Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

Les défauts optiques

19/10/2010 | Jean-Marie Sépulchre

La conception de l’optique et ses mesures montrent que l’effort a été mis sur le piqué mais que le vignetage et la distorsion grimpent assez largement aux mesures, ce sont des défauts que de plus en plus de produits logiciels offrent de corriger automatiquement, comme DxO, Lightroom et même Capture NX2.
Ainsi, le vignetage est très important à 28 mm (1 IL) et s’il diminue aux focales moyennes il remonte à 200 mm (0,7 IL) et 300 mm (0,9 IL). C’est autour de F8 qu’il disparaît naturellement. La distorsion est très forte à 28 mm avec 1,74% en barillet, elle est modérée à 35 mm (0,24%) mais elle s’inverse ensuite pour atteindre jusqu’à – 0,94% en coussinet à 85 mm, ce qui est très marqué car pas du tout naturel en paysage urbain. Mais comme cette déformation est régulière elle se corrige assez facilement à vue, par exemple avec Capture NX2...il est anormal que cette correction ne soit pas accessible avec le logiciel gratuit.
L’aberration chromatique présente par contre d’excellentes valeurs, ne dépassant jamais 0,6 pixel de largeur de frange, les corrections automatisées font ici des merveilles car un grand zoom est souvent sujet à ce défaut en longues focales, et ce n’est pas le cas ici.


Défauts optiques : les zones rouge ou jaune indiquent les situations critiquables.


Distorsion à 85 mm.


Correction automatique de distorsion avec Capture NX2.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Olympus
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP

Joomeo