Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

Sensibilité maximale : avantage Nikon

24/01/2008 | Jean-François Vibert

Canon EOS 40D : La sensibilité de base s’étend de 100 à 1600 Iso avec une extension de sensibilité jusqu’à 3200 Iso (qu’il est nécessaire d’activer la position H dans les Fonctions personnalisées). À noter qu’une sensibilité Iso automatique fait son apparition sur l’EOS 40D, c’est une nouveauté chez Canon qui peut s’avérer pratique dans certaines circonstances (photo de spectacle par exemple). Dans ce cas la sensibilité maximale semble limitée à 800 ISO.

Nikon D300 : La sensibilité de base s’étend de 200 à 3 200 ISO. Une sensibilité Lo 1 de 100 Iso est proposé, ainsi qu’une extension jusqu’à 6400 ISO. Une position de sensibilité Iso automatique est également disponible dont il est possible de définir la limite supérieure. Pour la maîtrise du bruit, il semblerait que le D300 fasse bien mieux son ancêtre D200… L’avance dont disposait Canon en la matière (grâce à ses capteurs CMOS), appartiendrait-elle au passé ? La note de 9 reste réservée au Nikon D3…

Avantage : Nikon prend l’avantage dans les sensibilités élevées, grâce aux nouveaux capteurs CMOS produits spécialement par Sony (ils sont d’ailleurs fabriqués sur des steppers Nikon, leader mondial de ce secteur)… Les algorithmes de dématriçage et de réduction de bruit embarqués dans la puce Expeed font le reste. Signalons au passage les incroyables 25 600 Iso dont est capable le Nikon D3, grâce à la taille supérieure des photosites de son CMOS (produit sur mesure par une entreprise de haute technologie Japonaise). Et puisqu’on en parle, signalons aussi que Canon à annoncé en septembre, avoir développé ses propres machines afin de produire ses CMOS elle-même… L’avantage de la sensibilité maximale est à relativiser en fonction de vos besoins, car il est assez rare d’avoir à dépasser les 3200 ISO... Je ne me suis pas lancé dans des comparatifs entre l’EOS 40D et le D300. D’une part, car je n’utilise que très rarement ces hautes sensibilités, d’autre part car les performances de ces deux appareils me suffisent déjà très largement ! Au-delà de cet exploit technologique qu’il faut saluer, d’autres paramètres mis en pratique quotidiennement me semblent plus vitaux...

La lune se lève derrière la chaîne des Aravis. Cette image a été réalisée à main levée au 1/80em de seconde, à f/2.8 grâce à une sensibilité de 1600 ISO. Voilà qui démontre la maîtrise des hautes sensibilités à laquelle est parvenu Nikon…

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



MPB
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP