Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

Qualité de l’écran : avantage conséquent pour Nikon

24/01/2008 | Jean-François Vibert

Canon EOS 40D : Bien qu’il ne gagne pas en définition (toujours 230.0000 pixels), son écran TFT de 3 pouces constitue un progrès certain face au 2,5 pouces de l’EOS 5D… Mais cette première bonne impression s’estompe dès que l’on essaye l’écran du D300 qui est visiblement plus précis ! Les EOS ne disposant pas de protège écran, pensez à acheter une feuille de plastique autocollante, pour éviter de les rayer.

Nikon D300 : Il n’y a pas de match ! Le Moniteur ACL VGA 3 pouces du Nikon est très nettement supérieur à celui du Canon grâce à sa définition de 920 000 pixels et à son angle de visualisation de 170 degrés. La différence saute littéralement aux yeux lorsqu’il s’agit de vérifier la netteté d’une image, un geste que l’on répète plusieurs fois par heures. Il est également un peu plus lumineux... En pratique la différence se creuse dans les environnements très éclairés (comme sur la neige où j’ai pu tester les deux boîtiers), notamment lorsqu’il devient indispensable de pousser la luminosité de l’écran au maximum et de conserver ses lunettes de soleil... S’il reste possible d’obtenir une visualisation crédible de l’image sur le Nikon, l’affichage devient très approximatif sur le Canon. Nikon propose enfin l’habituelle protection d’écran qui est bien agréable.

Avantage : Nikon fait très fort avec son moniteur RVB de nouvelle génération et ce n’est pas un gadget tant on se sert de l’écran en permanence lors des prises de vue… L’expérience le confirme : sa très grande précision est un véritable atout de terrain et il faut afficher côte à côte deux images identiques sur les deux modèles pour en prendre véritablement conscience… Dire qu’il faudra attendre au moins 18 mois pour que Canon tente de rattraper cet handicapé ! Et l’affaire est encore plus grave pour les boîtiers professionnels, dont le rythme de mise à jour est nettement plus lent.
L’écran du D300 est un vrai bonheur ! Il est possible de se faire une idée crédible de l’exposition et de la netteté de ses images, même dans la neige par forte luminosité… Une petite révolution !

Il suffit de prendre deux photos identiques et de comparer l’affichage des deux appareils côte à côte, pour prendre la mesure du progrès que représente l’écran RVB du Nikon (que l’on trouve également sur le Sony Alpha 700). Malheureusement, notre photo ne peut en donner qu’une très vague idée…

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



MPB
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP