Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Le bilan

28/06/2008 | Jean-Marie Sépulchre

Le bilan du Tokina 11-16 mm

Globalement l’objectif est d’un usage agréable, avec un autofocus précis, et le terrain confirme sa bonne tenue en reportage. Mais il reste finalement plus contraignant que son frère le 12-24 mm f/4 en paysage, du fait qu’il sera moins à l’aise sur les bords et angles de l’image à pleine ouverture. On le choisira quand on est fréquemment amené à travailler en faible lumière, et si l’on a vraiment besoin d’un angle un peu plus large…1 mm en mieux sur un zoom pour capteur APS, çà compte !
On regrettera néanmoins que Tokina n’ait pas encore franchis le pas d’intégrer un moteur de mise au point dans cette série de prestige, car il serait utile d’en disposer sur un D40x ou un D60, dont le traitement d’image en hauts ISO est encore meilleur que la génération D200 !

Points forts

- Piqué très élevé au centre à toutes les focales
- Vignettage exceptionnellement faible pour un angle si large
- Distorsion modérée
- Beau rendu des couleurs
- Mise au point autofocus précise
- Construction sérieuse en métal

Points faibles

- Aberrations chromatiques trop élevées à 11 mm
- Manque de piqué dans les angles aux grandes ouvertures
- Pas d’autofocus sur les Nikon d’entrée de gamme
- Difficile à acheter en France

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP