Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Joby GripThight met les smartphones sur pied

11/07/2013 | Benjamin Favier

Pour de nombreux utilisateurs, la fonction photo des téléphones modernes remplace les appareils compacts. Les accessoiristes se mettent au diapason, à l’image de Joby qui propose des supports de fixation pour smartphones.

Joby a fait sensation avec le fameux GorillaPod : ce trépied, dont les segments peuvent être contorsionnés à l’envie, pour épouser les contours d’une branche d’arbre ou d’un rocher, par exemple. Différents modèles existent pour accueillir reflex, appareils hybrides ou compacts. Cette fois, ce sont les smartphones qui sont à l’honneur, avec la gamme GripTight, officiellement annoncée sur le marché français. Des accessoiristes photo comme Manfrotto (adaptateur Klyp dédié) ont déjà adapté leur offre en fonction des nouveaux usages : force est de constater que les smartphones prennent le pas sur les compacts d’entrée de gamme. Joby propose ainsi trois types de supports.

Le GripThight Mount prend place sur n’importe quel trépied. Le système de serrage le rend compatible avec tous les smartphones dont la largeur est comprise entre 54 et 72 mm. Il est conçu en plastique et pèse seulement 20 g, pour une hauteur maximale de 7,8 cm. Il peut accueillir un modèle de 325 g selon le fabricant. Il vaut 15 €.

Le GripTight Micro Stand est en fait la combinaison du GripThight Mount décrit précédemment et du Micro 250, mini pied. Il est proposé au prix de 30 €.

Quant au GripThight GorillaPod Stand, il s’agit de l’association du GripThight Mount et d’un Gorillapod de petite taille. Il coûte 30 €.

Application pour les photographes

La pertinence de tels supports pour faire de la vidéo ou utiliser des applications comme Skype fait sens avec un smartphone. Les photographes sont en revanche en droit de se demander en quoi cela leur serait utile, étant données les fonctions limitées de ces appareils dans le domaine de la prise de vue. Mais il existe des outils qui pallient ces manques, à l’instar de l’application GorillaCam, toujours signée Joby.


Fonction retardateur de la version 1.2.2 de GorillaCam sur iOS.


La version 2.1.3 de GorillaCam atteste d’un profond remaniement de l’interface de l’application pour iOS développée par Joby.

Déclinée en versions gratuite et payante (GorillaCamPro vaut 1,79 €), elle permet de bénéficier d’un retardateur (1 à 120 sec), d’un mode Rafale (3 à 60 vues), de la prise de vue par intervalle ou d’un niveau à bulle, par exemple. Elle n’est disponible qu’en anglais. Des coques de protection ne seront pas de trop pour soumettre son smartphone à ce type d’acrobatie, en cas de serrage mal assuré…

- Le site de Joby

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP