Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

Lightroom 5 bêta : prise en main

16/04/2013 | Gilles Théophile

À peine habitués à Lightroom 4, voici qu’Adobe surprend tout le monde en annonçant la sortie de la bêta publique de Lightroom 5, qu’on espérait plutôt fin 2013 ! Voic donc une première prise en main.

En effet, les utilisateurs de Lightroom étaient habitués à l’apparition d’une nouvelle version tous les deux ans environ. Lightroom 4 étant sorti en mars 2012, nous voilà avec une bêta publique de Lightroom 5 à peine 1 an plus tard, et dont nous vous livrons la primeur dans ces pages.

Le plein de nouveautés

Contrairement à Lightroom 4, pas de nouveau processus ou de modules additionnels, mais un nouveau flux de travail permettant de corriger les images hors-ligne. Un pinceau pour supprimer les détails indésirables fait enfin son apparition, ainsi qu’un filtre gradué radial, un outil de correction automatique d’horizon et de perspectives, un affichage plein écran, la prise en charge du format PNG et l’intégration de vidéos dans les diaporamas. Comme à l’accoutumée, on trouvera de nombreuses améliorations un peu partout, tant au niveau des fonctions que de la fluidité du logiciel.

Aperçus dynamiques et flux de travail hors-ligne

Le gros morceau de cette version est le nouveau flux de travail hors-ligne basé sur des aperçus dynamiques (Smart Previews) qu’on pourra créer dès l’importation, ou dans le module Bibliothèque, de la même manière que la génération d’aperçus.

Jusqu’à présent, Lightroom permettait le catalogage d’images n’étant pas reliées à l’ordinateur. Le flux des aperçus dynamiques autorise désormais l’utilisation intégrale du module Développement en mode hors-ligne, ce qui permet au photographe nomade d’emporter sa photothèque complète, les aperçus dynamiques agissant comme fichiers de substitution (proxies) bien plus légers, lorsque les originaux sont indisponibles. Lorsque ces derniers sont reconnectés, les corrections sont appliquées automatiquement.


La version bêta publique de Lightroom 5 ne présente pas de différences en ce qui concerne l’interface, qui conserve le système de modules, les teintes noires et grises et les volets escamotables. Ici, en mode Loupe avec les nouveaux repères incrustés.

Bien entendu, Lightroom 5 propose toute une signalétique lorsque vous travaillez sur des aperçus dynamiques, et les collections dynamiques permettent de regrouper les images originales qui sont pourvues d’un aperçu dynamique. L’encadré vous permet d’en savoir plus sur d’autres applications concrètes de ce système.

Suppression des défauts améliorée

Cet outil était réclamé depuis des lustres : voici enfin la possibilité de supprimer certains détails indésirables comme les fils électriques, les antennes, les poteaux, etc. Il suffit de peindre sur l’objet en question pour le supprimer. Une option d’affichage monochromatique permet de mieux repérer les poussières.

Redressement automatique d’horizon et de perspectives

Le panneau Corrections de l’objectif, déjà bien fourni, se voit attribuer des outils automatiques de correction d’horizon et de perspectives, après analyse du contenu de l’image. Plusieurs modes sont disponibles et, le moins qu’on puisse dire, c’est que l’outil Redresser fonctionne remarquablement bien.

Autres nouveautés

Un filtre gradué radial fait aussi son apparition : il permettra, par exemple, de créer des effets excentrés de vignetage ou de flou circulaire. Adobe a également pensé à la duplication du filtre, qu’on retrouvera aussi dans le filtre gradué et le pinceau de retouche.
Les modules de sortie se changent quasiment pas, hormis l’insertion de vidéos dans les diaporamas, et un certain nombre d’améliorations dans le module Livres, comme la numérotation des pages, les outils texte plus pratiques et l’enregistrement de pages personnalisées.

Et ce que l’on n’y trouvera pas…

Le module Bibliothèque, quant à lui, est inchangé, si ce n’est l’ajout très pertinent de critères pour les collections dynamiques : taille des fichiers, profondeur des couleurs, nombre de canaux, profils et mode couleur. Adobe a également eu la bonne idée d’ajouter un repère en croix et des incrustations de rapports largeur/hauteur, visibles en mode Loupe et pour la prise de vue en mode connecté.


Le pinceau non circulaire de l’outil de suppression des défauts permet d’éliminer certains éléments comme des fils électriques.

Par contre, toujours pas de mode multi-utilisateur, de reconnaissance de visages, ni de fournisseur autre que Blurb pour le module Livres. Par ailleurs, l’interface reste inchangée, et aucune option de personnalisation n’a été ajoutée.

Une mise à jour qui en vaut la peine ? Oui !

Même si les nouveautés semblent moins spectaculaires que la version précédente, il n’en reste pas moins que Lightroom 5 est un bond en avant substantiel, avec de nouveaux outils qui vont encore réduire le nombre de passages dans Photoshop, sans parler des perspectives offertes par le nouveau flux de travail hors-ligne.

Reste à savoir quand la version finale sera disponible, en raison du nouveau rythme de renouvellement, et si nous allons assister au déploiement d’une nouvelle politique de diffusion de Lightroom, et peut-être même de Camera Raw et Photoshop.

- Retrouvez plus d’illustrations et d’informations dans Le Monde de la Photo numéro 55, à paraître demain en kiosques

- Télécharger Lightroom 5 bêta

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



MPB
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP