Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

L’appareil sphérique Panono arrive au printemps

27/10/2014 | Franck Mée

Panono annonce la disponibilité de son ballon-photo, un assemblage de trente-six appareils capable de prendre des photos sphériques de 108 Mpxl, simplement en le jetant en l’air.

La photo panoramique est maintenant un grand classique : la plupart des appareils modernes intègrent une fonction d’assemblage d’images prises à la volée. La photo sphérique est plus inhabituelle, mais il existe également des outils et des applications pour smartphone capables d’en réaliser.

JPEG - 63.8 ko
La photo sphérique, du plus cher au moins cher : système dédié assemblant plusieurs appareils (ici le sac à dos Google Street View), double fish-eye Ricoh Theta, assemblage logiciel de plusieurs photos (ici l’application Android Photo Sphere).

Ces solutions souffrent tout de même de limitations. Le Ricoh Theta, rare exemple d’appareil dédié à la photo sphérique, adosse en fait deux modules équipés d’un fish-eye circulaire : la définition est donc limitée et la jointure entre les deux vues est visible. Les logiciels d’assemblage à partir de multiples photos font de vraies images sphériques homogènes, mais l’opération prend du temps et nécessite une certaine rigueur pour obtenir de bons résultats. Enfin, les appareils dédiés qui réalisent les photos de Google Maps ou les visites virtuelles dans l’immobilier sont coûteux, lourds et encombrants.

Panono : 36 appareils en un

Panono a travaillé sur le même principe que Google : assembler plusieurs appareils, afin d’obtenir en un seul déclenchement une image de très haute définition. Un prototype a été présenté en 2011 : une sphère de plastique de la taille d’un ballon de football, utilisant trente-six modules photo analogues à ceux d’un téléphone (donnant une définition totale de 108 Mpxl), et recouverte de mousse pour résister aux chocs.

La conception anti-choc avait un but : pouvoir lancer l’appareil en l’air, le déclenchement étant automatique lorsque la sphère atteint sa hauteur maximale. Une solution simple et efficace pour éviter de photographier un support ou le bras de l’utilisateur…

Grâce à une campagne de financement participatif en début d’année, Panono a amélioré le design de sa balle : la taille est réduite à celle d’un pamplemousse (11 cm de diamètre) et l’ensemble est plus élégant. Des points d’attache ont également été ajoutés, permettant de suspendre le ballon ou de le tenir au bout d’une perche. Un déclencheur physique est présent pour utiliser le Panono à la main, mais c’est sans doute à distance, via l’application pour smartphone, qu’il sera le plus souvent commandé.

L’entreprise souhaite maintenant passer à la production industrielle, en confiant la réalisation à l’Américain Jabil. Pour financer celle-ci, les précommandes sont ouvertes, au tarif unitaire de 549 € (passée la période de financement de la production, le tarif passera à 599 €) ; les premières livraisons sont prévues pour le printemps 2015.

Le produit peut paraître plus ludique que réellement utile, mais la définition de l’image devrait être sensiblement meilleure que celle du Theta et permettre de zoomer assez librement, ainsi que d’extraire librement des vues panoramiques ou des photos plus classiques.

- Le site de Panono

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



MPB
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP