Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Sony DSC-RX1 : compact plein format à 3 200 € !

12/09/2012 | LAURENT KATZ

Encore une fois, vous en aviez rêvé et Sony l’a fait. L’histoire retiendra le DSC-RX1 comme étant le premier plein format de poche. La marque aime surprendre et pour débuter cette Photokina, c’est une belle entrée en matière.

Découverte


L’appareil est petit. 11,3 x 6,5 x 7 cm. Ce qui comparé à la taille d’un A99, d’un D800 ou d’un 5D Mark III est totalement incroyable. Le RX100, qui cartonne en matière de vente de compacts experts mesure 10,2 mm de large pour 5,8 cm de haut. Avec un capteur d’un pouce quand le RX1 comporte un Cmos Exmor plein format de dernière génération sortant du Raw 24 Mpxl sur 14 bits. Comme celui qui équipe l’A99. Cet imageur joue ses gammes entre 100 et 25 600 Iso, mais sait donner de la voix jusqu’à 102 400 Iso. L’effet de surprise passé devant la compacité, la raison me pousse à dire : « enfin ! ». Car longtemps, je me suis interrogé sur l’absence d’un tel appareil, en pensant aux modèles argentiques 24 x 36 comme l’Olympus XA, les Minox 35 ou les Rollei 35, des compacts de poche bien plus petits.

Un 35 mm prometteur

Sony indique avoir pensé ce modèle avec les professionnels et les experts qui cherchent la qualité maximale pour un second boîtier, venant compléter leur reflex. Alors l’optique fixe est signée Carl Zeiss. Il s’agit d’un Sonar 35 mm f/2 T* dont la formule met en œuvre huit lentilles en sept groupes, trois d’entre elles de type asphérique. Le diaphragme à neuf lamelles est piloté en mode Priorité ouverture par une vraie bague mécanique arborant les ouvertures de f/2 à f/22. Un filetage de 49 mm accepte les filtres. À ce stade, Sony a pu me dire qu’un pare-soleil était prévu, sans pour autant préciser s’il allait être vendu ou fourni en standard. La bague des distances, elle, n’est pas mécanique. Dommage. La mise au point descend à 24 cm et, le mode Macro étant activé, la plage de distances passe à 14-29 cm, pour un grandissement de 0,26x (on est donc plus dans la proxi-photographie que dans la macro). Le passage d’une plage des distances à l’autre passe par une commutation qui ré-agence la position interne des lentilles. À l’avant, un levier gère les différents modes de mise au point : vue par vue, fixe et manuelle.

Le boîtier, en alliage de magnésium, ne bénéficie d’aucune protection particulière contre les intempéries. Il présente un barillet pour gérer les modes d’exposition : PASM, Auto, Panorama, Vidéo et trois configurations utilisateur. Il jouxte une touche C, programmable sur différents réglages. Par exemple pour accéder facilement aux zooms numériques 1,4x (49 mm) et 2x (70 mm). La roue codeuse dorsale est complétée par une molette en face avant, cette dernière munie d’une zone antidérapante. On est bien dans le cadre d’une ergonomie experte d’accès aux réglages. Je n’en dirais pas tant de l’absence de visée à hauteur d’œil. Palliée, il est vrai, par un viseur optique ou un viseur électronique optionnel. Le premier ne montre aucune information, ce qui déçoit, car via les connecteurs du sabot porte-flash, Sony aurait pu y intégrer un mini afficheur pour présenter les réglages d’exposition, la jauge de l’accu et le compteur de vues. Tout cela permet de se demander si Sony n’aurait pas mieux fait de ne pas céder au diktat de la compacité maximale et d’intégrer un viseur comme le proposent les NEX-6 et NEX-7. En tout cas, d’un point de vue marketing c’est bien vu.

Au dos, le LCD de 3"/1,23 Mpts n’est pas orientable. Dommage, cela aurait permis de profiter au mieux de la vidéo Full HD (50p, 25p et 24p). Une prise micro est présente et le sabot porte-flash, grâce à des connecteurs accepte différents accessoires. Le RX1 incorpore le flash, visiblement similaire à celui du NEX-6. Et, petite coquetterie en souvenir du passé, le déclencheur offre un pas de vis pour déclencheur souple.

Le RX1 sera sans doute l’une des attractions de cette Photokina qui, vous le découvrirez dès le 17 septembre, s’annonce comme un feu d’artifice permanent. Son prix va faire causer dans les chaumières. 3 200 € (Sony envisage aussi les 3 100 € comme prix public), ce n’est pas rien, même avec une optique Carl Zeiss. Songez qu’un A99 va pointer nu à 2 800 €. La comparaison tarifaire avec les reflex plein format sera inévitable sur le critère du prix. Mais d’ici décembre, période de sortie annoncée, le tarif sera peut-être revu à la baisse. Encore une fois, on peut toujours rêver. Reste que Sony vient de frapper un grand coup, avec un appareil au design séducteur. Une nouvelle porte est ouverte et la concurrence ne pourra que suivre Sony sur cette voie, car maintenant, on sait que « plein format numérique » et « compact vraiment compact » ne sont pas antinomiques.

Fiche technique

  • Prix : 3 200 €
  • Capteur : Cmos Exmor 35,8 x 23,8 mm, 24,3 Mpxl effectifs
  • Protection du boîtier : Non
  • Wi-Fi : -
  • GPS : -
  • Stabilisateur : électronique en vidéo
  • Définition maximale : [3/2] 6 000 x 4 000 [16/9] 6 000 x 3 376
  • Vidéo : 1080p (50 im/s ou 25 im/s), AVCHD)
  • Format de fichier : Jpeg, Raw/14 bits, Mov
  • Zoom : 35 mm f/2 éq. 24 x 36
  • Mode macro : 14 cm
  • Mise au point : détection de contraste sur 25 zones ; suivi, détection de visages ;mise au point auto (vue par vue ou continue) ou manuelle
  • Écran : LCD 3"/1,23 Mpts
  • Viseur : opt. (optique ou électronique
  • Modes d’exposition : PASM, modes Scènes, Auto
  • Sensibilités : 50–102 400 Iso
  • Balance des blancs : auto, prédéfinies, mesurée, K
  • Vitesses : 30 s – 1/2 000e
  • Rafale : 5 im/s, 2,5 im/s avec autofocus continu
  • Flash : NG 6 (100 Iso) extractible, contrôleur TTL sans fil ;
  • Divers : niveau électronique, peaking, mode Panorama, filtres et effets créatifs (caméra jouet, pop color, posterisation, photo retro, soft high key, couleur partielle, monochrome contraste élevé, soft focus, peinture HDR, miniature, aquarelle, illustr.)
  • Personnalisation : 3 config. util., 2 touches
  • Stockage : SD, SDHC, SDXC
  • Connectique : mini HDMI, Hi-speed USB, micro, sabot porte-flash avec connecteurs électriques
  • Accu : Li-Ion
  • Dimensions/poids : 113 × 65,4 × 69,6 mm/482 g

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP