Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikon

Les défauts optiques

21/12/2009 | Jean-Marie Sépulchre

Les défauts optiques

Le vignetage est très bien maîtrisé avec au maximum 0,6 IL à 18 mm et 24 mm (mais des traces d’assombrissement des coins subsistent jusqu’à F11) et surtout d’excellentes valeurs de 35 à 55 mm, de 0,4 à 0,3 Il aux pleines ouvertures. La distorsion est un point très fort de l’objectif, puisqu’elle est modérée à 18 mm (0,89 % en barillet) mais surtout que son inversion en coussinet à partir de 35 mm est quasiment invisible, atteignant au maximum – 0,22 % à 55 mm, et ceci sans correction logicielle.

L’aberration chromatique reste assez bien maîtrisée aux focales moyennes, avec 1,3 pixel à 24 mm et 0,8 pixel seulement à 35 et 55 mm. On observera cependant que ce défaut peut se remarquer à 18 mm, les franges sont visibles dans les angles extrêmes (les coins jaunes de notre graphique) avec une valeur de 2,1 pixel. Il est à noter que la forme de l’aberration chromatique montre un centrage parfait de l’exemplaire essayé.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP