Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

Verdict et appréciation générale

24/01/2008 | Jean-François Vibert

Canon EOS 40D : Il subit ses plus graves défaites sur la qualité de l’écran, les options avancées de personnalisation, les logiciels proposés, et son viseur moins professionnel... Mais il l’emporte quant aux gammes optiques expertes qui sont plus diversifiées et plus accessibles financièrement. Ce qui est un point non négligeable à prendre en compte, si votre budget est contenu. Au final, il reste un appareil très performant, très agréable à utiliser et très bien équilibré…

Nikon D300 : Il l’emporte sur la moyenne et dans 14 matchs sur 20 (je n’ai pas noté la fonction antipoussière faute du recul nécessaire). Ses performances sont réellement supérieures partout ou là ça compte : autofocus, viseur, écran. Il n’est franchement battu qu’au niveau de l’offre en optiques expertes (notamment en zoom grand-angle) et de l’accessibilité aux non-experts…

En conclusion : rapport prix / performances favorable au D300 !

Le meilleur score du D300 justifie-t-il pour un Canoniste de passer à Nikon ? Au final, plus que la différence de performance entre les deux boîtiers (qui existe bel et bien), mon idée est que ce sont bien les possibilités exceptionnelles de personnalisation du D300 qui peuvent pousser un photographe professionnel ou expert à lâcher Canon… Effectivement, le D300 offre un degré de sophistication et de précision de paramétrage vraiment exceptionnel. Bien qu’il reste évidemment possible de l’utiliser tout simplement en mode Programme et sans jamais explorer ses menus les plus pointus.

Sachant que ces reflex sont au cœur de la gamme de chaque constructeur, ils sont véritablement stratégiques pour attirer et fidéliser de nouveaux photographes... Du point de vue de ces nouveaux venus, Nikon frappe un très grand coup avec ce D300, dont le prix me semble tout à fait justifié en regard des avantages qu’il propose. Je leur recommanderais donc ce Nikon D300 de préférence au Canon EOS 40D. À condition de ne pas oublier de conserver un peu de budget pour acquérir leurs optiques...
Une solution pas bête, est je pense de commencer par s’offrir le très polyvalent zoom AF-S VR DX 18-200 mm f/3.5-5.6G IF-ED stabilisé (sans être professionnel, il n’est pas si mal)… Et de le compléter par le modeste Sigma 10-20mm F4-5,6 DC EX, qui ne coûte que 550 €. En espérant que Nikon annonce vite ce zoom grand-angle DX qui manque tellement…
Lorsque l’on a connu les premiers reflex numériques autour de l’an 2 000, on mesure mieux le chemin parcouru en huit petites années... Alors imaginez un peu l’émotion qui saisirait messieurs Yoshida et Iwasaki (les fondateurs respectifs de Canon et Nikon), si on pouvait leur envoyer ces deux boîtiers formidables dans le Tokyo de 1917… Par certains côtés, il faut bien admettre que l’on vit une époque formidable !

Les progrès rendus possibles par l’adoption du Capteur CMOS sur le D300 sont visibles ! On s’en rend compte sur ce genre d’images qui posaient problème au D200… Nikon semble avoir enfin rattrapé Canon pour la gestion des hautes lumières.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



MPB
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP