Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikon

Ricoh WG-50 : copier-coller

25/05/2017 | Benjamin Favier

Les WG-40 et WG-40W sont uniquement sortis au Japon. Du coup, ce WG-50 donne une impression de déjà-vu pour ceux qui auraient parcouru la fiche technique des WG-40.

Présentation

Depuis les WG-30/WG-30W, Ricoh Imaging n’avait plus sorti de compact baroudeur. Du moins, pas dans nos contrées, puisque les WG-40/WG-40W ont uniquement vu le jour au pays du soleil levant. Entre-temps, la marque a tout de même sorti des appareils étanches. On a notamment vu une action cam, la WG-M2 et différents Theta bien sûr, dont la prochaine version, actuellement en cours de développement, filmera en 4K (annonce officielle prévue pour septembre prochain, probablement à l’occasion de l’IFA, à Berlin).

Ricoh ne renonce pas pour autant aux bons vieux compacts tout terrain, puisqu’elle dévoile aujourd’hui ce WG-50. Un modèle très classique, qui s’inscrit dans la droite lignée des précédents. Ce qui signifie, hélas, que la taille du capteur demeure inchangée, soit un Cmos (rétro-éclairé) 1/2,3’’ de 16 Mpxl. Comme sur les WG30/WG30W, sortis fin 2014. Il aurait été intéressant de voir arriver un modèle plus ambitieux, doté d’un capteur 1 pouce par exemple, pour mieux se démarquer des smartphones et action cams, en matière de qualité d’image.

Le WG-50 conserve un avantage, sur les deux catégories de produits citées : il possède un zoom, équivalent à un 28-140 mm f/3,5-5,5 déjà à l’œuvre sur les WG-30/WG-30W. Là aussi, Ricoh aurait pu voir plus large et proposer un 24 mm. Autour de l’optique, six diodes offrent un éclairage homogène en mode Macro (1 cm en grand-angle). Au niveau de la stabilisation, trois modes sont à pied d’œuvre : Pixel Track SR, la stabilisation numérique SR et la stabilisation vidéo. Toujours pas de 4K, alors que l’Olympus Tough TG-5 en est pourvu. Le WG-50 filme à 30 im/s en 1080p. L’écran LCD n’évolue pas : 2,7 pouces et 230 kpts.

Le WG-50 peut descendre jusqu’à 14 m de profondeur, sans caisson bien sûr, et il résisterait à des chutes de 1,6 m de hauteur, d’après la marque. Il pourrait aussi endurer des températures allant jusqu’à -10°. Des accessoires optionnels permettent de l’utiliser sur des potences de vélo ou Pas de version « W » avec le WG-50. Ricoh fait donc l’impasse sur la fonction WiFi. Là encore, si le choix paraît judicieux pour ne pas tirer plus sur la batterie, pas sûr que le grand public, principale cible de ce produit, y trouve son compte.

Sortie prévue fin juin, pour 249 €, en noir ou orange.

- le site de Ricoh

Fiche technique

  • Capteur : Cmos 1/2,3’’, 16 Mpxl
  • Sensibilités : 125-6400 Iso
  • Optique : 28-140 mm f/3,5-5,5 (éq. 24 x 36) ; 11 éléments en 9 groupes
  • Distance mini  : 50 cm ; 1 cm (mode Macro)
  • Vidéo : 1080p
  • Construction : étanche à - 14 m ; résiste aux chutes de 1,6 m et aux températures avoisinant -10°
  • Stabilisateur : oui (optique et électronique)
  • Moniteur : LCD 2,7’’, 230 kpts
  • Flash intégré : oui
  • WiFi/Bluetooth/GPS : NC
  • Autofocus : 9 points AF, Spot AF, Auto tracking AF
  • Vitesses : 1/4000s-1/4s
  • Balance des blancs : Auto, Lumière du jour, Ombre, Tungstène, Fluorescent (3 réglages), Manuel
  • Stockage : SD, (mémoire interne 60 Mo)
  • Interfaces : USB 2, HDMI (Type D)
  • Alimentation : accu D-LI92
  • Dimensions/Poids : 122,5 x 61,5 x 29,5 cm / 193 g (avec accu et SD)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP