Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

Le piqué

13/08/2014 | Jean-Marie Sépulchre

Il n’y a pas que l’ergonomie qui déconcerte, la mesure du piqué elle aussi peut étonner le testeur : les fichiers Jpeg sont indiqués trop piqués par défaut en définition de base (20 Mpxl, pour un A2 avec marge) par notre logiciel de mesure, alors que l’équilibre est parfait en S-Hi (39 Mpxl pour un tirage A1). Pour le plus petit format il a fallu passer par le Raw et diminuer la netteté d’un poil (-0,2) pour retrouver des valeurs compatibles avec nos feuilles de calcul. A contrario, transformer un Raw en S-Hi donne une netteté moins bonne par défaut que le Jpeg : c’est ce dernier qui a été retenu pour les mesures…Rassurons-nous, les essais de terrain montrent que l’on peut faire confiance aux valeurs par défaut car la netteté très « boostée » n’entraîne pas la présence de franges blanches d’accentuation.
Au final, le piqué mesuré est absolument superlatif au format d’origine de f/2,8 à f/8, la diffraction se manifestant un peu f/11 et beaucoup à f/16. En format 39 Mpxl, seuls les angles à f/2,8 et f/11 descendent d’un grade, mais on évitera les plus petites ouvertures pour garder la netteté maximale. Il convient d’indiquer qu’à 39 Mpxl on garde des valeurs proches de celles des Nikon série D800/D810 à capteur 36 Mpxl. En matière de « piqué d’enfer » les promesses des Foveon restent tenues.


Carte de piqué pour les formats A2 et A1. Les cases bleues figurent les très bons et excellents résultats


Graphique détaillé du piqué selon l’ouverture pour 20 Mpxl


Graphique détaillé du piqué selon l’ouverture pour 39 Mpxl

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Olympus
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP

Joomeo