[ Accueil ]

[ Club ]

[ ]

[
0
]

Voir le sommaire complet illustré

- Voir le sommaire illustré

PARTIE 1 : IMAGE

- Actus L’actualité du monde de la photo vue par la rédaction. - Avant-Première : Nikon Z fc La tendance au vintage ne tarit pas. Nikon avait déjà franchi le pas avec le Df. Cette fois, elle propose un modèle APS-C en monture Z, en guise d’hommage au FM2, ancienne gloire des années 80. - Carte Blanche : Les capteurs noir et blanc : snobisme ou atout créatif ? Un capteur numérique incapable de voir la couleur, cela semble avoir autant de sens qu’un vélo de route sans changement de vitesse (donc avec pignon fixe). Pourtant les deux existent et ont leurs adeptes. Mais cela apporte-t-il réellement quelque chose ?

INFLUENCES : S’INSPIRER DE Sebastião Salgado

- En publiant un livre consacré à ses propres influences photographiques, Jean-Christophe Béchet propose une belle traversée de l’histoire de la photographie, de Eugène Atget né en 1857 à Stéphane Couturier, né cent ans plus tard. Dix décennies qui ont façonné l’esthétique photographique, entre courants, controverses et expérimentations. Jean-Christophe a retenu 51 noms pour cette petite histoire de la photographie, à la fois pratique et autobiographique. Chaque mois, vous retrouverez un chapitre de ce livre en suivant l’ordre chronologique des années de naissance. Avec à l’esprit cette phrase du grand philosophe, écrivain et essayiste italien Umberto Eco qui a écrit : « Les grands écrivains sont des grands lecteurs de dictionnaires : ils nagent à travers les mots. On apprend en lisant, comme les peintres ont d’abord toujours copié leurs aînés. La source d’inspiration, à condition de ne pas mener au plagiat, est essentielle ».

ÉDITION :

- Beaux livres : La sélection de la rédaction des livres photos. - Agenda : MLDP vous propose un roadtrip cet été : celui des expos qui ré-ouvrent leurs portes. Enfin !.

PARTIE 2 : TECHNIQUE


DOSSIER SPÉCIAL : LES LUMIÈRES D’ÉTÉ


Profitez de la belle saison pour étoffer votre portfolio en utilisant différentes techniques adaptées à toutes les situations. ■ L’heure bleue / l’heure dorée ■ Le sujet à contre-jour ■ L’éclairage de face et latéral ■ Le diffuseur pour adoucir ■ Le réflecteur pour déboucher les ombres ■ La plage dynamique étendue ■ L’utilité du pare-soleil ■ Les oiseaux en vol ■ Après le coucher du soleil ■

CAHIER DE VACANCES


- EYES OPEN La photographe de Magnum Susan Meiselas revient aux sources. Avec Eyes Open, édité par delpire & co, elle renoue avec sa vie d’enseignante. Dans les années 70, elle publie Learn to see, pour éveiller la curiosité des plus jeunes autour de la photographie. Le lien qui unit éducation et livre pour enfants fait écho à l’histoire de l’éditeur et sonne comme une évidence. Dès la création de Delpire Éditeur, il y a 70 ans, Robert Delpire, disparu en septembre 2017, a été un génial pionnier, dans la publication d’œuvres de Marc Riboud, Henri Cartier-Bresson, ou William Klein. Il fut aussi le premier éditeur du cultissime ouvrage Les Américains, de Robert Frank. En parallèle, il s’est toujours intéressé de près à la littérature enfantine. On lui doit ainsi des albums tels Max et les maximonstres de Maurice Sendak ou Les Larmes de crocodile d’André François. La publication d’Eyes Open s’inscrit pleinement dans cette tradition. « Tu peux utiliser ce livre dans n’importe quel ordre. Parcours-le et, au fil des pages, commence ton voyage photographique », souligne Susan Meiselas. - « Enseigner la photographie a grandement influencé ma pratique » Susan Meiselas nous raconte la genèse de ce livre, l’importance de l’éducation à ses yeux, et milite pour une culture de l’image accrue, auprès des enfants et des adolescents.
- STANLEY GREENE, LA BD Cette bande dessinée retrace la vie épique du célèbre photojournaliste, décédé le 19 mai 2017 : ses premiers pas dans la photographie de mode, son apprentissage aux côtés de Eugene Smith, ses liens avec les Black Panthers, jusqu’à ses reportages les plus marquants, en Tchétchénie, à la Nouvelle-Orléans ou en Afghanistan. En toile de fond, l’influence de la musique, des femmes, de substances plus ou moins licites, esquissent le portrait d’un personnage à la fois engagé, sensuel et pudique. Jusqu’à ses dernières années, où il n’a jamais cessé de travailler, alors qu’il était atteint d’une maladie grave et n’avait pas de couverture de santé. Nous vous proposons, en partenariat avec les éditions Delcourt, un large extrait de la bande dessinée, qui nous emmène à Berlin, lors de la chute du Mur, en début de récit. Un temps fort dans la vie de Stanley Greene… - « Ne pas toucher à la photo, qui est l’élément central » Jean-David Morvan a déjà signé plusieurs récits consacrés à de grands photographes. Dans cette bande dessinée, il revient sur les différents temps forts de la vie de Stanley Greene, avec des photos de ce dernier, et des dessins de Tristan Fillaire. Un mariage qui fonctionne selon des règles bien établies.

PRISE DE VUE : LES FILTRES

- Le filtre polarisant est sans conteste le filtre photo le plus utilisé par les photographes. C’est aussi un des rares filtres que le numérique n’a jamais été capable de simuler et de remplacer. - Panorama des meilleurs filtres polarisants Les filtres polarisants sont particulièrement bien représentés chez la plupart des marques qui proposent des versions classiques à monture vissante, des déclinaisons en monture magnétique et bien entendu les inévitables porte-filtres permettant de les associer facilement avec d’autres filtres.

ENQUÊTE : LES COMPACTS EN 2021

- Pris en étaux entre des smartphones de plus en plus doués et des hybrides plus polyvalents et pas forcément plus onéreux, les compacts ont-ils encore une place dans votre poche et votre pratique photographique ? Dans ce segment en crise, mais qui n’a pas dit son dernier mot, un petit tour d’horizon s’impose.

PRISE DE VUE : CADRES À L’INFINI

- Claire Gillot explique comment créer un effet de cadre dans un cadre de cadre dans un cadre… : La prise de vue ■ Le montage ■

PRISE DE VUE : Éliminer des éléments gênants d’un paysage

- Effacez les touristes et les voitures dans vos photos urbaines.

TUTORIELS / PAS-à-PAS

■ Liste des tutoriels [6 pages] ■ DxO PhotoLab 4 [1 tutoriel] ■ ON1 360 [1 tutoriel] ■ Capture One [1 tutoriel] ■
- TUTORIEL #1 : DxO PhotoLab 4
Traiter les images par lots
DxO PhotoLab propose plusieurs solutions de correction d’images par lots pour faciliter et accélérer la postproduction de vos photos. Voici un tour d’horizon des options disponibles.
- TUTORIEL #2 : Capture One
Utiliser les Styles et les Préréglages
Comme tous les logiciels dédiés au traitement d’images, Capture One embarque une collection de préréglages et de styles d’image applicables d’un seul clic et parfaitement modifiables.
- TUTORIEL #3 : ON1 photo raw
Nettoyer les images
ON1 Photo RAW va vous permettre non seulement de nettoyer les poussières et taches de capteur, mais également de supprimer des éléments indésirables dans vos images.

PARTIE 3 : MATÉRIEL

LES TESTS

■ Liste des tests : Panasonic Lumix GH5 Mark II ■ Zoner Photo Studio X ■ 3 Legged Thing Jay ■ Gitzo Rotule ball série 4 ■ Peli 0965 ■ Sennheiser MKE 400 ■ Canson Infinity Baryta Photographique II Matt ■ Nikkor Z 50 mm f/1,2 S ■ Tamron 11-20 mm f/2,8 Di III-A RXD ■ Tamron 150-500 mm f/5-6,7 Di III VC VXD ■ - TEST#1 : Panasonic Lumix GH5 Mark II Confortablement installé dans le paysage audiovisuel depuis 2017, le Lumix GH5 se devait d’évoluer afin de conserver son avance et sa position de mètre étalon d’hybride photo-vidéo. Si la révolution viendra véritablement avec le GH6, le GH5 Mark II propose quant à lui une mise à jour très convaincante. - TEST#2 : Zoner Photo Studio X ZPS X ne caracole pas sur le devant de la scène. Pourtant, à parcourir son champ d’action, on est surpris par son étendue : catalogage, développement Raw, retouche non destructive, ajustements créatifs avec gestion des calques et enfin partage (création de livres, de planches-contacts, de diaporamas…). Éditeur vidéo en prime. - TEST#3 : 3 Legged Thing Jay 3 Legged Thing nous a habitués à des trépieds au design et à la qualité de fabrication soignés. Conçu pour la vidéo, le modèle Jay étonne par ses différentes possibilités de configuration. - TEST#4 : Gitzo Rotule ball série 4 Un poids lourd à l’ère hybride ? Pas si absurde que cela, quand on recherche une stabilité à toute épreuve. Mais il faut un trépied adéquat et porter l’ensemble ! - Peli 0965 Ces étuis étanches proposés par Peli permettent de mettre divers types de cartes à l’abri, dont les CFexpress Type B et XQD. - TEST#6 : Sennheiser MKE 400 Le successeur de l’incontournable micro canon Sennheiser est dans la place. Il porte le même nom, mais se distingue par une compacité accrue. Et la possibilité de brancher un casque. Un micro dans l’air du temps, pour APN et smartphones. - TEST#7 : Canson Infinity Baryta Photographique II Matt Annoncée par Canson® début 2020 en même temps que le Baryta Photographique II, la déclinaison mate aura mis plus d’un an à être commercialisée. Plus c’est long… plus c’est bon ! - TEST#8 : Nikkor Z 50 mm f/1,2 S Cet objectif qui ressemble davantage à un 135 mm f/1,8 – ou un 200 mm – qu’à un 50 mm donne un air étrange au petit boîtier d’un hybride. Nikon n’a pas cherché à faire petit, mais excellent. Cela vaut bien le poids de quelques lentilles de plus sur la balance. Comparé à l’ancien AiS 50 mm f/1,2 pour reflex, les mensurations n’ont rien de commun. La qualité à pleine ouverture non plus. - TEST#9 : Tamron 11-20 mm f/2,8 Di III-A RXD Tamron semble jeter toutes ses forces dans le monde des hybrides Sony. Il est vrai que le dynamisme du marché de ces appareils est incitatif. Aujourd’hui, c’est un hyper grand-angle dédié aux APS-C qui nous démontre son savoir-faire. - TEST#10 : Tamron 150-500 mm f/5-6,7 Di III VC VXD
Tamron a pris du temps pour s’intéresser aux hybrides. Puis il a décidé de s’attaquer sérieusement au problème et a sorti quelques pépites. Ce 150-500 mm fait partie des zooms télé bien ajustés pour la monture Sony FE. Puissant, efficace, d’excellente qualité et d’un prix raisonnable.

LA TRIBUNE DE SYLVIE : L’argentique, un « must have » chez les jeunes...

- Chaque mois, Sylvie Hugues nous livre son regard et son analyse sur un monde de la photo toujours aussi protéiforme.

MDLP #138 Numérique - Tablette, Mobile, Ordinateur

par Vanessa VIGIER - 

Editions : numerique - 

MDLP - 

6.9 €.

148 PAGES - Août-Septembre 2021 - 6,90 € Actualités ■ Avant-Première : Nikon Z fc ■ Influences : s’inspirer de Sebastião Salgado ■ DOSSIER SPÉCIAL : Lumières et exposition : déjouez les pièges ! ■ Guide achat filtres polarisants ■100% VACANCES : EYES OPEN + LA BD Stanley Greene ■ TECHNIQUE : Utiliser plusieurs filtres à la fois ■ RETOUCHE : DxO PhotoLab 4 [1 tutoriel] ■ ON1 360 [1 tutoriel] ■ Capture One [1 tutoriel] ■ TESTS : Panasonic Lumix GH5 Mark II ■ Zoner Photo Studio X ■ 3 Legged Thing Jay ■ Gitzo Rotule ball série 4 ■ Peli 0965 ■ Sennheiser MKE 400 ■ Canson Infinity Baryta Photographique II Matt ■ Nikkor Z 50 mm f/1,2 S ■ Tamron 11-20 mm f/2,8 Di III-A RXD ■ Tamron 150-500 mm f/5-6,7 Di III VC VXD ■ La tribune de Sylvie Hugues ■

Sous le signe du Z Décidément, l’engouement pour les produits vintage ne faiblit pas. Et nous le constatons une énième fois sur le marché de la photo, alors que le Z fc débarque au cœur de l’été. Son design anguleux renvoie délibérément au FM2 sorti il y a presque quarante ans. De quoi séduire les nostalgiques de l’époque, de la même manière que Nikon avait tenté de le faire avec son Df, il y a quelques années ? Pas vraiment. Le nouveau venu présente une finition moins flatteuse, et surtout, intègre un capteur APS-C, inférieur, donc, au 24 x 36 propre à ce reflex mythique des années 80, qui connaît une seconde vie aujourd’hui sur le marché de l’occasion, voyant sa côte grimper ! Et ce ne sont pas les Nikonistes de la première heure qui cherchent à s’en emparer. Mais plutôt la génération « Z », avide de films argentiques (lire le Clin d’œil de Sylvie Hugues p.146). Aussi, ce Z fc a-t-il pour mission de séduire ces jeunes utilisateurs, en misant sur un design rétro, sans les contraintes (temps et coût de développement) inhérentes à l’argentique. Après tout, Olympus et surtout Fujifilm montrent la voie depuis plusieurs années en proposant des appareils dotés de fonctionnalités dernier cri, sous une carrosserie rappelant les reflex d’antan : la série X100 incarne parfaitement cette mode vintage. Puisque les compacts grand public ont tiré leur révérence, éclipsés pour de bon par les smartphones qui ont désormais le monopole de la prise de vue familiale ou de loisir (lire l’Enquête de Bruno Labarbère p.104), les constructeurs doivent trouver d’autres arguments et se « réinventer », verbe aussi à la mode que le vintage, pour convaincre le grand public, de mettre l’œil au viseur ; Nikon pourrait ainsi reprendre sa campagne, qui a fait fureur il y a quelques années, sous le slogan « Je suis le Nikon Z fc », à l’endroit de la génération désignée par la dernière lettre de l’alphabet ! À ce propos, un abécédaire figure parmi les outils employés par la photographe Susan Meiselas, pour inciter les plus jeunes à pratiquer la photographie, au travers de son ouvrage Eyes Open (éditions delpire & co) ; tandis qu’un autre appareil, véritablement vintage – le Minolta SR-T – est à l’honneur dans les extraits de la bande dessinée Stanley Greene, une vie à vif (éditions Delcourt), consacrée au défunt reporter américain, et qui constitue, avec le livre de la photographe de l’agence Magnum, un cahier de vacances que nous avons souhaité ludique et instructif. Nous vous donnons rendez-vous en septembre et vous souhaitons à toutes et à tous, un été le plus serein possible.
par Benjamin Favier, rédacteur en chef.