Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

Sur le terrain

13/10/2011 | SEPULCHRE Jean-Marie

Le Sony Alpha 77 nous a été confié pour un test de terrain qui s’est déroulé aux 6 heures de Spa, un week-end de courses de voitures anciennes. Nous disposions également du très bon zoom 70-400 mm qui fait des merveilles pour les prises de vues éloignées et les gros plans saisissants. Nous avons ainsi pu tester l’autofocus. À 12 images par seconde, on a parfois des photos floues entre des séquences nettes. Mais surtout, cette position n’est guère exploitable pour les voitures de course, car l’appareil choisit tout seul une grande ouverture, ce qui est inexploitable quand on veut faire des filés. De plus la mémoire tampon ne permet guère plus qu’une seconde de prise de vues. Il est préférable de choisir la cadence de 8 images par seconde et de déclencher des petites rafales de 3 ou 4 vues. Et ceci même à courte distance avec le zoom 16-50 mm. Évidemment, prendre une voiture plein cadre au 16 mm (équivalent 24 mm en 24 × 36) nécessite d’être très proche de la piste, ce qui n’est donné qu’à la presse et aux commissaires de course.









Séquence de 8 vues en 1 seconde au 16 mm

Le 16-50 mm a aussi été très pratique pour les vues dans les stands, et le stabilisateur est efficace quand on descend sous la vitesse de sécurité. Les Jpeg d’origine sont saturés et contrastés et le piqué à 100% écran est tout à fait convaincant.


1/30s f/5,6 à 28 mm


Extrait 100% écran


1/13s f/5,6 à 26 mm


Extrait 100% écran

On observe enfin que la gestion automatique des contrastes entre l’ombre et les lumières est tout à fait efficace par défaut, sauf sujet particulièrement agressif pour lequel il vaudra mieux être en Raw.


Prise de vue à la focale de 25 mm

Quel objectif pour le sport auto ?

Nous avions déjà testé le zoom Sony G 70-400 mm sur l’Alpha 900 et trouvé d’excellents résultats sur mire et sur le terrain. Nous n’avons cette fois-ci eu le temps que du terrain, mais sans être déçu ni par l’excellent rendu général (couleurs vives et saturées) ni par la netteté, dès lors qu’à longue focale on laisse l’autofocus prendre la cadence.



Prises de vue à la focale de 400 mm

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Olympus
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP

Joomeo