Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

Les défauts optiques

07/01/2015 | Jean-Marie Sépulchre

Le vignetage mesuré sur les fichiers post-traités est identique avec 1,2 IL mesuré à pleine ouverture et 0,3 IL à f/5,6 mais en Jpeg celui du Leica, corrigé par l’appareil, tombe à 0,6 IL. Il faudrait tricher pour faire croire au boîtier qu’il utilise un objectif non codé par exemple le Summilux non ASPH.

La distorsion elle n’est pas corrigée, elle est en coussinet de -0,15 % pour le Zeiss et en barrillet de 0,27% pour le Leica, dans les deux cas les corrections à apporter en paysage seront discrètes. L’aberration chromatique enfin est mieux maîtrisée sur le Leica, avec 1,3 pixel à PO contre 2,1 au Zeiss, il faudra activer la correction dans Lightroom alors que dans les deux cas le niveau d’AC est moindre en Jpeg. En matière de défauts optiques le Summilux l’emporte grâce au critère de distorsion, un barrilet léger semble plus naturel qu’un coussinet.

JPEG - 165.8 ko
Vignetage et distorsion (grossie ×5).

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Olympus
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP

Joomeo