Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

Wacom a aussi son « cloud »

19/11/2014 | Franck Mée

Dropzone et Control Room : tels sont les noms des services de stockage en ligne présentés par Wacom. Le premier permet de partager des documents et un presse-papiers entre plusieurs appareils ; le second sauvegarde les réglages personnels des équipements de la marque.

Réaliser un travail à cheval sur plusieurs équipements, dans la photo, la presse ou le graphisme, c’est le lot de tout un chacun. Un service de stockage « cloud » est donc fort pratique pour retrouver ses fichiers sans avoir à les transférer manuellement, ou encore pour conserver ses préférences personnelles d’un équipement à un autre.

C’est le but des nouveaux services de Wacom. Dropzone est un espace de stockage gratuit de 2 Go, qui permet donc de synchroniser automatiquement des fichiers entre tous les appareils qui y sont connectés. Petite subtilité supplémentaire : il passe également par le presse-papier, permettant d’utiliser les fonctions de copier-coller à cheval sur plusieurs équipements. Voilà qui peut s’avérer pratique pour celui qui, par exemple, aurait commencé un travail à l’extérieur sur une Cintiq Companion et souhaiterait le finir tranquillement sur son ordinateur.

JPEG - 42.6 ko
Sélection de fichiers à partager dans Dropzone sur iPad.

Control Center, pour sa part, se contente d’enregistrer les réglages d’un appareil – stylet, tablette graphique ou même écran. Il est ensuite possible de les récupérer sur tout appareil compatible. Ici, Wacom s’adresse à ceux qui ont plusieurs équipements semblables (à domicile et au bureau par exemple) et souhaitent retrouver leurs habitudes d’un poste à l’autre ; cela peut également être intéressant pour une entreprise avec des postes de travail partagés, où chaque utilisateur pourrait aisément récupérer ses réglages favoris.

Des limites

Tout n’est pas pour autant parfait. D’abord, Dropzone est pour l’instant limité à 2 Go : Wacom devrait proposer des extensions payantes, mais celles-ci arriveront plus tard. En outre, l’application ne gère que les fichiers « bitmap » : les images vectorielles et les fichiers Raw ne sont pas supportés.

Ensuite, malgré la promesse de Wacom selon laquelle « Dropzone et Control Room […] ne dépendent d’aucun service ou système exploitation particulier », la liste des systèmes d’exploitation supportés est en fait bien maigre : pour Control Room, seuls Windows 7, OS X 10.7 et leurs successeurs sont supportés et pour Dropzone, on ajoute iOS 7 et suivants.

Les Linuxiens ne seront pas surpris : Wacom n’a jamais apporté de support officiel pour ce système. Nous sommes plus étonnés de constater qu’Android n’est pas supporté : les possesseurs de Cintiq Companion Hybrid pourront sauvegarder leurs réglages dans Control Center lorsqu’ils l’utiliseront comme tablette graphique sur un PC ou un Mac, mais ils ne pourront pas partager leurs fichiers sur Dropzone lorsque leur appareil est en mode autonome. Les plus nombreux utilisateurs de Samsung Galaxy Note – dont le stylet est réalisé par Wacom – ne sont pas mieux lotis. Le comble est évidemment que les utilisateurs d’iPad, eux, sont servis…

Finalement, des services comme Dropbox ou OneDrive offrent une capacité égale ou supérieure (et permettent d’acheter des extensions), fonctionnent avec tout type de fichier et supportent une palette de systèmes d’exploitation plus large. Espérons donc qu’un support Android (au moins pour les Cintiq Companion Hybrid) et quelques élargissements du service arriveront rapidement…

- Le site de Wacom Cloud

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



MPB
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP