Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

[NAB 2018] Atomos Ninja V : destination reflex et hybrides

04/05/2018 | LAURENT KATZ

Atomos vient de lancer, dans sa gamme des moniteurs/enregistreurs, le moins onéreux des modèles, qui présente néanmoins une fiche technique alléchante avec la 4K 60p et un LCD compatible HDR. Pour 834 € TTC.

JPEG - 95.4 ko
Les prises HDMI In et Out.
(photo LK)
JPEG - 66.7 ko
Le Ninja V en action. A droite, le SSD dédié au stockage.
(photo LK)

Surtout, ne pas prêter attention à la fiche qui revendique les 3,1 cm d’épaisseur et 320 g, car la batterie protubérante fait vite oublier ces arguments purement marketing. Alors que des atouts, le Ninja V en a à revendre. Il s’agit d’abord d’une unité de visualisation reposant sur un LCD IPS tactile de 5ʺ, le Ninja Blade moins onéreux n’affiche que la HD en 1 280 x 720. Ce qui confère une surface raisonnable (151 x 91,5 cm) au boîtier, pour un montage sur le sabot d’un reflex ou d’un hybride. Pour mémoire le Ninja Inferno comporte un moniteur de 7ʺ. Cet écran tactile offre de nombreux outils d’analyse, grâce au système d’exploitation Atom OS : histogramme, peaking, parade RVB, WFM, vector. Il est compatible HDR (avec une dynamique de 10 IL), offrant une luminosité maximale de 1000 nits qui trouve aussi son utilité pour obtenir un affichage correct en forte lumière ambiante. Il prend aussi en charge les gamma Log d’Arri, Canon, JVC, Panasonic et Red.

JPEG - 107.5 ko
La connectique : micro/entrée ligne, casque et télécommande.
(photo LK)

Les 834 € TTC ne comprennent ni la batterie de type Sony NP, offrant une autonomie d’environ une heure en enregistrement 4/60p indique Atomos, ni le SSD de stockage, d’un nouveau genre : SSD Mini en interface Sata que devrait proposer Angelbird, G-technology et Sony, avec 500 Mo/s de débit en lecture comme en écriture. Le Ninja V présente un port d’extension véhiculant la vidéo, l’audio et l’alimentation. Reste à voir quels accessoires Atomos ou autres développeront.

JPEG - 103.1 ko
Au dos, la batterie et le SSD ultraplat de 1 To.
(photo LK)

L’autre facette de cette unité de visualisation est l’enregistrement, en 422, Apple ProRes ou en Avid DnX, via l’entrée HDMI en 4K 60p et 10 bits maxi, par le signal émis par le caméscope ou l’appareil photo. Le SSD mini de 1 To assure 2,5 h d’enregistrement en 4K.

- La page consacrée au Ninja V
- Le site d’Atmos
- Le site de importateur Cartoni France

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



MPB
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP