Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

Gammes d’objectifs et compatibilité.

09/07/2007 | Jean-François Vibert

La taille du capteur des Pentax K implique une correction de focale de 1,5x, comme c’est le cas pour la plupart des reflex à petits capteurs (APS-C). Une nouvelle gamme d’optiques (toujours en monture K) a donc été créée par Pentax : les smc-DA (smc pour Super Multi Coating)… Un peu à l’image de ce qu’ont fait Canon (avec les optiques EF-S) et Nikon (avec les DX).

En résumé

- Les smc FA : des optiques classiques à large cercle d’image, destinées aux boîtiers argentiques. Elles s’adaptent sur les Pentax numériques (avec des réserves pour certaines d’entre elles).

- Les smc-DA : une douzaine d’optiques récentes à cercle d’image étroit, conçues exclusivement pour les reflex à petits capteurs (*ist et K), afin de retrouver des angles de visée plus larges.

- Les smc-DFA : rares optiques (2 objectifs macro jusqu’à présent) conçues pour le numérique, mais restant compatibles avec le cercle d’image des boîtier argentiques. Une précaution pour le jour où arriverait un Pentax full frame ?

Qu’en est-il de l’autofocus ?

Il faut rappeler que le système Pentax est traditionnellement animé par un moteur intégré aux boîtiers, unesolution qui n’est pas connue pour être la plus performante. C’est pourquoi Pentax (comme d’autres fabricants) développe des optiques embarquant leur propre moteur, suivant l’exemple de Canon qui l’a fait dès 1987 avec les optiques USM (Ultrasonic Motor), ou de Nikon avec les optiques SWM (Silent Wave Motor).

Le K10D ne manque pas de collimateurs. Son autofocus est précis et efficace, mais pas extraordinairement rapide avec les optiques standard non motorisées SDM. Et il manifeste des hésitations en très basse lumière sur des sujets mobiles.

Une nouvelle génération d’optiques haut de gamme Pentax équipées de moteurs SDM (Super Direct drive Motor) est donc progressivement commercialisée. Pour les exploiter ,le Pentax K10D doit subir une mise à jour de son firmware. Si la gamme est très cohérente et les caractéristiques alléchantes, elles ne sont malheureusement pas encore suffisamment nombreuses pour rivaliser avec Canon et Nikon :

- Smc DA* 16-50mm f/2,8 ED AL [IF] SDM (disponible)

- Smc DA* 50-135mm f/2,8 ED [IF] SDM (disponible)

- Smc DA* 60-250mm f/4 ED [IF] SDM

- Smc DA* 200mm f/2,8 ED [IF] SDM

- Smc DA* 300mm f/4 ED [IF] SDM


Les nouveaux objectifs à moteurs circulaires de Pentax affichent de grandes ambitions et des prix professionnels (à partir de 849 €). Rapidement Pentax devra étoffer cette gamme et lui adjoindre quelques optiques plus démocratiques...

un petit nombre d’optiques fixes haut de gamme

Pentax commercialise également un petit nombre d’optiques fixes haut de gamme (de 21, 40 et 70 mm) appelées Limited (trois optiques Limited de 31, 41 et 77 mm existaient déjà en version FA argentique). Absolument uniques en leur genre, elles sont extraordinairement compactes : de 1,5 cm de profondeur pour le 40 mm à 2,6 cm pour le 70 mm… Excusez du peu ! Elles permettent d’alléger sensiblement l’ensemble boîtier/objectif et constituent une belle occasion de revenir de temps à autres, à l’utilisation d’optiques fixes… Un exercice créatif auquel tous les photographes devraient s’astreindre périodiquement !

Objectif smc Pentax DA 21mm f 3,2 AL Limited. Equivalent à un 32 mm cet objectif grand angle fixe est incroyablement compact. Long de 21 mm il ne pèse que 140 grammes.

Si les récentes optiques Pentax sont originales et intéressantes, les gammes disponibles ne sont pas pléthoriques. Heureusement, tous les reflex Pentax sont compatibles avec les objectifs à monture K produits depuis 1975 et les objectifs M sortis à partir de 1978. Grâce à des adaptateurs, il est même possible d’utiliser les ancestrales M42 à vis et les optiques moyen format Pentax. Cela ravira les professionnels autant que les amateurs d’occasion capables de repérer les perles rares…


Le Samsung GX-10 et ses optiques Samsung signées Schneider Kreuznach, qui ne se distinguent des Pentax que par la bague bleue.
Côté Samsung, les nouvelles optiques D-Xenon et D-Xenogon, sont labellisées Schneider-Kreuznach, pourtant elles ne sont que des clones des Pentax… Il semblerait que le prestige de l’industrie optique allemande du début du 20e siècle exerce toujours un certain effet !

Quels flashs pour les reflex Pentax ?

Depuis 2001, le système de flashes Pentax fait appel comme le système Canon, à un prééclair permettant la mesure par la cellule multizone standard de l’appareil. Le déclenchement sans fil de plusieurs flashes distants par le flash intégré au boîtier et la synchronisation haute vitesse (jusqu’au 1/4000ème) sont également rentrés depuis longtemps dans les habitudes des Pentaxistes.

Les récents flashs 360-FGZ et 540-FGZ (à mesure P-TTL) peuvent êtres contrôlés sans câbles par les flashes d’appoint embarqués des Pentax K10D et Samsung GX-10… Mais à l’unique condition de disposer de la version 1.10 (ou supérieure) du firmware de ces boîtiers. Leurs premiers acheteurs devront donc télécharger et installer une mise à jour, ce qui n’est pas très compliqué. Malheureusement les Pentax *istDS, *istDL, DS2, DL2, K100D, K110D et K100D Super restent toujours privés de cette fonctionnalité (sans raison valable), ainsi que les Samsung GX-1S et GX-1L.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP