Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Yahoo utilise les photos Flickr CC : normal ?

05/12/2014 | Franck Mée

Vous utilisez Flickr ? Vous placez vos photos sous les licences Creative Commons ? Yahoo peut les imprimer et les vendre sans vous reverser un centime. Sans doute logique, mais certains s’en émeuvent.

Cet automne, Yahoo, propriétaire du site d’hébergement d’images Flickr, a lancé Wall Art, qui permet à tout un chacun de commander un tirage en grande taille (de 20x25 cm à 51x72 cm), monté sur cadre, pour l’exposer chez soi. Cela fonctionne évidemment pour ses propres images (depuis sa galerie Flickr), mais aussi pour d’autres photos provenant soit de partenaires de Flickr (dont la Nasa), soit d’utilisateurs ayant placé leurs œuvres sous une licence Creative Commons (CC) permettant l’utilisation commerciale.

Si, pour une photo de partenaire, l’auteur touche sa part du fruit de la vente, ce n’est pas le cas pour celles placées sous licence CC : Yahoo conserve alors la totalité de la recette. Certains photographes trouvent le procédé un peu cavalier : le Wall Street Journal cite ainsi des auteurs surpris que Yahoo « vende [leur] travail et récupère tout l’argent qui en sort ».

Les CC : c’est pourtant simple

Est-ce légal ? La réponse n’a pas à être ambiguë : oui. Les licences CC permettant l’utilisation commerciale… permettent une utilisation commerciale, logique. Aucune autorisation préalable n’est nécessaire, et on ne doit rien à l’auteur : c’est le principe même de ces licences.

En fait, les auteurs qui souhaitent être contactés avant toute utilisation commerciale ont des solutions : sur les six types de licences CC, trois (BY-NC, BY-NC-SA et BY-NC-ND) interdisent les réutilisations commerciales ! Ils peuvent également conserver le choix par défaut, « droits réservés », qui n’autorise aucune réutilisation sans l’accord de l’auteur.

Placer une œuvre sous une des trois licences CC qui autorisent la réutilisation commerciale (BY, BY-SA et BY-ND), c’est donc délibérément donner le droit à d’autres de faire de l’argent avec sans rien reverser à l’auteur ; vu ainsi, c’est faire preuve d’une certaine naïveté que de penser que Yahoo allait se priver de cette possibilité.

Les royalties reversées ont logiquement un impact sur le tarif. Avec les promotions en cours, un tirage de 41x51 cm est par exemple vendu 49,50 $ s’il n’y a pas de royalties à reverser (si la photo vous appartient, si elle est sous licence CC autorisant la reprise commerciale, ou encore si elle provient de la Nasa). En revanche, pour une photo issue d’un partenaire touchant des droits d’auteur, le prix grimpe à 59,50 $.

Si vous ne souhaitez pas que Yahoo propose gratuitement vos photos à l’impression à ses clients, il est donc temps de vérifier quelle licence vous avez adoptée. Pour ceux qui souhaiteraient modifier la licence de toutes leurs images, la solution la plus simple est d’utiliser le traitement par lots. Allez dans Organiser (disponible dans le menu Vous), puis cliquez sur « Sélectionner tout » (en bas à gauche), faites glisser les vignettes dans le lot à traiter, puis sélectionnez « Modifier la licence » dans le menu Autorisations.

- Le site de produits imprimés Flickr

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP