Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

Irix 15 mm f/2,4 : les yeux grands ouverts

24/03/2016 | Benjamin Favier

À l’occasion du Photography Show qui s’est déroulé du 19 au 22 mars à Birmingham, la marque TH Swiss dévoile le premier modèle d’une nouvelle gamme optique, baptisée Irix. Le 15 mm f/2,4 couvre le 24 x 36 et existe en montures Canon, Pentax et Nikon. Deux versions sont proposées, Blackstone et Firefly.

Présentation

Le choix est déjà large en matière d’optiques ultra grand-angle, pour les possesseurs de reflex plein format. Dernièrement, Tamron a proposé un zoom SP 15-30 mm f/2,8 Di VC USD, combinant grande ouverture et stabilisation, tandis que Canon a marqué les esprits avec son remarquable EF 11-24 mm f/4L USM. Les Nikonistes apprécient quant à eux le vieillissant, mais toujours performant AF-S 14-24 mm f/2,8. À mentionner aussi, le Sigma 12-24 mm f/4,5-5,6 DG HSM II. Parmi les focales, fixes, on trouve un EF 14 mm f/2,8L USM II dans la série L et un AF 14 mm f/2,8D ED dans la famille Nikkor. Samyang propose un intéressant 14 mm f/2,8, mais avec une mise au point manuelle uniquement…

JPEG - 121.7 ko
Le modèle Blackstone.
JPEG - 113.1 ko
Le modèle Firefly.

La société suisse TH Swiss se positionne sur ce créneau avec son 15 mm f/2,4, qui inaugure une nouvelle série optique, baptisée Irix. Ou plutôt « ses » 15 mm f/2,4 puisqu’il y a deux modèles, tous deux dotés de joints d’étanchéité, mais offrant une finition différente. Le Blackstone est ainsi conçu en magnésium et aluminium. Le Firefly repose lui sur une construction moins robuste. Ainsi quelque 80 g séparent les deux versions. Par exemple, en monture Canon EF, le Firefly pèse 608 g et le Blackstone 685 g. Les deux Irix sont également prévus en montures Pentax K et Nikon F. Les 15 mm couvrent le plein format, mais seront aussi appréciés sur les reflex APS-C de ces trois marques. Sur les modèles Pentax et Nikon, ils offriront l’équivalent d’un 22,5 mm ; sur les EOS, ils cadreront comme un 24 mm.

JPEG - 72.8 ko
Formule optique des Irix 15 mm f/2,4. Document TH Swiss

Par ailleurs, les deux modèles adoptent la même formule optique. Celle-ci comprend quinze éléments répartis en onze groupes. Parmi eux, Irix indique la présence de trois verres HRI (high refractive index), deux à extra faible dispersion et deux éléments asphériques. Le revêtement « neutrino » garantirait une lutte efficace contre les aberrations chromatiques, images fantômes et autre flare d’après la marque, qui précise avoir élaboré des optiques pour les capteurs de 50 Mpxl comme celui des EOS 5DS et 5DS R. Nous avons demandé un échantillon de test. Le diaphragme compte neuf lamelles et la distance minimale de mise au point est de 28 cm. Particulièrement lumineuse (f/2,4), l’optique n’est pas stabilisée. Elle bénéficiera néanmoins du système à cinq axes intégré dans le Ricoh Pentax K-1.

À l’instar du Samyang 14 mm cité, la mise au point est donc manuelle. Une échelle des distances est gravée sur le fût ; dans l’obscurité, elle est fluorescente sur le modèle Blackstone (nous n’avons pas eu de confirmation sur ce point concernant l’autre modèle) ! Autre point de repère intéressant d’un point de vue ergonomique, le fait d’entendre un « click », lorsque la bague de mise au point est réglée sur l’infini. Utiles en extérieur, notamment pour l’astrophotographie, ces deux derniers paramètres ne semblent en revanche pas garantir une discrétion maximale dans le cadre d’un spectacle ou d’un reportage : nous vous en dirons plus lorsque nous mettrons la main sur un exemplaire. Il sera en outre possible de bloquer la position de la bague de mise au point. Et la fonction « Focus Scale Calibration » permettra d’ajuster l’échelle des distances en fonction du modèle utilisé.

JPEG - 116.5 ko
Il sera possible d’utiliser des filtres gélatines de 30 x 30 mm.

Point fort par rapport au zoom Tamron 15-30 mm, le pare-soleil de l’Irix 15 mm est amovible. Il sera possible de visser des filtres de 95 mm de diamètre et une petite fenêtre sur le pare-soleil permettra de le faire tourner, ce qui sera utile avec un polarisant circulaire. La marque propose des modèles UV, ND (ND4, ND16 ND32…) ainsi qu’un polarisant circulaire. On peut aussi employer des filtres gélatines sur un porte-filtre de 30 x 30 mm placé au niveau de la monture (le même principe existe sur le zoom EF 17-40 mm f/4L USM par exemple).

La sortie ne devrait plus tarder puisque TH Swiss parle d’une arrivée au printemps… Les tarifs seront de 475 € pour la version Firefly et 695 € pour le modèle Blackstone. Nous n’avons pour l’instant pas d’informations concernant les futurs modèles à venir. Le design est peaufiné en Suisse, mais la construction est effectuée en Corée du Sud.

- Article mis à jour le 5 avril à 10h (prix)

- Le site d’Irix

Fiche technique

  • Prix : 549 € (version Firefly) ; 699 € (version Blackstone)
  • Type : focale fixe 24 x 36
  • Montures : Canon EF, Pentax K, Nikon F
  • Focale : 15 mm
  • Focale sur APS-C : 22,5 mm (Pentax et Nikon) ; 24 mm (Canon) en équivalent 24 x 36
  • Ouverture maximale : f/2,4
  • Ouverture minimale : f/22
  • Construction optique : 15 lentilles en 11 groupes (3 HR, 2 Ed et 2 Asph)
  • Protection : oui (version Blackstone)
  • Zooming : mécanique
  • Motorisation : -
  • Stabilisation : -
  • Diaphragme : 9 lamelles
  • Distance minimale de mise au point : 28 cm
  • Pare-soleil : fourni
  • Diamètre de la lentille frontale : 95 mm ; porte-filtres gélatines à l’arrière 30 x 30 mm
  • Dimensions (L x ø) : 100 mm x 114 mm
  • Poids : 608 g (Canon) / 581 g (Nikon) pour la version Firefly ; 685 g (Canon) / 653 g (Nikon) pour la version Blackstone

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Olympus
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP

Joomeo