Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

Sennheiser MKE 400 : un classique revisité

07/04/2021 | Benjamin Favier

Le fabricant allemand propose une version plus compacte de son emblématique micro canon, compatible avec tout appareil muni d’une prise micro. Dans le même temps, un micro-cravate et un kit mobile investissent le catalogue.

Cela fait longtemps, au sein de la rédaction, que nous soulignons l’importance du son, dans les productions vidéo, quels que soient le budget et les ambitions ! Notre sensibilité en la matière est un peu plus aigüe, depuis que nous avons lancé notre podcast hebdomadaire, Faut Pas Pousser les Iso, à l’automne dernier. Aussi, les annonces qui suivent, émanant de Sennheiser, ne nous laissent pas indifférents.

Celles et ceux d’entre vous qui s’intéressent de près aux fonctionnalités vidéo des appareils photo connaissent certainement les micros externes de Rode, Azden, Audio Technica ou Sennheiser, dont le MKE 400, proposé par le fabricant allemand. Ce modèle est désormais remplacé par une version qui hérite de la même identité, dans un corps réduit, avec une ergonomie revue.

À l’instar de son prédécesseur, le nouveau venu offre une directivité super cardioïde, c’est-à-dire favorisant la prise de son provenant en face de l’axe du micro, le bruit parvenant latéralement n’étant pas pris en compte. Désormais, la bonnette anti-vent est pleinement intégrée : elle n’est pas en mousse, et enveloppe le micro, en suspension à l’intérieur. Un filtre coupe-bas réduit les basses fréquences. Bien sûr, une bonnette supplémentaire en fourrure (deadcat) figure dans la boîte, pour des tournages en extérieur.

L’interrupteur On/Off disparaît au profit d’un seul bouton, qui devient vert une fois le micro sous tension. Il passe au rouge si le niveau des piles AAA (fournies, au nombre de deux) est insuffisant. Deux autres curseurs figurent sur le côté gauche du micro. L’un permet d’ajuster la sensibilité du niveau d’entrée : « - » équivaut à - 20 db, la position intermédiaire à 0 db et le « + » à 20 db. L’autre curseur active le filtre coupe-bas précédemment évoqué. Le branchement du câble s’effectue désormais à l’avant. Deux sont livrés (TRS et TRRS), pour être connectés au choix sur un appareil photo ou un smartphone.

Enfin, sur le côté droit du micro, il est possible de connecter un casque audio, ce qui sera particulièrement utile sur des appareils ne disposant pas de prise casque ; on pense notamment au Fujifilm X-T4, dont le cordon dédié monopolise la sortie USB-C, qui peut aussi être utilisée pour alimenter l’accu en continu pendant un tournage. Le volume peut être ajusté directement sur huit niveaux. Le filetage standard permet de fixer le micro sur une perche ou un pied ; il pourra sinon être inséré dans une griffe porte-accessoire.

Le MKE 400 coûte 199 € ; il existe aussi un kit MKE 400 Mobile, comprenant une pince pour smartphone et un trépied Manfrotto Pixi, au prix de 229 €.

En outre, Sennheiser commercialise des micros-cravates XS Lav, pouvant être, selon le modèle, connectés à un périphérique via une prise jack 3,5 mm ou bien USB-C. Ils sont vendus avec une bonnette anti-vent, une pince et un étui souple. Le XS Lav Mobile coûte 49 € ; le XS Lav USB est vendu 59 € ; enfin le XS Lav USB-C Mobile kit est disponible au prix de 99 €.

- Le site de Sennheiser

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



FujiFilm
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP

SAMYANG