Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikon

Olympus OM-D E-M1 : l’ergonomie

14/02/2014 | Bruno Calendini


L’Olympus OM-D E-M1 affiche ses prétentions d’appareil expert dès le 1er contact : Carrosserie métal tropicalisée, poignée très bien dessinée, viseur large et confortable reprenant toutes les informations nécessaires à la prise de vues sans gêner la visée, écran tactile et orientable (sur un axe), une roue sous l’index, une autre sous le pouce, plus la classique roue PASM agrémentée de cinq positions supplémentaires et d’un petit verrou (trop souvent absent sur les appareils) évitant les dérèglements intempestifs.

En accès direct, on trouve les touches vidéo, motorisation, mode AF, HDR, mode de mesure de l’expo, AEL/AFL… plusieurs commandes personnalisables et même une prise synchro flash pour le studio. La touche Info influe sur les options d’affichages (4 configurations d’écran différentes). En mode prise de vues, le bouton central du pad (OK) donne accès aux principaux réglages comme le mode AF, le flash, la stabilisation, le style d’images, la balance des blancs, la qualité photo et vidéo… bref, rien ne manque et une fois les principaux choix effectués via le Menu, vous ne devriez pas y retourner constamment. Et c’est tant mieux car il faut du temps pour apprivoiser la navigation à travers la profusion de réglages proposée. Mais c’est le prix à payer pour configurer une machine "à sa main".

Au rayon des accessoires, Olympus propose une poignée d’alimentation, différents flashs (pilotables sans fil), micro externe, bague (légère et compacte) permettant d’accéder à la gamme optique 4/3, et une configuration complète pour la prise de vues sous marine (caisson + flash étanches). Alors que peut-on reprocher à l’ergonomie de ce boîtier : Pas grand chose en réalité. Peut-être une profusion de touches personnalisables auxquelles on ne sait plus vraiment quelles fonctions attribuer, tant les commandes directes sont déjà nombreuses.

Il est en revanche dommage de ne pas pouvoir revenir directement sur le dernier onglet que l’on a paramétré dans le menu. Lorsqu’on tâtonne entre différents réglages et qu’on veut vérifier leur incidence sur une photo, il faut à chaque fois repasser toute l’arborescence pour revenir sur le paramétrage en question. Un détail à corriger sur le prochain firmware.

MDLP N°63, Mars 2014
- Retrouvez l’intégralité de notre reportage-test en Namibie Olympus OM-D E-M1 dans notre numéro soixante-trois du MondedelaPHOTO.com. 40 pages spéciales et exclusives d’images, de conseils et un verdict complet. Actuellement en kiosque, et en vente sur le site (paiement par CB 100% sécurisé) :
- Lire le sommaire du N° 63 de MDLP
- Commander le N° 63 de MDLP
RÉALISEZ 32% D’ÉCONOMIE = ABONNEZ-VOUS !
WORKFLOW + LEMONDEDELAPHOTO.COM : Profitez de 32 % d’économie en souscrivant à notre offre d’abonnement de 1 an (14 numéros au total) au prix de 56 euros TTC.
Je souhaite m’abonner aux magazine Workflow & LemondedelaPHOTO.com

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Olympus
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP

Joomeo