Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

Nikon 1 V1 : Bateau Fantôme

16/11/2011 | CALENDINI Bruno


Le Nikon 1 V1 ne dispose pas d’un flash intégré mais se couple au petit SB-N5 vendu séparément. Ce dernier pèse 70 g et mesure 7 cm. Autant dire qu’il tient facilement dans une poche de pantalon ou de chemise. A partir de là, l’extraire et le glisser dans son logement (où il se verrouille en 1 click), puis faire l’opération inverse pour le ranger n’est pas très contraignant. Rien de comparable avec les manipulations qu’exigent un reflex et un flash cobra que l’on sort du sac. Si les conditions lumineuses exigent de laisser le SB-N5 monté quelques temps sur l’appareil, sa présence passagère sur le capot ne pose pas de problème. À noter qu’il n’embarque pas de piles et qu’il est alimenté par le boîtier. Un souci de moins à gérer. Son nombre guide est de 8,5 à 100 Iso. Utile pour déboucher un contre-jour et même éclairer une petite pièce. Sa particularité est de posséder une tête orientable. Pour profiter de l’éclairage indirect, mieux vaut éviter les plafonds très hauts en basse sensibilité et un diaphragme trop fermé. En revanche, une petite montée à 400 Iso (le nombre guide passe de 8,5/100 Iso à 17/400 Iso) vous permettra d’accéder aux joies des lumières diffuses. Ne pas oublier que la tête s’oriente aussi à l’horizontale et qu’il est donc possible d’utiliser un mur latéral si le plafond pose un problème. Enfin, un réflecteur blanc au dessus de la tête flash relevée permet de gagner en puissance, en gardant la douceur d’un éclair indirect. On regrettera une incompatibilité avec le système multiflash sans fil Nikon CLS, mais on apprécie de pouvoir sur ou sous-exposer l’éclair par 1/3 d’IL (via le menu du boîtier) ainsi qu’une vitesse synchro au 1/250s.

Photo : www.calendini.com ■ Nikon 1 V1 ■ Nikkor 10 mm f/2,8 ■ 1/320s ■ f/5 ■ 100 Iso

Lors d’un accostage le long du Nil, nous nous sommes retrouvés près d’un bateau de croisière échoué, qui avait été victime d’un incendie. Au petit matin, je suis parti visiter l’épave. Une balade insolite qui fut l’occasion de quelques essais au flash.

Photo : www.calendini.com ■ Nikon 1 V1 ■ Nikkor 10 mm f/2,8 ■ 1/250s ■ f/5,6 ■ 100 Iso

Photo : www.calendini.com ■ Nikon 1 V1 ■ Nikkor 10 mm f/2,8 ■ 1/250s ■ f/5,6 ■ 100 Iso

Ci-dessus deux photos identiques prises avec et sans flash. Le paysage à travers les hublots est très lumineux et m’oblige à fermer mon diaphragme à f/5,6 pour atteindre le 1/250e (vitesse de synchronisation du flash). Si la vitesse de synchronisation avait été 1/125e par exemple, j’aurais dû encore fermer d’un cran mon diaphragme ce qui aurait diminué la portée du flash… D’où l’intérêt d’une vitesse synchro rapide.

Photo : www.calendini.com ■ Nikon 1 V1 + Flash direct ■ Nikkor 10 mm f/2,8 ■ 1/250s ■ f/6,3 ■ 100 Iso

Dans cette cabine, baie vitrée, matelas, tête de lit et poste de télévision tombent en poussière. Encore une image en flash direct, le plafond brûlé ne pouvant pas réfléchir l’éclair.

MDLP N°41, Novembre 2011
- Retrouvez le reportage complet sur le Nikon 1 V1 en Egypte illustré d’images exclusives dans notre numéro quarante-et-un du MondedelaPHOTO.com, actuellement en kiosque.
- Lire le sommaire du N° 41 de MDLP

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



MPB
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP