Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Le HS20 EXR de Fujifilm est de sortie

05/01/2011 | LAURENT KATZ

Six bridges d’un coup chez Fujifilm, avec le successeur du HS10, plus cinq modèles technologiquement bien fournis pour segmenter l’offre avec des zooms allant de 18x à 30x.


Le FinePix HS10 a été un véritable laboratoire technologique en matière de bridge. Pas totalement convaincant, ni par l’autofocus, ni par la gestion des hautes sensibilités. Et avec d’ambitieuses fonctions logicielles combinant plusieurs photos, mais inabouties. Le HS20 remet le couvert et il faudra vérifier quelles améliorations ont été apportées, pas seulement sur les caractéristiques réelles, à la hausse, mais aussi sur les résultats.

Le zoom n’a pas changé, c’est toujours un plus que suffisant 30x couvrant les 24-720 mm en équivalent 24 x 36. Au niveau du capteur, la définition fait un bon de 10 à 16 Mpxl. Bien qu’il ne soit pas de type SuperCCD, il est estampillé EXR, une technologie qui fait fonctionner le capteur selon différents modes selon que l’on souhaite privilégier la définition, les hautes sensibilités ou la dynamique et les hautes lumières. Et il s’agit aussi d’un capteur BSI, dit rétroéclairé, qui inverse la position des photodiodes et du câblage pour augmenter la quantité de lumière reçue. Tous les atouts ont donc été mis en place pour optimiser la qualité des photos quelles que soient les circonstances de prise de vue. Le capteur ne semblant pas provenir de Fujifilm comme son SuperCCD EXR, le mode haute dynamique n’est pas réalisé par une moindre exposition de la moitié des photosites (pour conserver du détail dans les hautes lumières), mais par une double exposition, ce qui semble relever du HDR qui ne dit pas son nom. On attend la confirmation de Fujifilm sur ce point.

Fujifilm indique la présence délirante de 27 modes Scènes, qu’un individu qui aime photographier plutôt que régler laissera en partie tomber au profit des modes PASM, des modes EXR ou EXR Auto (choix automatique des meilleurs réglages). Le processeur d’image, lui aussi labélisé EXR se charge, outre des traitements et de l’autofocus, de réduire les aberrations chromatiques et d’améliorer la netteté dans les angles. D’assurer la gestion des procédés EXR et d’afficher une interface plus fine, calculée avec des polices de caractères vectorielles (comme les polices Postcript ou Truefont d’un ordinateur). Il gère aussi des rafales à 8 im/s à pleine définition et même à 11 im/s si vous vous contentez des déjà respectables 8 Mpxl.

Autres améliorations : la simulation de pellicules argentiques (Velvia, Provia, Astia), l’extension de la dynamique portée de 4x à 16x, la gestion de flash en mode TTL , la compatibilité avec la télécommande RR-80 et les nouvelles cartes SDXC. Le HS20 EXR est donc prometteur — c’est l’un des rares bridges à disposer d’une bague mécanique de zooming. Reste à constater sur pièce si, comme le laisse penser Fujifilm dans son communiqué de presse, il peut remplacer un reflex au niveau des spécifications et de la qualité d’image. Sans en avoir le poids à plage de focales égale et sans obérer le budget de son propriétaire. Il ne vaut en effet que 429 € et sera disponible en mars.

Principales caractéristiques

- Capteur : EXR Cmos 1/2 pouces 16 Mpxl
- Définition maximale : [4/3] 4 608 x 3 456 pixels
- Vidéo maxi : 1080p (30 im/s, H.264)
- Format de fichier : Jpeg, Raw, Mov
- Optique : F2,8-5,6/24-720 mm (éq. 24 x 36)
- Macro : 1 cm
- Mise au point : multizones (9 en auto, 49 en manuel), détection de visages, vue par vue, continu, suivi AF
- Stabilisation : oui (capteur)
- Écran : LCD 3 pouces/460 kpts
- Viseur : électronique, 200 kpts, 97%
- Modes d’exposition : PASM, modes Scènes, EXR
- Sensibilités : 100–3 200 Iso (6 400 Iso en 4 Mpxl, 12 800 Iso en 4 Mpxl)
- Balance des blancs : auto, prédéfinies (7), mesurée
- Vitesses : 30 s - 1/4 000e s
- Rafale : 8 im/s (4 à 8 im.)
- Flash : 0,3 – 7,1 m (GA), 2 – 3,8 m (télé)
- Divers : modes Films, panorama, vidéo ralentie, niveau électronique
- Personnalisation : 1 configuration
- Stockage : mémoire (20 Mo), SD/SDHC/SDXC
- Connectique : HDMI, Hi-speed USB, AV, microphone, sabot porte-flash
- Accu : 4 piles/accus AA
- Dimensions/poids : 130,6 × 73 × 126 mm/730 g (avec accu et SD)
- Le site de Fujifilm

Restent les cinq autres bridges, le S2950 étant déjà sorti. Tous fonctionnent avec quatre piles alcalines ou accus NiMH. Modes PASM et SR Auto, modes Scènes, vidéo HD sont des caractéristiques communes. On note avec amusement que 10 € séparent chacun des quatre modèles dont la sortie est prévue dans plus d’un mois.

- S4000 : 14 Mpxl, zoom 30x 24-720 mm, LCD 3 pouces/460 kpts, viseur 0,2 pouces/200 kpts, 720p, 249 €, mi-février.
- S3400 : 14 Mpxl, zoom 28x 24-672 mm, LCD 3 pouces/460 kpts, viseur 0,2 pouces/200 kpts, 720p, 239 €, mi-février.
- S3300 : 14 Mpxl, zoom 26x 24-624 mm, LCD 3 pouces/230 kpts, viseur 0,2 pouces/200 kpts, 720p, 229 € mi-février
- S3200 : 14 Mpxl, zoom 24x 24-576 mm, LCD 3 pouces/230 kpts, viseur 0,2 pouces/200 kpts, 720p, 219 €mi-février.
- S2950 : 14 Mpxl, zoom 18x 28-504 mm, LCD 3 pouces/230 kpts, viseur 0,2 pouces/200 kpts, 720p, 179 € disponible

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP