Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

Sigma : changer la monture de vos objectifs (presque) à volonté

01/08/2013 | Franck Mée

Sigma propose ses objectifs en différentes montures, permettant de les utiliser sur des reflex Canon, Nikon, Sony, Pentax ou même... Sigma. La marque lancera à la rentrée un service inédit : modifier un objectif pour passer d’une baïonnette à une autre, permettant aux photographes de changer de marque d’appareil en conservant leurs objectifs.

Les appareils à objectifs interchangeables font partie de "systèmes", où l’appareil et sa gamme d’objectifs sont liées à une marque. Impossible de mettre un objectif Canon sur un appareil Nikon, par exemple. Si Sigma, Tamron ou encore Tokina proposent des optiques pour toutes les marques, ceux-ci sont équipés de la baïonnette d’un système et pas d’un autre : un Sigma en monture Pentax ne peut pas se monter sur un Sony. Lorsqu’un photographe a choisi un système, il doit donc y rester lorsqu’il achète un nouvel appareil, à moins de changer non seulement son boîtier mais aussi toutes ses optiques.

Sigma va mettre fin à cet état de fait en proposant un service sans concurrent : le changement de monture. Moyennant un retour chez le constructeur (compter deux semaines pour les Japonais, sans doute plus pour nous autres Européens), un objectif de la marque pourra être équipé d’une monture différente de celle qu’il avait à la sortie de l’usine.

Modification profonde

Il ne s’agit pas ici du montage d’un simple adaptateur, comme il en existe sur le marché. Ceux-ci ne transmettant pas les informations électriques, autofocus et parfois contrôle de l’ouverture sont perdus ; de plus, dans certains cas (notamment lorsque le tirage des montures est incompatible, pour monter un objectif Canon sur un reflex Nikon par exemple), ils comportent des lentilles qui limitent la qualité optique. Sigma, à l’inverse, change totalement la monture et adapte l’électronique aux signaux du nouveau système : l’objectif conserve donc tous ses automatismes et sa qualité optique.


Pour la première fois, c’est la monture de l’objectif elle-même qui pourra être changée.

Modifications électroniques obligent, ce n’est pas aussi simple que le feu système Tamron Adaptall (une simple bague permettait de passer un objectif d’une monture à une autre, à volonté et sans retour en SAV). Mais un photographe équipé en appareils Canon qui souhaiterait passer chez Nikon pourra ainsi le faire, sans devoir changer la totalité de son parc optique. Bien entendu, l’opération ne sera possible que pour les objectifs Sigma, et encore sera-t-elle limitée aux derniers modèles (ceux des gammes Art, Sport et Contemporain).

Le prix de l’adaptation

Cette possibilité restera relativement coûteuse : 100 € pour les optiques de compacts à objectifs interchangeables (Sony ou Micro 4/3), 200 € pour celles de reflex (Canon, Nikon, Sony, Pentax ou Sigma) grand public, comme le 17-70 mm C ou le 18-35 mm A mm, et 325 € pour le très spécifique 120-300 mm S.

Dans le cas du 17-70 mm, proposé à un tarif très raisonnable (529 €, parfois moins en boutiques), le changement ne sera sans doute intéressant que pour des exemplaires encore récents ; en revanche, cette opération prend tout son sens pour les objectifs plus haut de gamme de la série A et, bien sûr, pour le 120-300 mm : un rééquipement serait alors beaucoup plus coûteux que le simple changement de monture.

Après le dock USB de réglages et de personnalisation d’objectifs, Sigma met ainsi les bouchées doubles pour s’assurer que ses optiques suivent les besoins de leurs propriétaires ; le but est bien entendu de pousser les acheteurs à s’offrir ses produits plutôt que ceux de la marque de l’appareil photo, mais la démarche est utile et se distingue efficacement de la concurrence.

- Le site web de Sigma

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



MBP
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP

Joomeo