Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nouvelle mouture du logiciel phare d’Adobe

04/05/2007 | LAURENT KATZ

Qu’il s’agisse de l’une ou de l’autre version, le Bridge est un passage incontournable pour accéder rapidement, à la fois aux photos (en Raw, Jpeg ou Tiff), mais à n’importe quels fichiers de la suite CS3. S’il est facile d’y plaquer une organisation reposant sur les mots-clés, les données Exif ou IPTC, il n’y a pas, contrairement à Lightroom, de volonté affirmée de traiter des flux de photos sous tous leurs aspects (rangement en collections, retouche, diaporama, impression et galeries Web). Le photographe apprécie une présentation agréable des données Exif et une loupe, à l’instar d’Aperture d’Apple, accessible aussi en mode comparaison de photos. Des filtres facilitent la sélection et la notion de Piles permet de regrouper des photos sous la bannière d’une vignette unique.

Ce qui frappe d’emblée, dans Photoshop CS3, est une nouvelle organisation des palettes qui peuvent se plier et se déployer à l’envi, à titre individuel ou par groupe. Difficile de hiérarchiser les nouveautés par ordre d’importance, elles le sont presque toutes.

Bridge, comme Photoshop d’ailleurs, donne accès à Camera Raw qui, en atteignant la version 4, gagne un anti-yeux rouge, un correcteur de « pétouilles », un convertisseur en noir & blanc avec gestion de la bichromie, et une manipulation de la courbe de tonalité facilitant le travail des hautes et basses lumières, ainsi que des tons moyens clairs et foncés.

La sélection est toujours un problème et le nouvel outil de sélection rapide est un pas supplémentaire pour le résoudre, il suffit de déplacer grossièrement le pointeur dans la zone à sélectionner et, en cas de débord, de spécifier ce qu’il faut désélectionner. En liaison avec la fonction d’Amélioration du contour, servant à lisser, agrandir/réduire et visualiser le contour de sélection selon différents modes, cette tâche devient plus facile.

Une demande attendue depuis des lustres, la faculté d’employer un filtre avec la même souplesse qu’un calque de réglage est introduite… mais en étendant la notion d’Objet dynamique aux Filtres dynamiques non destructifs. Cette faculté de revenir sur un réglage, ou de gérer des filtres identiques, mais ajustés différemment au sein d’une même image est très pratique, notamment pour l’accentuation qui, on le sait, n’est pas une valeur à régler pour l’image, mais en fonction du support de sortie (écran, papier, taille…)

La conversion monochrome fait l’objet d’une commande spéciale, qui complète le Mélangeur de canaux, le passage en mode Lab et autres méthodes. Si Photoshop peut déterminer automatiquement les meilleurs paramètres, il vous laisse aussi agir sur le mode de transformation en monochrome de chaque plage de couleurs, avec la faculté de pointer directement dans l’image sur la zone à éclaircir ou densifier.

La nouvelle commande de fusion de calques, et les techniques sous-jacentes, s’appliquent à la création d’une photo reprenant plusieurs clichés similaires, chacun comportant des éléments à garder et ignorer. C’est par exemple le cas de plusieurs photos d’un même groupe de personnes, où l’on ne souhaite conserver que la meilleure expression de chaque visage. Photoshop mélange le tout, aligne les pixels pour compenser les décalages et vous laisse choisir pour chaque calque, ce qui doit participer à l’image finale. La commande de création de Panorama bénéficie de cette évolution, avec une meilleure fusion des zones de raccordements des différentes photos.

Le clonage, qui fait parfois l’objet de controverses quand des photos d’actualité sont manipulées, reste néanmoins indispensable et Adobe vient de lui offrir une nouvelle palette pour gérer le tampon de duplication. Plusieurs sources peuvent être définies et la copie être effectuée avec une rotation et un redimensionnement.

La version Extended offre de nombreuses fonctions orientées métiers. C’est par exemple la lecture des fichiers Dicom de l’imagerie médicale, qui, sous Photoshop s’ouvrent en autant de calques que de coupes issues d’un scanner. Un outil de comptage facilite par exemple l’évaluation d’un ratio cellules normales/cellules malignes. D’ailleurs, Photoshop s’enrichit d’une panoplie d’outils de mesure de distance et de surfaces, valeurs enregistrées dans un journal et facilitant les comparaisons et les statistiques (export au format CSV vers un tableur).

Cette version étendue permet aussi de lire des fichiers 3D (3DS, Google Earth, OBJ et U3D). Un architecte pourra mettre en situation une maison dans un paysage, tandis que le designer pourra plaquer un graphisme sur un emballage, comme un paquet de lessive ou une canette de bière, avec toute faculté d’orienter l’objet dans l’espace.

Le vidéaste, lui, peut ouvrir un fichier vidéo qui devient un calque vidéo et tirer partie de la palette d’animation pour y opérer des corrections. C’est là que la nouvelle palette liée au tampon de duplication, avec ses options de transformation pour cloner la source, permet d’appliquer des corrections à un ensemble d’images, sans parler de la commande pelure d’oignon pour superposer en semi-transparence les images avant et après.

Il faudrait aussi mentionner une évolution de la fonction Point de fuite, pour placer plusieurs grilles de perspective orientées différemment, avec la faculté d’y copier/coller un objet qui suit ces variations angulaires, ou encore une revisite de la fenêtre d’Aperçu avant impression qui distingue avec plus de pertinence les paramètres de mise en page de ceux de gestion des couleurs.

Photoshop fonctionne de concert avec Lightroom, il existe d’ailleurs un lien pour ouvrir un fichier dans ce dernier et les modifications effectuées sont répercutées dans s bibliothèque. On a vu la synergie avec les applications vidéos, il en existe aussi avec Flash, comme l’export au format Zoomify, permettant dans un player Flash de petite taille, de zoomer dans l’image haute définition. Si vous êtes impatient, il faudra faire preuve de patience d’ici la sortie, prévue pour cet été.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP