Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

Matériels utilisés

19/12/2007 | Jean-François Vibert

- Deux boîtiers E-410 : j’ai ai laissé un à demeure dans le caisson, idéalement réglé pour les photos sous-marines, ce qui m’évitait d’avoir à le vérifier avant chaque plongée.

- Un Zuiko ED 14-42 mm f/3,5-5,6 : L’objectif livré en kit, idéal pour partir léger en randonnée.

- Un Zuiko ED 7-14 mm f/4 : Idéal pour la plongée, le sport, les paysages… Un vrai coup de cœur.

- Un Zuiko ED 50-200 mm f/2,8-3,5 : Une optique très ambitieuse, que j’aurais préféré utiliser avec un E-510 stabilisé. Il en existe maintenant une version ultrasonique : ED 50-200mm f/2,8-3,5 SWD.

- Un flash FL-36 : Il s’en est finalement pas mal sorti sous l’eau, sans être évidemment aussi endurant ni aussi puissant qu’un flash sous-marin professionnel.

- Un caisson PT-E03 : spécialement conçu pour le E-410.

- Un hublot : PPO-E04 : spécialement conçu pour 7-14 mm.

- Une bague d’extension PER-E02 : nécessaire pour le 7-14 mm.

- Un support sous-marin PTBK-E01 : poignée servant de support au caisson de flash.

- Un caisson PFL-E01 : pour abriter le flash FL-36.

- Un cordon TTL : pour déclencher le flash FL-36.

- Un compact Mju-770SW : Ce petit compact étanche jusqu’à 10 mètres m’a servi à réaliser quelques images du caisson et du E-410 sous l’eau. Malheureusement, l’absence de format Raw n’est pas vraiment compensée par les réglages d’images « spécial vue sous-marines » qu’il propose. Cet appareil protégé par un petit caisson Olympus est utilisé par le Club des Heures Saines, pour la location.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP