Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

L’intention du photographe

27/12/2011 | LAURENT KATZ

Prolongeant L’âme du photographe également paru chez Pearson, David duChemin s’attache à monter comment l’emploi de Lightroom magnifie une photo pour qu’elle fasse ressortir ce que le photographe à voulu saisir et transmettre d’une scène.

Il y a des livres qui trainent en haut d’une pile, accueillant les poussières plutôt que l’œil du chroniqueur qui regrette après quelques pages lues d’avoir laissé passer l’un des ouvrages de technique photo les plus originaux de l’année 2011. C’est le cas de L’intention du photographe. David duChemin, on en avait apprécié le point de vue dans son précédent livre, sous-titré Comment donner un sens à vos images qui vient en contrepoint de la problématique utile, mais (trop ?) souvent rabâchée, comment donner de la qualité à vos photos. Ici, distorsion, aberrations, menus de l’appareil, réglages cachés ne sont pas la préoccupation de l’auteur.

Si le sous-titre de la couverture annonce « comment donner un sens à vos images en postproduction », il se transforme en « l’expression artistique avec Lightroom » sur la première page interne. Mais n’ayez crainte, David ne se livre pas à un parcours exhaustif du logiciel, bien au contraire, seul le module Développement l’intéresse ici. C’est un livre sur la photo et non sur le programme d’Adobe. Un exemple. Quand il parle de direction du regard et liste ce vers quoi l’œil est attiré prioritairement dans une image, ce n’est pas pour théoriser gratuitement. C’est d’abord pour que vous ayez une conscience plus accrue de la composition, et que vous puissiez aussi, avec Lightroom, influer sur le regard de l’observateur. En faisant briller les yeux, en éclaircissant certaines zones, en jouant sur le vignetage, en modulant la netteté locale, en recadrant, en rectifiant l’équilibre des couleurs. Ce que permettent les outils de base du logiciel à condition que la photo, même si elle est imparfaite au sortir de l’appareil, porte en elle les ferments d’une image signifiante.

Comme l’exemple vaut mieux qu’un long discours, David met en pratique sa technique avec une vingtaine d’images, montrant souvent comment de petites variations de certains réglages influent sur le rendu et la perception. Parfois répétitif, mais toujours didactique sans être dirigiste, car il reconnaît que la part d’intuition joue un grand rôle dans les ajustements. Et dans sa conclusion, la phrase « vous y apprenez à asservir des outils en fonction d’une logique personnelle, qui détermine un flux de production singulier » définit bien l’objet du livre.

Le site de l’auteur

Sommaire

  • La vision avant tout
  • Vision et traitement
  • Vision et style
  • Exprimer votre vision
  • Apprentissage d’un langage photographique
  • Le sens de l’expression
  • 20 visions, 20 expressions

-  L’intention du photographe par David duChemin
- 272 pages, 18,7 x 23 cm
- 29,9 €
- Pearson

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



MPB
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP