Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikon

Visa : 30 ans déjà...

01/09/2018 | Nadia Trujillo

La grand-messe du Photojournalisme reprend aujourd’hui ses quartiers à Perpignan jusqu’au 16 septembre pour célébrer sa trentième édition.

Visa a 30 ans. « Déjà ? » diront certains, « seulement ? » répondront d’autres, tant le Festival de Perpignan a su s’imposer comme une référence incontournable de l’élite du photojournalisme international. « L’idée de départ, elle n’a pas changé. Faire redécouvrir des photographes un peu oubliés, confirmer des talents, et permettre à des jeunes photographes de se faire connaître. Il suffit de regarder la liste des quelque 840 expositions que nous avons produites pour se rendre compte à quel point nous n’avons pas changé, depuis 1989 », s’amuse son fondateur et directeur Jean-François Leroy.

JPEG - 201.7 ko
Lauréate du Prix Canon de la Femme Photojournaliste 2017
Photo : Catalina Martin-Chico / Cosmos

Une nouvelle fois au programme, toute l’actualité des douze derniers mois autour de la planète. De Voyage du désespoir : l’exode des Rohingyas de Kevin Frayer, à Bolivie : pour tout l’argent de Potosí de Miquel Dewever-Plana en passant par Colombie : (Re)Naître de la lauréate du Prix Canon de la Femme Photojournaliste 2017 Catalina Martin-Chico ; au total vingt-cinq expositions, proposées en libre accès dans différents sites à travers la ville, restituent le travail acharné de photoreporters qui exercent souvent au péril de leur propre vie. A l’instar de Shah Marai, chef photographe du bureau de l’AFP à Kaboul, tué le 30 avril dernier dans un double attentat suicide, à qui le Festival rendra notamment hommage. Visa, c’est aussi des rencontres, des échanges et des soirées de projections qui retracent mois par mois la chronologie de l’actualité de l’année écoulée. Les différents prix Visa pour l’Image sont également remis lors de ces soirées.

JPEG - 139.5 ko
Camp de réfugiés de Balukhali, Cox’s Bazar, Bangladesh, 20 septembre 2017. Un garçon rohingya désespéré s’accroche au camion d’une ONG locale qui distribue des colis alimentaires d’urgence aux réfugiés récemment arrivés.
Photo : Kevin Frayer / Getty Images

- Crédit image d’accueil : Ronaldo Schemidt / Agence France-Presse
World Press Photo of the Year
Caracas, Venezuela, 3 mai 2017. José Víctor Salazar Balza (28 ans) en flammes lors d’affrontements entre la police anti-émeute et des manifestants opposés au président Nicolas Maduro.

Informations pratiques

- Où : Perpignan
- Quand : du 1er au 16 septembre 2018
- Site du Festival

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Olympus
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP