Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikon

Nikon 1 V1 et 1 J1, les hybrides au format CX

21/09/2011 | LAURENT KATZ

Le point oméga auquel menaient un nombre incalculable de rumeurs est enfin atteint. Avec deux visages, ceux d’une paire d’hybrides marquant l’entrée fracassante de Nikon dans le marché prometteur du compact à objectif interchangeable.


Un capteur Cmos de taille intermédiaire

À voir les réalisations actuelles, si l’on y inclut Ricoh et son système GXR, on ne peut que constater que l’univers de l’hybride est touffu, avec des petits capteurs (Ricoh et Pentax, maintenant liés), des imageurs 4/3 (Olympus et Panasonic) et des capteurs APS-C (Ricoh, Samsung et Sony). Il faudra maintenant y ajouter le standard CX, celui que lance Nikon avec un facteur multiplicateur de 2,7x, plus petit qu’un capteur Micro 4/3, mais bien plus grand que celui du X10 de Fujifilm (2/3 pouce). Soit 13,2 x 8,8 mm.

C’est à la fois une mauvaise et une bonne nouvelle. Mauvaise pour ceux qui rêvaient d’un NEX à la sauce Nikon, histoire de recycler quelques optiques, employer les 20 mm et 40 mm de Voigtländer et bénéficier des performances en basses lumières auxquelles la marque nous a habitué. Un adaptateur est cependant prévu pour les optiques F. D’un autre côté, disposer d’un capteur plus petit que celui du Micro 4/3 permet un gain de compacité et peut offrir une gestion satisfaisante des hauts Iso. Si l’on voit ce que Canon ou Pentax arrivent à tirer d’un capteur 1/2,33 e de pouce de type Cmos rétroéclairé, on peut être confiant. En tout cas, Nikon vise ainsi plusieurs publics. Celui des amateurs voulant la compacité, la qualité et l’interchangeabilité. Celui des photographes plus experts à la recherche d’un second boîtier, plus proche d’un compact haut de gamme que d’un hybride APS-C, aux optiques forcément encombrantes.

Un processeur double cœur

Sous la dénomination de gamme Nikon 1, les deux modèles se partagent l’emploi d’un capteur High Speed AF Cmos de 10 Mpxl (poussé jusqu’à 6 400 Iso) et le processeur Expeed 3 à double cœur, Nikon n’étant pas peu fière d’annoncer que ce dernier est capable de traiter six cents millions de pixels à la seconde. Et surtout de travailler avant et après le déclenchement. Nikon indique qu’entre «  le moment où vous posez le doigt sur le déclencheur, celui où vous déclenchez et le moment où vous retirez le doigt, une série de 20 images hautes résolutions a été enregistrée par l’appareil. Un algorithme puissant détecte les cinq meilleures photos en se basant sur l’expression faciale du sujet, la composition et la mise au point. La photo jugée la meilleure vous est alors présentée. Vous pouvez néanmoins choisir une autre photo parmi celles sélectionnées. ». Cela vous rappelle quelque chose ? Oui, c’est la version 2011 du BSS ou Best Shot Selector, fonction ancienne et méconnue des compacts Nikon depuis longtemps. Maintenant, c’est devenu le Sélecteur de Photo Optimisé.

La puissance du processeur permet de capturer en mode Photo soixante images à pleine définition, mais avec une mise au point figée sur la première vue. Cependant, Nikon a développé un autofocus hybride, qui alterne automatiquement détection de phase 73 collimateurs et de contraste, assurant une mise au point continue pendant les rafales à 10 im/s. Pas mal, puisque la performance, si elle s’avère respectée, est celle des reflex pros.

Une fonction Instant animé cumule vidéo de deux secondes prise au ralenti et photo fixe. Sans doute amusant… La vidéo pure est en Full HD, avec la faculté d’enregistrer une photo en 8,3 Mpxl sans rompre la fluidité du filmage. Les deux Nikon 1 sont livrés avec le logiciel Short Movie Creator, pour des montages vidéo à partir de photos, films et musique ainsi que des Instants Animés.
Avec ou sans visée

Le Nikon 1 V1, haut de gamme, est proposé en teintes « sérieuses », noir mat ou et blanc brillant. Il intègre un viseur électronique de 1,44 Mpts, un LCD de 921 kpts et accepte un flash par le biais d’un connecteur pour accessoire (une unité GPS est prévue). Le J1, lui, n’intègre pas de visée à hauteur d’œil, ni connecteur pour accessoire. Et pour cadrer, seul le LCD dorsal de 3 pouces et 460 kpts. Il comporte un flash de modeste puissance (NG 5, 100 Iso) et se situe sur un versant plus grand public. Outre les couleurs du V1, Il se parera de gris aluminium, de rose et rouge glossy, avec des optiques de la même couleur. Dénué de viseur, il incorpore un flash à la place. Et aucun ne dispose d’un sabot porte-flash.

On note aussi, bien que les modes PASM soient présents sur les deux appareils, que l’accès aux fonctions expertes passe par les menus, le sélecteur de modes d’exposition se contentant d’offrir le choix entre les multiples automatismes intelligents. Alors qu’il y avait largement la place d’y placer les priorités et le réglage manuel. A la limite compréhensible pour le J1, mais inacceptable pour le V1, censé séduire un public plus exigeant.

Le Nikon 1 J1 sera vendu 549 € avec le Nikkor VR 10-30mm f/3,5-5.6 à partir de fin octobre. Et pour le Nikon 1 V1 se sera 799 € !

Les accessoires


- Le flash Speedlight SB-N5, à tête pivotante, est secondé par une Led apportant un éclairage continu pour les modes Instants Animés et Sélecteur de Photo Optimisé. Il offre un nombre guide de 8 à 100 Iso et puise son alimentation du Nikon 1 V1.
- Une unité GPS, GP-N100, place dans les données Exif les informations de géolocalisation : longitude, latitude et altitude
- Un adaptateur griffe flash AS-N100 sert à fixer le micro externe ME-1.

En matière d’optique, Nikon annonce quatre modèles. L’indispensable pancake, un 10 mm f/2,8 pancake, un transstandard compact 10-30 mm f/3,5-5,6 VR, un trasstandard d’amplitude 10x 10-100 mm f/4,5-5,6 VR et un zoom télé 30-110mm VR. Manque plus qu’une optique macro pour que la première salve soit équilibrée.

Plus de détails sur ces objectifs ici.

Une prise en main du Nikon 1 V1 ici

Le prix sont les suivants :

- Nikon 1 V1 avec 10-30 mm : 799 € (noir mat ou blanc laqué)
- Nikon 1 V1 avec 10 mm : 849 € (noir mat ou blanc laqué)
- Nikon 1 V1 avec 10-30 mm et 30-110 mm mm : 949 € (noir mat)
- Nikon 1 V1 avec 10 mm et 10-30 mm : 949 € (noir mat)
- Nikon 1 J1 avec 10-30 mm : 549 € (noir mat, blanc laqué, aluminium, rouge glossy)
- Nikon 1 J1 avec 10 mm : 599 € (noir mat, blanc laqué, aluminium, rouge glossy)
- Nikon 1 J1 avec 10-30 mm et 30-110 mm : 699 € (noir mat, blanc laqué, aluminium, rouge glossy)
- Nikon 1 J1 avec 10-30 mm, para, dragonne et tissu protecteur, plus 30-110 mm : 699 € (rose)
- Nikon 1 J1 avec 10 mm et 10-30 mm : 699 € (noir mat, blanc laqué, aluminium, rouge glossy)
- Flash SB-5N : 159 €
- Adaptateur F-FT1 : 279 €
- Module GPS Nikon 1 : 129 € (noir ou blanc)

Nikon 1 V1


- Capteur : Cmos, 13,2 x 8,8 mm, 10,1 Mpxl, format 3/2
- Antipoussière : oui, par vibrations ultrasoniques
- Définition maximale : [3/2] 3 872 × 2 592 [16/9] 3,840 × 2 160 pixels
- Vidéo maxi : 1080p à 60 im/s et 1080p à 30 im/s (H.264)
- Format de fichier : Jpeg, Raw (Nef 12 bits), Mov
- Monture : Nikon 1
- Mise au point : hybride (détection de phase et de contraste), multizone (135 en choix manuel), vue par vue, continu, suivi AF
- Stabilisation : selon l’objectif
- Écran : LCD 3 pouces/921 kpts
- Viseur : 0,45 pouce, 1,44 Mpts
- Modes d’exposition : PASM, modes Scènes, auto scène selector
- Sensibilités : 100–6 400 Iso
- Balance des blancs : auto, prédéfinies, manuelle
- Vitesses : mécanique (30 s - 1/4 000 s, synchro X 1/250), électronique (30 s - 1/16 000 s, synchro X 1/60)
- Rafale : 10 im/s (pleine définition avec AF continu), 60 im/s (pleine définition, AF fixe)
- Flash : opt.
- Divers : Picture Control
- Stockage : SD, SDHC, SDXC
- Connectique : HDMI, Hi-speed USB
- Accu : Li-Ion
- Dimensions/poids : 113 × 76 × 43,5 mm/383 g (ave SD et accu)

Nikon 1 J1

- Capteur : Cmos, 13,2 x 8,8 mm,10,1 Mpxl, format 3/2
- Antipoussière : vitre protectrice de la chambre
- Définition maximale : [3/2] 3 872 × 2 592 [16/9] 3,840 × 2 160 pixels
- Vidéo maxi : 1080p à 60 im/s et 1080p à 30 im/s (H.264)
- Format de fichier : Jpeg, Raw (Nef 12 bits), Mov
- Monture : Nikon 1
- Mise au point : hybride (détection de phase et de contraste), multizone (135 en choix manuel), vue par vue, continu, suivi AF
- Stabilisation : selon l’objectif
- Écran : LCD 3 pouces/460 kpts
- Viseur : -
- Modes d’exposition : PASM, modes Scènes, , auto scène selector
- Sensibilités : 100–6 400 Iso
- Balance des blancs : auto, prédéfinies, manuelle
- Vitesses : électronique (30 s - 1/16 000 s, synchro X 1/60)
- Rafale : 10 im/s (pleine définition avec AF continu), 60 im/s (pleine définition, AF fixe)
- Flash : NG 5 (100 Iso)
- Divers : Picture Control
- Stockage : SD, SDHC, SDXC
- Connectique : HDMI, Hi-speed USB
- Accu : Li-Ion
- Dimensions/poids : 106 × 61 × 29,8 mm/277 g (avec accu et SD)

- Le site de Nikon

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP