Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Quel usage sur le terrain ?

24/06/2010 | Jean-Marie Sépulchre


Le vignetage est très marqué à pleine ouverture et peut-être utilisé pour faire des effets artistiques, mais pour une prise de vue réaliste on fermera le diaphragme.


Au centre la netteté est très bonne dès la pleine ouverture, la finesse progresse en fermant le diaphragme.

Les défauts constatés sur le terrain quand la mise au point est proche de l’infini – perte de piqué et surtout distorsion - incitent à être réservé sur l’utilisation universelle du Samyang, notamment en paysage détaillé. Par contre son bon rendement au centre et sa mise au point très démultipliée incitent à s’en servir pour des photos de rue ou des gros plans saisissants, l’important vignetage accentuant l’effet « grand-angle des sixties » qui peut s’apprécier en photographie d’évènement et de manifestations culturelles ou politiques ! Espérons que des corrections logicielles permettront de venir à bout de la distorsion, peut-être avec les nouveaux outils des nouvelles versions de Photoshop et Lightroom.


Sur les bords de l’image, il est préférable de choisir une ouverture plus petite pour éviter des écarts de netteté avec le centre, tant les distances peuvent varier compte tenu du très grand angle couvert.


Dans certains cas de prise de vues, ici d’un monument célèbre, on peut avoir de très mauvaises surprises avec la distorsion qui se manifeste en vagues, alors que sur mire elle présente une forme plus régulière.



Détail montrant les déformations locales.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP