Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Panoramas Photosynth sous iOS

20/04/2011 | LAURENT KATZ

La technique de photo panoramique signée Microsoft s’ouvre aux terminaux mobiles que sont les iPhone et iPad. Gratuite et spectaculaire.



Lancé en 2008 pour l’environnement Windows, Photosynth s’étend au monde d’Apple iOS. Et bientôt à Windows Mobile 7 qui n’a pas été privilégié. C’est ici, en anglais, que le flux d’imagerie est dévoilé. Du téléchargement de l’application depuis Apple Store à la prise de vue et au partage. Sur Facebook, sur un site personnel, sur le site dédié ou sur Bing Maps. Bing étant le moteur de recherche signé Microsoft autour duquel la firme de Richemond souhaite bâtir un écosystème concurrent de Google.

Comment cela marche-t-il ? Une fois le logiciel chargé dans l’iPhone (4 ou GS), l’iPad 2 ou l’iPhone Touch (le dernier modèle avec une camera), il faut photographier la scène. Pas dans les règles de l’art comme avec un appareil photo, mais de manière dissociée. Le logiciel recolle les morceaux en direct et indique, par la couleur du cadre de prise de vue, si le recouvrement sera possible. En vert c’est OK. En rouge c’est KO. En jaune, c’est incertain. On peut réaliser une image sur 360° en photographiant dans n’importe quelle direction, verticalement ou horizontalement. Jusqu’à déclencher dix fois, vingt fois ou plus. En fait tant que le recouvrement n’est pas complet. S’ensuit alors un calcul assez long, aboutissant à une image panoramique. Une option permet de bloquer l’exposition pour éviter les dérives.

On se rend vite compte qu’il faut quand même photographier avec un peu de soin, même si la procédure est assez laxiste. A la fois pour ne pas oublier des portions de la scènes, qui se traduiraient par des trous dans l’image finale, et pour soigner les bordures (ce qui n’a pas été fait dans l’exemple ci-dessus). Ensuite, différentes options de partage sont possibles.

Photsynth montre trois choses. Que l’imagerie numérique progresse à pas de géant. Qu’elle ne nécessite plus de mise en œuvre coûteuse et complexe. Que les téléphones et les tablettes sont le futur de l’informatique domestique et que l’on n’a pas fini de s’amuser !

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP