Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Sony SF-G series TOUGH : SD ultrarapide et ultrasolide

03/09/2018 | LAURENT KATZ

Même si Nikon a rejeté l’usage de la SD pour ses hybrides Z6 et Z7 plein format, cette carte a de l’avenir et des atouts non négligeables. Sony le prouve avec des cartes rapides et taillées pour des environnements difficiles. Une gamme nommée Tough (robuste).

Reprenant pour base la SD SF-G, Sony a renforcé cette carte en la dotant d’un boîtier monobloc, pour éviter ce que l’on pouvait constater si l’on n’était pas précautionneux : l’apparition d’un interstice entre les deux parties du boîtier en cas de forte torsion. Ici, Sony précise avoir réalisé « un moulage d’une seule pièce, sans espace vide dans la carte, réalisé avec des matériaux uniques d’une extrême dureté ». Elle revendique une résistance de 180 N à la torsion. La carte est indiquée conforme au niveau IPX8 d’étanchéité à l’eau, en l’occurrence 72 h d’immersion à 5m de profondeur, et à l’IP6X qui correspond à la résistance à tous types de poussières.


Sony met en avant l’absence de commutateur pour inhiber l’écriture… mais cet interrupteur ne joue en rien un rôle sur le niveau de protection, puisqu’il n’agit pas à l’intérieur de la carte, servant simplement d’indicateur mécanique pour informer le lecteur de carte de refuser toute demande d’écriture.
Par ailleurs, c’est bien joué d’un point de vue marketing, car son concurrent SanDisk indique sur son site, pour ses Ultra, Extreme et SanDisk Ultra, une résistance à des températures comprises entre -25° et +85°, une étanchéité moins prononcée IPX7 (72 h dans 1 d’eau salée), une résistance aux chutes de 5 m (comme Sony). Mentionnant : « un camion de livraison de 5 t peut leur rouler dessus ». Tout cela sans mettre en avant cette robustesse.

Sony décrit la carte comme étant la plus rapide du monde… mais dans ses propres conditions de mesure : 300 Mo/s en lecture et 299 Mo/s en écriture. Des valeurs toutes théoriques qui ne correspondent en rien aux valeurs mesurées dans la vie courante lorsque l’on transfère des photos via l’USB 3.1 Gen2. Reste que ces cartes UHS-II sont vraiment haut de gamme. Les prix français ne nous ont pas été communiqués — le lancement européen est prévu en octobre — il faut donc se rabattre sur les tarifs annoncés en dollars : 73 $ pour le 32 Go, 132 $ pour la 64 Go et 276 $ pour la 128 Go.

Deux utilitaires les accompagnent : SD Scan pour vérifier l’état de la carte et File Rescue pour récupérer les fichiers supprimés par erreur.

- Le site de Sony

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP