[ Accueil ]

[ Club ]

[ ]

[
0
]

Voir le sommaire complet illustré

NOUVEAU ! ABONNEMENT "LA TOTALE" : ÉDITION RÉGULIÈRE + HORS-SÉRIE + NUMÉRIQUE = ÉCONOMISEZ 44 EUROS !
MDLP a le plaisir de vous annoncer une nouvelle offre d’abonnement. recevez l’intégralité de nos publication l’édition régulière (10 N° / an) + les éditions Hors-Série (4 N° / an) et l’accès à la version numérique pendant 1 an pour la somme de 99 euros, soit plus de 44 euros d’économie. Paiement par CB 100% sécurisé par la société Générale. Cliquer sur ce LIEN pour bénéficier de cette offre.
Destination : la Camargue pour une immersion dans un écosystème rare. Pendant une semaine, du 14 au 19 octobre 2020, vous accompagnerez la rédaction du magazine et le photographe Bruno Calendini pour participer à un test terrain du système hybride Nikon Z dans le delta du Rhône. Notre objectif : prendre en mains les Nikon Z6 et Z7 et tester le duo Nikkor Z 14-30 mm f/4 S & 24-200 mm f/4-6,3 VR lors d’un workshop spécifique au cœur de la Camargue.

- Voir le sommaire illustré

PARTIE 1 : IMAGE

- Actus L’actualité du monde de la photo décryptée par la rédaction.

EXCLUSIF : TOUT SAVOIR SUR LES EOS R5 & R6

- [10 PAGES SPÉCIALES] Tous les ingrédients d’un blockbuster estival incontournable sont réunis. Depuis le mois de février, Canon a publié une série de teasers, savamment orchestrés, laissant entrevoir quelques caractéristiques de l’EOS R5. Surprise ! Canon dévoile non pas un boîtier mais deux appareils et plusieurs objectifs RF. On vous dit tout !

UN JOUR, UNE PHOTO :

- Un jour, une photo : Un manifestant Black Lives Matter sauve un extrémiste blanc Les rassemblements antiracistes de Londres sont le théâtre de violences, manifestants, contre-manifestants et forces de l’ordre s’affrontent. Dans ce chaos, le photographe Dylan Martinez saisit une scène inattendue. Son image fera la Une du quotidien d’information gratuit londonien Metro.

ÉDITION :

- Beaux livres : La sélection de la rédaction des livres photos.

AGENDA :

- Agenda : La sélection des expos incontournables de ce mois en mode "confiné(e)s". À voir absolument !

ÉVÉNEMENT :

- ZOOMS 2020, le concours est lancé : Traditionnel rendez-vous annuel, les Zooms récompensent, à l’occasion du Salon de la Photo, deux photographes présentés par des médias : le Zoom du public est élu par des votes effectués en ligne, avec un accès ouvert au plus grand nombre ; le Zoom de la presse est décerné par les douze professionnels, qui présentent chacun un candidat. Présentation des forces en présence, avant de faire votre choix et voter sur le site www.lesalondelaphoto.com

IL ÉTAIT UNE FOIS : LES 70 ANS DE TOKINA

Moins connue que d’autres constructeurs d’objectifs compatibles, la compagnie Tokina est pourtant présente sur ce créneau depuis le début de la grande vague des reflex 24 x 36 puisqu’elle a été fondée en 1950, même si les ventes sous sa propre marque n’ont vraiment débuté que dans les années 70.

INFLUENCES : S’INSPIRER DE DAIDO MORIYAMA

- En publiant un livre consacré à ses propres influences photographiques, Jean-Christophe Béchet propose une belle traversée de l’histoire de la photographie, de Eugène Atget né en 1857 à Stéphane Couturier, né cent ans plus tard. Dix décennies qui ont façonné l’esthétique photographique, entre courants, controverses et expérimentations. Jean-Christophe a retenu 51 noms pour cette petite histoire de la photographie, à la fois pratique et autobiographique. Chaque mois, vous retrouverez un chapitre de ce livre en suivant l’ordre chronologique des années de naissance. Avec à l’esprit cette phrase du grand philosophe, écrivain et essayiste italien Umberto Eco qui a écrit : « Les grands écrivains sont des grands lecteurs de dictionnaires : ils nagent à travers les mots. On apprend en lisant, comme les peintres ont d’abord toujours copié leurs aînés. La source d’inspiration, à condition de ne pas mener au plagiat, est essentielle ».

GRAND FORMAT : Free divers par le photographe Franck Seguin

- Franck Seguin a commencé à photographier des apnéistes aux côtés de l’un des maîtres de la discipline, Pierre Frolla. À la tête du service photo de L’Équipe, il plonge souvent pour photographier les athlètes au plus près. Déjà auteur du remarquable projet One Breath Around the World, avec Guillaume Néry, il entame une nouvelle aventure avec la star internationale de l’apnée. Cette fois, les deux hommes seront derrière les appareils. Ils nous emmènent à la rencontre de différents apnéistes, autour du monde.

PARTIE 2 : TECHNIQUE



DOSSIER PRATIQUE : RAW, JPEG OU LES DEUX ?


PARTIE#1 : THÉORIE & PRATIQUE

Souvent, nous avons tendance, y compris dans ces colonnes, à opposer ces deux formats. La plupart des membres de la rédaction vouent une préférence pour le format brut, notamment pour les possibilités offertes en post-production. Nous avons d’ailleurs consacré plusieurs grands dossiers à cette thématique. Pourtant, dans certains cas, et selon le type de capteur, le recours au format Jpeg peut s’avérer pertinent. Nous vous proposons ainsi d’étudier, dans les pages suivantes, les circonstances les plus favorables pour utiliser l’un ou l’autre format… ou bien les deux ! Convergences et divergences : Il n’existe pas deux formats d’enregistrement qui demandent la même approche et la différence entre le Jpeg et le Raw ne pourrait être plus grande. Toutefois, chacun a sa raison d’être, les deux formats étant assimilés à des flux de production différents. Réglages essentiels : Nous avons beau essayer de nous concentrer sur notre sujet de prise de vue, nous devons suivre d’un œil attentif la configuration de notre appareil photo, certains réglages étant irréversibles et parfois même impossibles à rattraper au post-traitement. Faites-en un choix pertinent, selon vos besoins. Rendus instantanés : Un des avantages du format Jpeg est de fournir des résultats prêts à utiliser sans passer par la case ordinateur. Mais au préalable, il convient d’ajuster un certain nombre d’options dans le menu de l’appareil photo. Suivez le guide. Raw et/ou Jpeg, quels formats pour quels sujets ? : Fini le temps où le Jpeg n’était qu’un format d’enregistrement de seconde zone, plébiscité par les impatients et/ou les réfractaires à l’informatique. Même si les boîtiers actuels produisent des fichiers Jpeg d’excellente qualité, les deux formats continuent à cohabiter — il convient de choisir l’un ou l’autre, en fonction de vos contraintes, à la prise de vue et en post-traitement.

PARTIE#2 : LE CAHIER RETOUCHE

Luminar 4 : Transformation monochrome L’utilisation d’un logiciel de développement permet de bénéficier d’un traitement non destructif, quel que soit le format des fichiers : les paramètres de développement sont enregistrés sous forme de métadonnées et uniquement appliquées à une copie de l’original. Luminar 4 offre des outils complets pour la transformation noir et blanc dont certains sont animés par des algorithmes « intelligents » qui visent à optimiser le contraste global et local pour ainsi faire ressortir tous les détails et nuances du sujet. DxO/Nik Define 2 : Réduction locale Si les réglages par défaut pour la réduction du bruit de la plupart des appareils photo offrent une bonne maîtrise du bruit de chrominance de haute et basse fréquence, ils brouillent parfois la netteté des petits détails. La meilleure stratégie consiste à désactiver la réduction du bruit de l’appareil et à effectuer cette correction plus tard, ce qui est toujours le cas lorsque vous travaillez en Raw. DxO PhotoLab 3 : Compenser les défauts optiques En dépit de tous les progrès accomplis dans l’élaboration de nouveaux types de verres, la conception d’un objectif photo reste le fruit d’un certain nombre de compromis. Les défauts optiques ne sont donc pas prêts à disparaitre, bien au contraire. Darktable : Traiter une image de manière sélective Malgré son statut de logiciel open source, Darktable offre des outils étonnamment précis pour le développement des fichiers bruts. Affinity Photo 1.8 Fusionner plusieurs images pour gagner en dynamique Le traitement HDR dans un logiciel ou module spécialisé tend à accentuer certains défauts (bruit, aberration chromatique) et à en introduire d’autres, notamment des images fantômes, des défauts d’alignement, des inversions de contraste et des halos lumineux. Heureusement, Affinity Photo offre une méthode très efficace pour contourner au moins une partie des difficultés évoquées, à condition que la plage de contraste ne soit pas trop étirée.

ATELIER PHOTO N°1 : LA PHOTO PANORAMIQUE PAR ASSEMBLAGE

Les photographes de paysages séduits pas l’immensité et la beauté des scènes qu’ils observent sont parfois tentés par la prise de vue panoramique. L’assemblage de vues multiples, s’il est correctement maîtrisé, permet d’obtenir des résultats spectaculaires. Du choix du matériel à la prise de vue en passant par la postproduction, voyons, étape par étape, comment procéder pour obtenir une image parfaite. Les étapes : Les étapes pour réaliser une belle prise de vue panoramique l’assemblage : Comment fusionner plusieurs fichiers pour réaliser une image panoramique.

ATELIER PHOTO N°2 : CRÉER DES EFFETS PICTURAUX

Les techniques numériques permettent aujourd’hui l’aller bien au-delà de la simple production d’images. Il est possible par exemple de transformer vos photos en de véritables tableaux en exploitant les outils de votre logiciel de traitement d’image. De la prise de vue à la postproduction, voyons comment procéder. La prise de vue Maîtriser les étapes de la prise de vue La retouche : Parfaire vos rendus via la retouche sur ordinateurs

CRÉATIVITÉ : le panoramique macro

Il est tout à fait possible d’élargir le champ d’une macrophotographie en découpant la scène en plusieurs vues pour un assemblage ultérieur. Voyons comment procéder en termes de prise de vue.

TUTORIELS / PAS-à-PAS

■ Liste des tutoriels [6 pages] ■ Lightroom [1 tutoriel] ■ DxO PhotoLab 3 et Nik Collection [1 tutoriel] ■ Capture One [1 tutoriel] ■
- TUTORIEL #1 : Lightroom
Jouer avec le curseur Teinte
Le curseur Teinte ajouté aux outils de retouche locale permet de travailler sur les couleurs avec plus de précision que l’outil TSL.
- TUTORIEL #2 : DxO PhotoLab 3 et Nik Collection
Opérer en Flux de travail réversible
La Nik Collection 3 by DxO propose un astucieux flux de travail non destructif avec Lightroom Classic ainsi que DxO PhotoLab 3, ce dernier faisant l’objet de ce tutoriel.
- TUTORIEL #3 : Capture One
Nettoyer les images
Dans ce tutoriel, nous allons voir comment nettoyer la poussière et les petits défauts dans les images à l’aide des nouveaux outils Correction et Duplication de Capture One.

PARTIE 3 : MATÉRIEL

LES TESTS

■ Liste des tests : Nikon D6 ■ Canon EOS 850D ■ Sony Z-V1 ■ Nik Collection 3 by DxO ■ BenQ SW321 C ■ Feiyu Pocket ■ Sony Xperia 1 II ■ Zhiyun Crane 3 S ■ Irix Edge IFH-100 ■ Lowepro Fastpack Pro BP250 AW III ■ Nikkor Z 24-200 mm f/4-6,3 VR ■ Lumix S 20-60 mm f/3,5-5,6 ■ - TEST#1 : Nikon D6 Le premier reflex pro de Nikon, le F a construit la réputation de la marque voici soixante ans et la dynastie argentique s’est terminée avec le F6. La lignée des reflex pro numérique a été inaugurée par le D1 voici 20 ans... le D6 sera-t-il le dernier avant la victoire des sans miroir pro ? - TEST#2 : Canon EOS 850D L’EOS 850D perpétue une saga mythique parmi les reflex grand public Canon. Ce modèle reprend les ingrédients qui ont fait le succès des précédentes générations, sans surprise. Au risque de paraître anachronique. - TEST#3 : Sony Z-V1 Comment titiller la curiosité des plus jeunes et plus particulièrement les Vloggers, peu enclins à s’équiper d’un boîtier à optiques interchangeables ? Sony propose une voie crédible avec ce compact 1 pouce, inspiré des RX100. - TEST#4 : Nik Collection 3 by DxO Depuis sa reprise par DxO, la Nik Collection gagne un point tous les ans. La version 3 commence à intégrer les compétences techniques de l’éditeur, avec un nouveau plug-in, sosie de DxO ViewPoint, sans que l’on puisse pour autant parler de fusion technologique à tous les niveaux pour les autres extensions. - TEST#5 : BenQ SW321 C BenQ, toujours à la conquête d’une clientèle d’experts et de professionnels, propose une dalle 32 pouces 4K parée de toutes les vertus avec la couverture de l’espace Adobe RVB et la promesse d’une qualité d’affichage irréprochable. - TEST#6 : Feiyu Pocket YUn air de déjà-vu ? Oui, la Feiyu Pocket ressemble comme deux gouttes d’eau à l’Osmo Pocket, conçue par DJI. Pourtant, quelques caractéristiques en interne diffèrent. Mais le tarif agressif du modèle Feiyu joue nettement en sa faveur. - TEST#7 : Sony Xperia 1 II À en croire Sony, le Xperia 1 II bénéficie de caractéristiques directement issues de la gamme Alpha et notamment d’un autofocus performant. Qu’en est-il en réalité ? Pour le savoir, nous avons passé quelques jours avec le nouveau smartphone vedette du constructeur. - TEST#8 : Zhiyun Crane 3 S Fabricant chinois de stabilisateur bien connu des experts et des professionnels de la vidéo, Zhiyun lance une nouvelle version de son Crane 3 capable de supporter une charge jusqu’à 6,5 kg. - TEST#9 : Irix Edge IFH-100 La firme suisse Irix propose depuis quelques années son propre système de filtres avec une gamme comprenant un porte-filtre, des filtres neutres et des dégradés neutres. L’Irix Edge IFH-100 est annoncé comme le plus léger du marché. - TEST#10 : Lowepro Fastpack Pro BP250 AW III : Annoncé au printemps, en plein confinement, ce modèle perpétue la lignée des Fastpack, chez Lowepro. Cette troisième génération est assortie de deux versions, dont la Pro, objet de ce test. - TEST#11 : Nikkor Z 24-200 mm f/4-6,3 VR : Le classique 24-70 mm f/4 de la gamme Z pèse 500 g, le nouveau 24-200 mm offre beaucoup plus de possibilités de cadrage pour 70 g de plus. Et au même tarif de base. Mais avec une luminosité glissante f/4-f/6,3, il est nettement moins lumineux dès la focale de 50 mm. - TEST#11 : Lumix S 20-60 mm f/3,5-5,6 : Avec déjà un très riche catalogue, la monture L commune à Leica, Panasonic et Sigma privilégie le haut de gamme, mais pour percer sur un marché plus amateur il faut aussi des objectifs plus abordables. Ce 20-60 mm est le premier du genre et offre une gamme de focales attractive.

LA TRIBUNE DE SYLVIE : Concours photo : séparer le bon grain de l’ivraie

- Chaque mois, Sylvie Hugues nous livre son regard et son analyse sur un monde de la photo toujours aussi protéiforme.

N’hésitez pas à commenter le sommaire de ce numéro pour continuer nos échanges sur le site www.lemondedelaphoto.com. Au fait ce dernier numéro il vous plaît ?

NOUVEAU ! ABONNEMENT "LA TOTALE" : ÉDITION RÉGULIÈRE + HORS-SÉRIE + NUMÉRIQUE = ÉCONOMISEZ 44 EUROS !
MDLP a le plaisir de vous annoncer une nouvelle offre d’abonnement. recevez l’intégralité de nos publication l’édition régulière (10 N° / an) + les éditions Hors-Série (4 N° / an) et l’accès à la version numérique pendant 1 an pour la somme de 99 euros, soit plus de 44 euros d’économie. Paiement par CB 100% sécurisé par la société Générale. Cliquer sur ce LIEN pour bénéficier de cette offre.

MDLP #128 - Papier

par Michel Lion - 

MDLP - 

8.4 €.

148 PAGES - Août-Septembre 2020 - 6,70 € Actualités ■ Concours Photo ■ EXCLUSIF : TOUT SAVOIR SUR LES EOS R5 & R6 ■ Influences : s’inspirer de Daido Moriyama ■ IL ÉTAIT UNE FOIS : Les 70 ans de Tokina ■ DOSSIER SPÉCIAL : JPEG, RAW OU LES DEUX ? ■ ATELIER PRATIQUE N°1 : LA PHOTO PANORAMIQUE PAR ASSEMBLAGE ■ ATELIER PRATIQUE N°2 : CRÉER DES EFFETS PICTURAUX ■ CRÉATIVITÉ : le panoramique macro ■ RETOUCHE : Lightroom [1 tutoriel] ■ DxO PhotoLab 3 et Nik Collection [1 tutoriel] ■ Capture One [1 tutoriel] ■ TESTS : Nikon D6 ■ Canon EOS 850D ■ Sony Z-V1 ■ Nik Collection 3 by DxO ■ BenQ SW321 C ■ Feiyu Pocket ■ Sony Xperia 1 II ■ Zhiyun Crane 3 S ■ Irix Edge IFH-100 ■ Lowepro Fastpack Pro BP250 AW III ■ Nikkor Z 24-200 mm f/4-6,3 VR ■ Lumix S 20-60 mm f/3,5-5,6 ■ La tribune de Sylvie Hugues ■

Retour en force Canon remet les pendules à l’heure. D’aucuns jugeront le réveil tardif, les premiers pas de la marque dans l’hybride 24 x 36, avec les R et RP, ayant été plutôt décevants. Les EOS R6 et R5 apparaissent ainsi plus en phase avec ce que nous attendions de la part de Canon. Sur le papier, ces deux hybrides en monture RF écrasent la concurrence, en photo comme en vidéo. Ils relèguent également de facto les séries 6D et 5D au second plan ; tandis que leurs caractéristiques — lire notre dossier dans les pages qui suivent — ont de quoi faire trembler l’EOS-1D X Mark III, voire les caméras Cinema EOS C. Ce coup d’accélérateur intervient dans un contexte particulier. Déjà en proie à un déclin inexorable depuis plusieurs années, le marché de la photo, à l’image de nombreuses industries, a été sévèrement impacté par la pandémie liée au Covid-19. Parmi les effets collatéraux, le report des Jeux olympiques constitue un coup dur, quand on devine les efforts fournis et les stratégies mises en place par les principaux fabricants, pour faire bonne figure dans le pays hôte. Canon et Nikon en tête, dont les 1D X Mark III et D6 ont été lancés en grande pompe afin d’être opérationnels à Tokyo pour figer les joutes estivales… Puis, le coup de grâce : le 24 juin, Olympus officialise son intention de se séparer de sa division image, sur le point d’être cédée à un fonds d’investissement.
Le rétrécissement du marché se confirme. Les principaux fabricants concentrent leurs efforts autour de l’hybride 24 x 36 – hormis Fujifilm, qui mise sur le moyen format, et Ricoh, qui reste en marge avec ses reflex. L’extension des gammes optiques respectives devient le nerf de la guerre. La production d’optiques EF est d’ailleurs officiellement mise de côté par Canon, au profit des modèles RF. Reste pour tous les constructeurs à concevoir plus d’objectifs abordables pour le plus grand nombre, dans le sillage des insolites 600 et 800 mm f/11 ou du 24-105 mm f/4-7,1 IS STM. Ce genre d’objectif prouve que le plein format n’est pas réservé à une clientèle fortunée, et qu’il est possible de parvenir à des gabarits raisonnables, en effectuant des compromis. À l’image de ce que proposent Sigma et Tamron, qui lancent respectivement un 100-400 mm et un 28-200 mm pour hybrides 24 x 36. Ou encore Lumix et Nikon avec les S 20-60 mm et 24-200 mm, zooms polyvalents, à la fois légers et performants. Souhaitons que ce retour en force de Canon ait une conséquence positive et stimule Lumix, Nikon et Sony. L’été s’annonce brûlant : le successeur de l’A7S II est déjà programmé, tandis qu’il ne serait pas étonnant de voir apparaître de nouveaux Lumix S et Nikon Z d’ici l’automne. En ce qui nous concerne, nous sommes heureux de relancer le concours initié avant le confinement, en vous offrant la possibilité de tester le système Nikon Z avec la rédaction, en Camargue, au mois d’octobre. Nous vous souhaitons, en attendant, de profiter pleinement du bonheur de photographier, où bon vous semble.
par Benjamin Favier, rédacteur en chef.

3 commentaire(s).

Messages

Voir tous les commentaires

Messages