Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikon

Adobe Max 2019 : Photoshop sur iPad

15/11/2019 | LAURENT KATZ

À l’occasion du salon Adobe Max 2019 , à Las Vegas, Adobe montre les évolutions technologiques de cette fin d’année, certaines déjà distillées comme des pré-annonces depuis des semaines, ou des mois comme la tant attendue version de Photoshop sur les tablettes Apple.

À l’heure où nombre de logiciels ne jurent que par Windows 10 ou une version récente de macOS, le lecteur intéressé par cette mouture tablette du plus emblématique des logiciels d’imagerie doit savoir que seul l’iPad est concerné et que les tablettes Android 1sont pour l’instant ignorées. Mais Adobe indique : « Nous continuerons à rendre Photoshop compatible avec d’autres appareils, vous donnant ainsi plus de choix d’outils de travail ».

JPEG - 119.7 ko
L’écran d’accueil (cliquer pour agrandir).
JPEG - 156.9 ko
Les outils d’apprentissage (cliquer pour agrandir).

Tous les iPad ne sont pas compatibles, seuls les iPad Pro 9.7, 10.5 et 12.9 pouces de deuxième génération au minimum, les iPad à partir de la cinquième génération, les iPad Air 2 et 3, les iPad Mini 4 et 5, avec iPadOS 13.1 ou supérieur acceptent l’app. Le logiciel est intégré au Creative Cloud global (tous les produits Adobe, 100 Go de nuage, 60 €/mois) ou dédié à la photo (Photoshop CC et les différents Lightroom, 20 Go de nuage, 10 €/mois). A signaler, même si les services ne sont pas les mêmes, qu’Affinity Photo, fonctionnellement plus riche et doué pour le photomontage, est vendu 22 € en licence perpétuelle.

JPEG - 202.9 ko
L’interface, avec la Barre d’outils à gauche et les panneaux, dont le gestionnaire de calques, à droite (cliquer pour agrandir).
(photo LK)
JPEG - 27.9 ko
Les principales fonctions de retouche correspondant aux calques de réglages.

Photoshop pour iPad est encore incomplet en matière de retouche photo. Ce n’est pas un péché originel qui va entacher la vie de l’application mobile. Souvenez-vous, avant de devenir une excellente application, Lightroom Mobile était vraiment indigent en matière de fonctionnalités. Pour la version inaugurale, Adobe s’est attaché à la retouche en mode minimal (oubliant les Raw au passage !), au photomontage créatif à base de calques et à l’ubiquité des fichiers traités entre équipements sédentaires (ordinateur de bureau) et nomades (portable et iPad) par le biais du Creative Cloud.

JPEG - 152.1 ko
L’écran d’accueil de Photoshop montre les images traitées par la version iPad, avec l’extension PSDC (cliquer pour agrandir).
(photos LK)

Les évolutions vont s’enchainer pour consolider l’aspect fonctionnel, qui aujourd’hui concerne les manipulations de fichiers, les calques, le masquage et les retouches de base. La liste des fonctions de la version de bureau absentes ici est longue comme une nuit sans fin, en matière d’outils de sélection, de filtres, de traitement du bruit, d’ajustement des couleurs et de la tonalité, de fusion de plusieurs images pour le panorama, l’HDR ou l’empilement de mise au point. De prochaines mises à jour apporteront la rotation de la zone de travail, la sélection du sujet par l’intelligence artificielle, l’amélioration du contour de sélection, un pinceau plus riche en options. Plus ce que les usagers demanderont en nombre et avec insistance, Adobe y est attentif pour les évolutions. Et on l’attend impatiemment qu’une énorme omission soit comblée, le traitement des Raw, qui pour l’instant est délégué à Lightroom Mobile afin de produire un fichier Jpeg ou Tiff à l’intention de Photoshop iPad.

JPEG - 315.7 ko
La gestion des calques, avec la barre d’outils à droite donnant accès à des commandes pour manipuler ces derniers (cliquer pour agrandir).
(photo LK)
JPEG - 212.2 ko
Les commandes liées à la gestion des calques (cliquer pour agrandir).
(photo LK)

L’interface a été adaptée à la tablette, avec quantité de gestes tactiles, à effectuer avec les doigts ou un stylet. La gestion des calques a fait l’objet d’un certain éparpillement des commandes qui pourrait irriter ceux qui ont une pratique intensive du photomontage et des calques de réglages. Cela pour tenir compte de la taille de l’écran des iPad. Mais le tout jeune logiciel va évoluer vite et Adobe pourrait revenir sur l’emplacement contesté de certains réglages, comme celui de l’opacité, pour des accès plus immédiats.

Un autre Photoshop est en gestation, Photoshop Camera, pour l’année 2020. Prévue sous Android et iOS, cette app de prise de vue utilisera intensivement AI Sensei (les techniques d’intelligence artificielle d’Adobe) pour optimiser des photos, proposer des filtres et effets. Instagrameurs, influenceurs et autres blogueurs semblent être les cibles privilégiées.

- Le site d’Adobe Max
- Le site d’Adobe

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP