Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikon

Oloneo, nouvel acteur de l’HDR

14/07/2010 | LAURENT KATZ

2010, année HDR. Après les évolutions su le thème dans Photoshop CS5, le nouveau logiciel HDR Expose et dans l’attente du programme de Nik Software, voici PhotoEngine.

C’était il y a plus d’un an. J’avais assisté à la présentation des prémices de ce logiciel. Avec la surprise de constater une réactivité (quasiment l’instantanéité) dans le rendu de l’image HDR. Quand d’autres faisaient attendre des secondes. Les auteurs, habitués à l’imagerie 2D et surtout 3D, ont eu le talent mathématique de concevoir des algorithmes performants qui ne mettent pas à terre l’ordinateur. D’ailleurs, les exemples des quelques copies d’écrans ont été calculés sur un Vaio de Sony, muni d’un processeur Intel i5, à partir de Raw sortis d’un EOS 7D (des images de 18 Mpxl).

JPEG - 171.7 ko
Projet HDR 1 (cliquer pour agrandir)
A gauche, un historique des modifications apportées. A droite, les palettes pour choisir le type de tone mapping et moduler les paramètres qui en découlent.

Vous pouvez vous faire une idée en téléchargeant la première version bêta d’Oloneo PhotoEngine. Sous Windows pour l’instant. Si le logiciel compose des photos HDR, à partir du Raw le cas échéant (la liste des appareils reconnus est indiquée ici), il offre d’autres fonctions. Comme la réduction du bruit grâce à l’empilement (stacking) de plusieurs photos prises en rafale, ou encore la gestion d’éclairages. Les compétences en technologie 3D ont du servir à plein, car le rendu d’images tridimensionnelles fait appel au placement de sources de lumière, ponctuelles ou non, colorées ou pas. Quelques manipulations initiales montrent une réactivité pouvant être qualifiée de « temps réel » dès lors que les Raw ont été convertis et fusionnés, bien que le traitement s’effectue en 32 bits par pixels. Comme HDR Expose de Unified Color, Oloneo revendique le travail dans un espace de couleurs plus étendu que « ce que les imprimantes et les écrans actuels sont capables d’afficher. ».

Egaliseur de couleurs (saturation, luminosité, teinte).
Les principales fonctions sont :

- HDR ToneMap : ré-exposition en haute dynamique, avec fusion éventuelle de plusieurs photos (Raw ou Jpeg) et tone mapping. Avec récupération dans les hautes et basses lumières et réduction du bruit.
- HDR ReLight : ajustements d’éclairage après la prise de vue. Un usage spectaculaire est de pouvoir allumer/éteindre des éclairages dans la photo. Et d’en modifier les caractéristiques (intensité, température de couleurs, teinte…).
- HDR DeNoise : amélioration du signal/bruit par empilement de photos.
- Conversion du Raw : avec égaliseur de couleurs (comme dans ACDSee Pro 3), courbes de luminosité et de saturation, gestion de la balance des blancs et virage monochrome.

JPEG - 162.7 ko
Projet HDR 2 (cliquer pour agrandir)
A droite, des palettes pour recalculer la balance des blancs et pour créer une bichromie.

La première impression sur le rendu HDR est positive : il existe plusieurs méthodes de tone mapping et la faculté de jouer sur les couleurs par plages de teintes contribue à obtenir un rendu assez naturel. Ou, au contraire, à amplifier l’esthétique parfois particulière de cette technique. À ce jour, Oloneo n’avance ni date de sortie ni tarif.

- Le site de Oloneo

Portfolio

  • Explorateur de dossiers (cliquer pour agrandir)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP