Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

Trépieds Manfrotto 190 : mise à jour 2013

07/10/2013 | LAURENT KATZ

Le trépied 190 de Manfrotto, qui avait inauguré l’orientation de la colonne centrale en 2001, est totalement revisité, notamment avec un nouveau mécanisme de déploiement de cette colonne.

JPEG - 59.1 ko
Un pas de vis latéral permet de monter un système porte-accessoire.
JPEG - 56.8 ko
Le niveau à bulle est rotatif et le mécanisme d’orientaton de la colonne centrale est caché entre les articulations.

Chez Manfrotto, la série 190 a évolué au fil des années ayant suivi sa création, mais la dernière mouture date de 2007. L’heure de la modernisation est d’autant plus arrivée que la concurrence s’est, elle aussi, mise à proposer des trépieds à la colonne centrale orientable. Commercialement, les ventes de la famille 190 représentent 32 % du chiffre d’affaires mondial de l’année 2012 : c’est dire que pour continuer sur cette lancée, la marque se devait de cogiter des évolutions marquantes. Avec un triple objectif : se démarquer de la concurrence ; renforcer son leadership sur le créneau ; conserver un positionnement « premium ». Pour cela, Manfrotto — qui insiste sur le fait que la conception et la fabrication sont italiennes — a fait plancher ses ingénieurs pour améliorer la compacité, obtenir un déploiement plus rapide du trépied, pouvoir y intégrer des accessoires et définir un nouveau standard en matière de design.

Un mécanisme transparent

Pour gagner en compacité (gain de 7 cm), le mécanisme de bascule de la colonne centrale n’est plus protubérant quand cette dernière reste en position verticale. Il ne se déploie que lors de la manœuvre d’extraction et d’inclinaison. Et le système de verrouillage du support de la tête est des plus rigides. En fait, un doigt suffit à dégager la colonne, d’une simple pression, puis à l’orienter. La manœuvre inverse n’est pas aussi immédiate, puisqu’il faut aligner deux repères, mais reste très rapide.

Tout a été retravaillé. Le réglage des jambes repose sur le système QPL (Quick Power Lock), s’appuyant sur des loquets des plus commodes à manipuler. L’embase recevant la tête comporte un niveau à bulle, orientable sur 360° pour ne pas être occulté par l’appareil, un levier ou une patte de serrage. Pour fixer un accessoire vidéo, l’articulation des jambes propose un pas de vis, l’Easy Link Connector. On y placera par exemple un bras supportant l’éclairage LED ou un moniteur vidéo. D’autres modifications, mineures, ont été apportées : ainsi le sélecteur d’angle des jambes est-il plus grand et dessiné de sorte à éviter le pincement des doigts. Et une peinture antireflet est employée. Le design a été revu. Manfrotto le qualifie de « sexy »… à vous de voir !

Quatre versions (MT190CXPro3, MT190CXPro4, MT190XPro3 et MT190XPro4) sont lancées. Un « C » dans la référence distingue les trépied en fibre de carbone et en aluminium, tandis que « 3 » et « 4 » spécifient de combien de sections comportent les jambes. De neuf, le nombre de références est donc passé à quatre, pour plus de lisibilité de la gamme.

Les caractéristiques des modèles

Modèle Prix Sections et matériau Hauteur maxi Hauteur fermé Poids Charge
MT190XPro3 219,9 € 3 Aluminium 160 cm 59 cm 2 kg 7 kg
MT190XPro4 239,9 € 4 Aluminium 160 cm 49 cm 2,05 kg 7 kg
MT190CXPro3 414,9 € 3 Carbone 160 cm 61 cm 1,6 kg 7 kg
MT190CXPro4 434,9 € 4 Carbone 160 cm 51 cm 1,66 kg 7 kg
JPEG - 89.7 ko
La version 3 sections en aluminium.

- Le site de Manfrotto

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Olympus
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP

Joomeo