Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

SIGMA Nikon

Kenko : protège-écrans souples en stock

04/02/2015 | Benjamin Favier

Le fabricant d’accessoires propose une quarantaine de films pour protéger l’écran LCD de son appareil : ils sont prévus pour différents modèles Canon, Fujifilm, Nikon, Olympus, Pentax ou Ricoh.

Cette information ne concerne pas le Leica M60, seul boîtier numérique dénué d’écran à l’heure actuelle ! En revanche, l’acquisition d’un protège-écran est fortement recommandée à tous les possesseurs d’appareils munis d’un LCD, tactile ou pas. Cet accessoire est malheureusement négligé par la majorité des constructeurs, alors qu’il devrait figurer dans l’emballage, au même titre que la sangle, pour le cou ou le poignet selon le gabarit. Même Nikon, qui avait pris l’habitude de fournir un modèle en plastique pour mettre l’écran à l’abri des chocs et rayures éventuelles, ne le fait plus systématiquement depuis la sortie du D7100.

Il existe de nombreuses références sur le marché. Celles proposées par Kenko ne sont pas les moins onéreuses. Cependant, les possesseurs de reflex dotés de plusieurs écrans les verront d’un bon œil : le modèle prévu pour l’EOS 6D par exemple, contient un film pour l’écran arrière et un autre pour le petit LCD de rappel, situé sur le dessus du boîtier.

JPEG - 67.8 ko
L’étiquette « Tab » doit être positionnée dans ce sens pour appliquer le film correctement.

Pour les reflex professionnels comme le Nikon D4s, qui disposent en plus d’un écran sur le grip inférieur, un film supplémentaire correspondant aux dimensions est fourni. Et le prix demeure identique, quel que soit le modèle, qu’il y ait un ou trois morceaux de films, soit 15,90 €. Le fabricant précise que ces films comportent des couches de traitement antisalissures et antireflets, ainsi qu’un « durcisseur », censé agir contre les rayures. L’installation est très simple à mettre en œuvre. Il faut bien nettoyer les surfaces au préalable (de préférence avec un liquide prévu pour ce type d’écran) et suivre le mode d’emploi imprimé au dos de l’emballage. Sur l’EOS 6D, le film occupe parfaitement toute la surface de l’écran : sur le dessus en revanche, il manque 1 mm en largeur pour tout couvrir, mais cela suffit amplement. Les traces de doigts sont bien visibles, en revanche, quelques rayures volontaires infligées avec des clés disparaissent aussitôt. Ces films Kenko sont hautement recommandables. La liste des produits concernés est accessible ici.

- Le site de Kerpix
- Le site de Kenko

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



PHOX

Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP