Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

ON1 NoNoise AI 2021 : dématriceur et antibruit

07/07/2021 | LAURENT KATZ

La technique du moment, en pointe pour la réduction du bruit, repose sur l’intelligence artificielle. Un nouvel acteur fait son entrée, l’éditeur de ON1 Photo Raw 2021 qui lance ON1 NoNoise AI 2021, avec une philosophie évoquant celle de DxO Photo Lab 4 et DxO PureRaw.

Après Topaz DeNoise AI, testé dans MDLP 126, c’est DxO PhotoLab 4, évalué dans le numéro 131 de MDLP, qui a ouvert le bal avec son antibruit DeepPrime exclusivement réservé aux fichiers Raw. Adobe travaille aussi sur le sujet, comme le montre la section Liste d’attente de Filtre>Neural Filters de Photoshop CC, sans pour autant donner accès au traitement pas encore abouti, même sous forme de bêta version. C’est au tour d’ON1 de se lancer, avec ON1 NoNoise AI 2021, fourni en tant que logiciel autonome tournant sous Windows 10 a minima ou macOS à partir de la version 10.15. Mais aussi sous la forme d’un plug-in pour Photoshop CC 2021, Photoshop Elements 2020, Affinity Photo, Corel Paint Shop Pro, Apple Photo, Lightroom Classic CC 2021 et même Capture One Pro, à l’image des extensions existantes que sont ON1 HDR, ON1 Effects, ON1 Resize et Portrait AI.

Comme DxO, ON1 a pris le parti d’associer dématriçage et réduction du bruit, pour travailler avec le maximum d’informations produites par le capteur. Si le logiciel se sent donc plus à l’aise aujourd’hui avec les Raw, il n’en est pas moins efficace avec les Jpeg, l’éditeur indiquant par un message d’avertissement que le processus est en cours d’amélioration.

JPEG - 215.8 ko
Travail intéressant que cette réduction de bruit sur une photo Jpeg prise à 400 Iso avec un compact Sony (DSC-V1) de seulement 3 Mpxl (cliquer pour agrandir).
(photo LK)

La correction des défauts optiques est facultative, ce choix étant reporté dans les réglages préférentiels du logiciel. À l’image de DxO PureRaw, le programme exporte en DNG sans toucher aux fondamentaux de la tonalité et des couleurs. Mais il produit aussi du Tiff et du Jpeg.

JPEG - 80.8 ko
Les paramètres d’exportation laissent mémoriser des préréglages.

Son automatisme correcteur offre trois niveaux d’intensité par défaut, mais laisse moduler le travail sur les bruits de chrominance et de luminance, un troisième curseur gérant le niveau des détails selon les injonctions de l’intelligence artificielle. Cela n’empêche pas de trouver un réglage d’accentuation. Les interventions manuelles bénéficient d’une gestion des calques, avec masque pour appliquer des réglages de réduction de bruit différentiés selon certains composants de l’image.

JPEG - 176.8 ko
JPEG - 160.2 ko
Certains outils de masquage relèvent de l’automatisme (cliquer pour agrandir).

Une première incursion dans le logiciel, avant la publication de cet article et à partir d’une version préliminaire laisse entrevoir des résultats prometteurs et un affichage après un délai acceptable de quelques secondes sur un PC Dell, récent (puce Intel i7 de 10e génération, 32 Go Ram) et relativement rapide. Par exemple 5-6 s pour afficher une image traitée issue d’un Panasonic S5 (24 Mpxl).

JPEG - 333.6 ko
Petit extrait d’une photo à 25 600 Iso. Le rendu du ciel reste perfectible et la matière du bâtiment est bien restituée (cliquer pour agrandir).
(photo LK)
JPEG - 317.5 ko
Autre extrait de l’image ci-dessus. Le nettoyage de la gangue de bruit est impressionnant, même s’il reste un résidu de bruit de chrominance à basse fréquence qui ne transparaît qu’à fort agrandissement, comme ici avec un zoom à 200 % (cliquer pour agrandir).
(photo LK)

Le logiciel est vendu 73,39 € seul, ou comme l’un des cinq plug-ins de l’ensemble ON1 Professional Plugin commercialisé pour 157,27 €. Une version d’essai, pour 14 jours, est téléchargeable ici, comme pour les autres produits de l’éditeur.

- Le site de ON1

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP