Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

Sportfolio : la photo de sport à l’honneur

14/06/2013 | Franck Mée

Sportfolio, nouveau festival de la photo de sport, a rendu son verdict au soir du 11 juin. Les auteurs des meilleures photographies dans ce domaine ont été primés, et il vous reste quelques jours pour aller consulter les galeries exposées dans le centre de Narbonne.

Il y avait le festival du photojournalisme (Visa pour l’image, à Perpignan), celui de la photo animalière (à Montier-en-Der), celui de la photo de voyage... Curieusement, malgré sa popularité, la photo de sport n’en avait pas encore.

Sportfolio répare cet oubli. Basé à Narbonne, ce nouveau festival consiste assez classiquement en une série d’expositions et une remise de prix. Pour cette première édition, sept expositions sont proposées, accessibles au public jusqu’au 18 juin : quelques agences et médias (Chine nouvelle, AFP, DPPI, L’Équipe) présentent des sélections de leurs équipes, et deux photographes invités montrent des travaux plus ciblés : les sports américains pour Chris Elise et l’Ultimate Fight pour Franck Seguin, employé de L’Équipe. Enfin, une grande exposition consacrée au travail de Raymond Depardon sur les Jeux Olympiques de 1964 à 1980 occupe un gymnase complet et restera en place jusqu’au 30 juin.

La remise des prix a permis de distinguer des travaux fort différents : l’arrivée joyeuse et colorée du 3 000 m steeple aux JO de 2012, immortalisée par Stéphane Mantey, remporte le prix du jury, alors que c’est à un contre-jour graphique et presque monochrome de Zou Zheng que le jury "Jeune regard" a donné sa palme.

La variété est également là lorsque la composition originale et calculée de l’ombre d’un cavalier vaut à Adrian Dennis le prix "Actualité", alors qu’un gros plan presque accidentel de cycliste chutant à ses pieds a offert à Tim Clayton la catégorie "Action"... Contraste également entre la photo équestre impromptue de Christophe Pallot, lauréat en Insolite, et le long travail maîtrisé de Franck Fife sur les entraînements de gymnastiques.

Il est permis de regretter quelques défauts de jeunesse du festival, comme la qualité variable de certains tirages — particulièrement visible sur les photos 3D anaglyphes de Vincent Curutchet, de l’agence DPPI, cette technologie exigeant un respect absolu de la colorimétrie pour fonctionner...

Mais ce jeune festival ne demande qu’à prendre de l’ampleur — après tout, qui n’a jamais été touché par une photo de sport en "une" de magazine... et qui saurait citer le nom de son photographe ?

- Le site du Festival Sportfolio

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP