Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

Street photography : un certain art de vivre la photo

20/10/2014 | LAURENT KATZ

Voilà un livre qui justifie la mention hors collection, tant il fait la part belle à la philosophie de prise de vue et aux photographes pratiquant la photo de rue. Quasiment pas de technique au fil des pages et un point de vue original sur le sujet, écrit par l’un des spécialistes du genre.


David Gibson, cofondateur du collectif In-Public dédié à la photo de rue, présente sa vision hors des sentiers battus du genre. Une vingtaine de thèmes (voir Sommaire) sont développés, conçus comme autant de chroniques et prolongés par la présentation d’un photographe. D’aucuns s’étonneraient ne n’y trouver Cartier-Bresson. Il n’est pas oublié, car l’auteur en parle souvent et montre quelques photos dont la célèbre Shangaï, montrant des Chinois compressés faisant la queue pour obtenir de leur banque quarante grammes d’or, décision prise par le Kuomintang pour palier, modestement, l’effondrement de la monnaie papier.

Raghu Rai n’y figure pas plus, mais en page 10, une photo de quai de gare montre une foule restituée floue, grâce à une durée d’exposition un peu longue, quand les liseurs de journaux du premier plan sont nets en raison de leur immobilité. Le contraste est saisissant. Même si l’auteur semble peu enclin à s’embarrasser de technique (un mini glossaire est consacré au sujet), il n’hésite pas à donner quelques conseils. Qu’il prodigue aussi (c’est un enseignant et un animateur d’ateliers sur la photo de rue) dans des sections Feuille de route qui incitent à pratiquer la thématique développée dans le chapitre. Ici pas de pas-à-pas guidés dans les rues. David Gibson préfère nourrir votre esprit par sa pratique, son point de vue et la présentation d’autres photographes, heureusement pas que des occidentaux, même si Marc Riboud ou Elliott Erwitt figurent en bonne place. Découvrez Kaushal Parikh avec une photo qui est un miracle d’instant décisif ou encore Fan Ho qui s’adonne à l’épure graphique.

Finalement, ce livre digne de figurer dans une sélection 2014 offre une double fenêtre : sur les variantes de la photo de rue et sur des photographes méconnus du grand public. On lui sait gré d’omettre des considérations sur le format, la taille du capteur, le type d’appareil. Votre œil, votre patience, votre détermination sont les meilleurs atouts techniques.

- Sommaire

  • Introduction
  • Flux. Elliott Erwitt
  • Ordre. Kaushal Parikh
  • Événements. Bruce Gilden
  • Séries. Matt Stuart
  • Lignes. Maria Plotnikova
  • Silence. Lukas Vasilikos Attendre Blake Andrews
  • Suivre. Nils Jorgensen
  • De dos. Marc Riboud
  • D’en haut. Shin Noguchi
  • Abstraction. Flou. Gueorgui Pinkhassov Strates Jack Simon
  • Ombres. Saul Leiter
  • Reflets. Trent Parke Doubles Jesse Marlow
  • Immobilité. Vide. Johanna Neurath
  • Objets. Caspar Claasen
  • Graphisme. Sujets. Enfants. David Solomons
  • Projets. Narelle Autio
  • Vertical/horizontal. Olivier Lang
  • Éthique.
  • Conclusion.
  • Glossaire.

-  Street Photography, de David Gibson, traduction Fabienne Gondrand

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP