Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikon D6 : une simple confirmation

04/09/2019 | LAURENT KATZ

C’est un projet exceptionnel à plus d’un titre que Nikon dévoile pour 2020 : le lancement d’un reflex très haut de gamme et d’un zoom lumineux. Une annonce qui montre que la marque jaune s’attache à satisfaire nombre de photoreporters qui ne sont pas encore prêts à basculer vers l’hybride. Du moins pour les JO de 2020.

On aurait pu s’attendre à l’annonce d’un hybride professionnel, un Z8 ou un Z9, avec des rafales de folie et un capteur de 45 ou 50 Mpxl, pour prolonger la sortie des hybrides Z6 et Z7 vers le haut de gamme. Il n’en est rien puisque qu’un espéré reflex D6 est sur la rampe de lancement pour 2020, pour succéder au Nikon D5 sorti en 2016, avec des innovations techniques marquantes, comme un autofocus à 153 collimateurs, des rafales Raw (14 bits, sans compression) pouvant atteindre les 200 images à 12 im/s et une sensibilité poussée à plus de 3 millions d’Iso.

Voilà ce que l’on a appris lors d’une rapide conférence de presse : Nikon va sortir le D6. C’est tout ? Oui, la marque n’a révélé aucune caractéristique technique, avec pour seul biscuit à se mettre sous la dent, une photo de la face avant. Alors on peut faire un peu de prospective et imaginer que le capteur du D6 offrira au minimum 24 Mpxl et la 4K UHD à 60 im/s. Et que l’AF fera encore un bon, comme il l’a fait aux étapes majeures de l’évolution des reflex Nikon.

Stabilisateur ou pas ? Là est la question à laquelle on pourrait répondre « oui » ou « non » avec autant d’arguments ! Oui, parce qu’une partie de la R&D a dû être amortie avec le développement de la technique de stabilisation pour capteur plein format des Z6 et Z7. Non, parce que la stabilisation VR équipe pas mal d’objectifs dédiés à la photo sportive et animalière. Pour mémoire, la stabilisation interne est inexistante sur les reflex hyper professionnels et plus rare sur les modèles experts. A ce jour, il faut faire un tour chez Pentax et son K1 Mark II pour disposer d’un reflex plein format stabilisé. Sans oublier le Sony A99 datant de septembre 2012, qui est un hybride... entre reflex et hybride, puisqu’il offre une visée reposant sur un miroir semi-transparent et un viseur électronique.

Et pour assoir une gamme AF-S déjà pléthorique, Nikon annonce un zoom très lumineux, un AF-S Nikkor 120-300mm f/2,8E FL ED SR VR qui, avec le convertisseur 2x, offrira la gamme 240-600 mm pour une ouverture maximale de f/5,6 quand un Tamron 150-600 mm propose f/5-6,3, comme le Sigma HSM Sport, aux mêmes valeurs chiffrées.


- Le site de Nikon

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • L’annonce d’un D6 n’a en réalité rien de surprenant :
    La gamme optique de la monture Z est encore trop insuffisante pour faire basculer la clientèle pro.
    Par ailleurs, cette même clientèle est très attachée à la visée reflex et je ne vous parle pas du coût d’un Switch !
    Ça m’étonnerait que Nikon ait intégré une stabilisation capteur sur son flagship...

  • @Laurent Katz
    Pourquoi comparer ce zoom Nikon avec quelque chose qui n’est pas comparable ???
    Ce zoom 120-300/2,8 AFS VR est avant tout un clone amélioré (on verra ce qui se cache derrière le sigle SR)
    du zoom Sigma 120-300/2,8 DG OS HSM Sport !
    Il est avant tout destiné à être utilisé par les photographes (fortunés !) qui souhaitent un zoom performant, rapide et lumineux.En effet,beaucoup de photographes estiment que l’ouverture f/2,8 est bien meilleure pour le suivi en rafales.
    Ceux qui s’intéressent à des plages focales plus grandes lorgneront plutôt vers
    le 180-400/4 AFS VR TC qui est capable d’avoir une allonge allant jusqu’à 560mm sans démontage grâce à un converter intégré et en conservant une ouverture intéressante jusqu’à 400mm.

    Il y a également une coquille dans votre article : 120-300 + converter X2 =240-600/5,6 (vous avez écrit 140mm), un zoom qui sera plus lumineux que les Sigma ou Tamron cités....mais également beaucoup plus lourd (On s’attend à ce que ce zoom Nikkor tourne autour de 3 Kgs minimum !).

  • @2
    pourquoi comparer ce zoom à quelque chose qui n’est pas comparable : c’est l’hôpital qui se moque de la charité ...
    vous avez pratiqué la chose à longueurs de colonnes ...

  • @2 n’est pas à une contradiction près.

  • @3
    De quel hôpital parlez-vous ?
    J’ai la prétention de connaître le sujet,figurez-vous.
    J’attends encore que vous puissiez me faire la leçon.
    En attendant, si vous trouvez une comparaison plus pertinente que celle que je vous ai cité (le Nikkor présenté doit être comparé à un 120-300/2.8 Sigma et non à un 150-600 !), faites-moi signe !

  • "J’ai la prétention de connaître le sujet,figurez-vous.
    J’attends encore que vous puissiez me faire la leçon."

    Toujours aussi prétentieux et arrogant.

    C’est plus facile ici que dans la vraie vie.

  • @razlebol

    Vous pouvez toujours vous dispenser de vos commentaires qui n’intéressent que vous-même.
    Dites-moi : À propos d’ego, le vôtre n’est pas mal non plus, hein !
    En attendant, sur le fond du sujet, vous êtes toujours aussi discret ; on n’en attendais un peu plus de votre part...

  • _
    Nikon D6 : une simple confirmation
    18. Samyang AF 18 mm f/2,8 FE : la monture E, comme une idée fixe !, 4 septembre, 00:27, par eric-p
    @pepou (m-14)
    À propos de la MAp mini du 56/1,4 DC DN :
    Vous voyez le problème par le petit bout de la lorgnette !

    20. Samyang AF 18 mm f/2,8 FE : la monture E, comme une idée fixe !, 8 septembre, 17:19, par eric-p
    @Pepou (m-19)
    Vous comprenez vite mais il faut vous expliquer longtemps !

    6. Nikon D6 : une simple confirmation, 9 septembre, 17:21, par razlebol
    J’ai la prétention de connaître le sujet,figurez-vous.
    J’attends encore que vous puissiez me faire la leçon.

    Quelques extraits parmi d’autres de la lamentable "pédagogie" de l’aboyeur de service.

  • @Inès (m-8)
    Les conseilleurs ne sont pas les payeurs, c’est bien connu !
    En attendant, si "ma" pédagogie ne vous convient pas, vous pouvez toujours proposer la vôtre !
    J’attends de voir...
    Personnellement, j’ai tout de même le sentiment que j’attendrai longtemps...

  • Asséner des dogmes à coups de marteaux n’a jamais rien eu de pédagogique...