Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

La difficulté de changer de marque !

24/01/2008 | Jean-François Vibert

Mais les énormes progrès réalisés d’un côté ou de l’autre justifient-ils de tourner kazakh et de changer de marque ? Nous tenterons d’y répondre dans notre conclusion, car la question se pose en effet…

Sans doute quelques paparazzi craqueront-ils pour les 25.600 Iso du Nikon D3 (performance incroyable) et lâcheront leur EOS 1D qui ne permet pas une telle sensibilité ? Peut-être certains reporters tentés par le studio, opteront-ils pour les 21 megapixels (full frame) de l’EOS 1Ds mark III, plutôt que pour les 12 megapixels plus raisonnables du Nikon D3 ? Mais qu’on se le dise : les velléités de switch resteront freinées par l’investissement que représente un parc d’optiques professionnelles…

Une implacable réalité qui laisse penser qu’Olympus, Pentax et Sony (ex Konica-Minolta) devront fournir d’énormes efforts pour reconquérir un peu du terrain perdu dans le domaine des reflex pro et experts. Secteurs qu’ils ont longtemps négligés, abandonnant leurs fidèles utilisateurs à leur sort. La sanction est que 99% des professionnels bossent aujourd’hui en Canon ou Nikon et qu’ils ne lâcheront pas ces marques facilement. D’autant que l’on peut faire remonter cet état de fait, à une vingtaine d’années, lorsque les AF de Nikon et Canon dépassèrent celui de Minolta, précurseur en la matière (retrouvez l’historique des reflex dans mon Guide des Reflex Numériques). Ajoutez à cela que Nikon et Canon ne se reposent pas sur leur laurier et font feux de tout bois au niveau technologique (tout particulièrement Nikon fin 2007)…

Voilà pourquoi je ne parlerais pas pour l’instant du Sony Alpha 700 ni de l’ Olympus E-3… Bien qu’ils soient des boitiers très intéressants capables de rivaliser avec les deux leaders sur certains plans.

La Clusaz est un endroit idéal pour réaliser un test d’appareils photo à Noël ! Ici le Nikon D300 en action avec le AF-S DX 17-55 mm f/2.8G ED-IF. La sensibilité de base du capteur est un peu élevée sur la neige 200 ISO, 1/320 sec, f/22.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



MPB
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP