Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nouveau Canon EOS 1100D en entrée de gamme

07/02/2011 | LAURENT KATZ

Le vénérable EOS 1000D cède sa place à l’EOS 1100D avec LiveView et vidéo 720p, capteur 12 Mpxl et processeur Digic 4 à la clé.


Quand certains compacts ne vivent qu’un semestre, il faut saluer la longévité de l’EOS 1000D, qui a de longs mois caracolé en tête des ventes de reflex, après sa naissance en juin 2008. La cuvée 2011 apporte la visée sur LCD, dont l’absence avait surpris sur l’ancien modèle, et son corolaire, la capacité de filmer. Mais ce lancement est encore l’occasion de regretter certains renoncements technologiques, qui doivent beaucoup à la volonté de ne pas marcher sur les plates-bandes des EOS 550D et EOS 600D. Car de nombreux photographes auraient pu se passer des six millions de pixels qu’offrent ces derniers pour réaliser une économie substantielle, si le 1100D en avait été trop proche fonctionnellement. On s’interroge donc sur l’absence du système de dépoussiérage, même si le capteur est recouvert de fluorine, un matériau repoussant l’eau et diminuant adhésion des poussières.

L’EOS 1100D arbore un boitier en acier et en polycarbonate, vraiment « cheap » visuellement. Il sent par trop le plastique. Son grip intégré abrite un nouvel accu Li-Ion et on ne trouve nulle trace d’un connecteur pour une poignée supplémentaire, il n’y en a pas, ce qui n’a rien de choquant sur un modèle d’initiation au reflex. La visée est assez étriquée et la molette de réglage est unique. Le LCD semble venir d’un autre siècle, avec 2,7 pouces et 230 kpts. Canon a poussé, sur ce critère, l’économie un peu loin, car l’on trouve des écran 3 pouces/460 kpts sur des compacts de moyenne gamme. Les modes PASM sont proposés en plus des modes Scènes, mais Canon n’a pas jugé utile d’introduire les Filtres créatifs, pas plus le mode Auto Intelligent, plus subtil dans les réglages automatiques que le mode Auto traditionnel.

L’ergonomie générale est tout à fait satisfaisante puisque le dos présente toutes les touches nécessaires pour accéder rapidement aux réglages : balance des blancs, rafales (2 im/s ou 3 im/s selon que l’on agit en Raw ou non), Iso. Le second déclencheur, dédié vidéo en 720 p, est également de la partie. Et le débutant dispose maintenant d’un guide intégré et du mode Basic+ qui set à obtenir un rendu typé, mais pas caricatural, sans s’embêter avec des styles d’images et autres réglages.

L’EOS 1100D gagne le processeur chef d’orchestre qu’est le Digic 4 et un autofocus à 9 collimateurs qui reçoit des infos du système matriciel de mesure de l’exposition iFCL à 63 zones. Rien à redire sur ces choix, d’un très bon niveau sur un modèle d’entrée de gamme. Au cœur, l’obturateur est d’une conception nouvelle. De type hybride il est muni de deux rideaux à commandes respectivement électronique et mécanique, qui en simplifient la structure, et donc le prix. Comme celui de l’EOS 600D, il monte au 1/4 000e, la synchronisation s’arrêtant au 1/200e. Les différences avec l’EOS 600D sont donc marquées et pas seulement sur le créneau expert, puisque ce dernier comporte plus de fonctions grand-public !

L’EOS-1100D nu, sera proposé au prix attractif de 449 €. Avec le zoom non stabilisé F3,5-5,6/18-55 mm III, serait donc placé vers les 549 € (le prix officiel devrait arriver dans la journée, voire demain). Face au D3100 de Nikon, à la fiche technique bien plus attirante, la tâche ne sera cependant pas facile.

Principales caractéristiques

- Capteur : Cmos 22,2 x 14,7 mm 12,6 Mpxl, format 3/2
- Définitions maxi. : [3/2] 4 272 x 2 848 pixels
- Vidéo maxi : 1 280 x 720 (25 et 30 im/s, H.264)
- Protection du boîter : -
- Stabilisateur : Sur certaines optiques
- Nettoyage du capteur : -
- Sensibilité : 100 à 6 400 Iso
- Formats de fichiers : Jpeg, Raw, Mov
- Espace de couleurs : AdobeRGB, sRVB
- Monture : Canon EF, EF-S, coeff. 1,6x
- Mise au point  : Automatique au déclenchement ou avec suivi, continue, manuelle ,9 zones (détection auto ou manuelle), reconnaissance de visage (LiveView)
- Sensibilité : 100 à 6 400 Iso
- Mode d’exposition : PASM, Auto, Creative Auto, modes Scènes, mode profondeur de champ
- Type de mesure : Évaluative multizone (63), pondérée centrale, sélective (10 %)
- Histogramme : Prise de vue et consultation (luminance ou RVB)
- Compensation d’exposition : +/-5 IL par 0,3 ou 0,5 IL
- Bracketing d’exposition : 3 vues vues (+/-2 IL par 0,3 ou 0,5 IL)
- Vitesse : 1/4 000 à 30 s, synchro X 1/200 s
- Rafale : 3 im/s (830 Jpeg), 2 im/s (5 Raw)
- Balance des blancs : Auto, préréglée (6), manuelle (1), 9 niveaux de correction bleu/ambre ou magenta/vert, bracketing 3 images
- Réglages divers : 6 styles d’image prédéfinis et 3 personnels (contraste, saturation, accentuation, teinte), mode monochrome avec filtres,
- Flash intégré : NG 9,2/100 Iso (couverture 27 mm en équiv. 35 mm) E-TTL II, +/-2 IL par 0,3 ou 0,5 IL
- Visée : Reflex optique (95 %, 0,8x, 21 mm)
- Moniteur : LCD TFT 2,7 pouces, 230 kpts Mpxl
- Visée LCD temps réel : Oui, avec grille, histogramme L ou RVB, simulation exposition et autofocus 1 zone
- Modes d’affichage en lecture : Zoom 1,5x à 10x, index (4 ou 9), accès calendaire/dossier, histogramme RVB, diaporama
- Stockage : SD/SDHC/SDXH
- Interfaces : High-speed USB, vidéo (PAL/NTSC), mini HDMI, télécommande
- Personnalisation : 1 touche
- Divers : Priorité hautes lumières, optimiseur d’exposition, réduction du bruit et du vignettage
- Logiciels : Digital Photo Professional, EOS Utility, Photo Stitch, Picture Style Editor, ZoomBrowser EX/ImageBrowser
- Accessoires fournis : Accus et chargeur/adaptateur secteur, bandoulière, 1 câble USB, 1 câble vidéo
- Alimentation : Accu Li-Ion (7,4 V, 920 mAh)
- Dimensions/Poids : 129,9 x 99,7 x 79,7 mm/495 g (avec accu et SD)
- Le site de Canon

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP