable qui peut embarquer vos 20 fonctions préférées contre 6 seulement chez Canon... C’est tout bête, mais cela vous sera utile tous les jours ! Mais restons conscients que les menus du D300 sont plus touffus et compliqués, ce qui est un peu normal puisque Nikon offre davantage d’options de paramétrages. À titre personnel, j’aurais tendance à préférer le design des menus Canon qui me semblent plus esthétiques, mais c’est vraiment une affaire de goût... Quoi qu’il en soit, je reste convaincu que pas mal de progrès sont encore possibles du point de vue de l’ergonomie des menus des reflex numériques. Nikon et Canon ne sont d’ailleurs pas forcément les constructeurs les plus innovants en la matière…

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP