Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikon

Canon RF 85 mm f/1,2 USM : la 5è génération d’un mythe

09/05/2019 | Jean-Marie SEPULCHRE

Canon a annoncé hier la commercialisation de la cinquième version du mythique 85 mm f/1,2, formule qui est la moyenne focale la plus lumineuse du marché mondial.

Présentation

Le premier modèle commercialisé en 1976 était bien entendu à mise au point manuelle et sa monture FD le destinait aux reflex pro de la série F1, il innovait par la présence d’une lentille asphérique et sa formule optique comportait 8 lentilles en 6 groupes. Une version L de formule optique comparable lui succéda dans la même monture, qui fut remplacée en 1989 par le modèle autofocus EF doté de 8 lentilles en 7 groupes (1 asphérique, 2 verres à faible dispersion). La quatrième version (EF 85 mm f/1,2 L II USM) fut lancée en 2006, et reste disponible sur le marché aujourd’hui, gardant une aura reconduite de version en version malgré le lancement plus récent de l’exceptionnel 85 mm f/1,4 stabilisé (voir notre essai)

Nouvelles technologies

La sortie de la gamme sans miroir R a offert l’opportunité de faire revivre la lignée des 85 mm f/1,2 avec une nouvelle formule nettement plus sophistiquée. Le modèle EF est doté de 8 lentilles en 7 groupes, le nouveau modèle RF est construit sur la base de 13 lentilles en 9 groupes. La formule optique assez simple du modèle reflex ne l’empêche pourtant pas de disposer d’un piqué très élevé au centre de l’image dès la pleine ouverture, mais il a pour inconvénient d’avoir un piqué dégradé sur les bords aux grandes ouvertures et de générer dans ces conditions des reflets magenta sur les reflets ou surfaces brillantes. Pour y remédier Canon annonce que l’intégration d’un élément réfractif « BR » (Blue Spectrum Refractive optics) élimine ce défaut en filtrant les longueurs d’onde les plus courtes du spectre visible, soit la lumière bleue, et assure donc une netteté encore supérieure à f/1,2. L’optique intègre également un verre UD à très faible dispersion et une lentille asphérique obtenue par pollissage. Le traitement ASC (Air Sphere Coating) enfin est prévu pour éviter les reflets, les images fantômes et l’effet de voile qui peuvent altérer la qualité d’image, le constructeur promet une netteté maximale sur tout le champ et un bokeh saisissant.

JPEG - 86.5 ko
Formule optique (document : Canon Japon)

L’autofocus est assuré par un moteur USM dont la rapidité est augmentée par la transmission plus rapide d’informations de la monture RF et l’implantation de nouveaux algorithmes, la reprise manuelle directe du point est néanmoins immédiate en cas de besoin. Comme sur tous les nouveaux objectifs RF est implantée une bague de commande à laquelle peuvent être assignées des fonctions de réglage des paramètres de vitesse, d’ouverture et de sensibilité ISO. Enfin la construction est à toute épreuve par rapport aux poussières et intempéries, avec de nombreux joints d’étanchéité.

JPEG - 346.4 ko
Construction de l’objectif avec les joints de protection (document : Canon Japon)

Reste que le RF 85 mm f/1,2 ne joue pas dans la catégorie « poids léger », accusant presque 1,2 kg sur la balance et son volume impressionne quand il est monté sur un petit boîtier compact de la nouvelle gamme, l’équilibre sera meilleur avec une poignée BG-E22.

JPEG - 157.2 ko
Le volume du RF 85 mm f/1,2 est impressionnant par rapport à la petite taille du boîtier (document : Canon France)

Quelle place dans la gamme Canon ?

Plus lumineux d’un ½ IL que le récent 85 mm f/1,4 EF le nouveau modèle RF est quand même presque deux fois plus cher et en cas de très faible lumière il sera moins attractif malgré ce supplément de luminosité car il est dépourvu de stabilisation. Mais l’usage d’un objectif EF sur la gamme hybride R impose le recours à une bague d’adaptation, ce serait également le cas pour le 85 mm EF f/1,2 (vII) et dans ce cas l’écart de prix n’est pas si impressionnant par rapport au prix public de 2 999 € annoncé pour le modèle RF. En fait, pour un équipement hybride la question ne se pose pas, la transition depuis un équipement reflex permettra d’alimenter le marché d’occasion avec les anciens modèles…mais pour les photographes les plus soigneux qui recherchent une netteté maximale devront quand même patienter un peu pour une autre raison…dans la gamme R n’existe pas encore de boîtier haute définition comparable à l’EOS 5DS R qui reste notre juge de paix pour noter les objectifs les plus ambitieux adaptables sur un boîtier Canon, ce qui ne pourra pas encore être fait pour l’objectif annoncé comme le plus piqué jamais construit par la marque dans cette catégorie. Notre prochain essai permettra cependant de faire le point sur la qualité d’image globale, sachant qu’une image très propre peut être plus facilement interpolée à une définition supérieure.

- Le site de Canon 

Fiche technique

  • Formule optique : 13 lentilles en 9 groupes (1 UD, 1 asph, 1 groupe BR)
  • Distance minimale de mise au point : 0,85 m
  • Filtre : 82 mm
  • Diaphragme : 9 lamelles arrondies
  • Motorisation : Oui USM
  • Stabilisateur : Non
  • Joint d’étanchéité Oui
  • Dimensions : 103,2 × 117,3 mm
  • Poids  : 1 195 g
  • Accessoires : pare-soleil, bouchons, housse
  • Montures : Canon RF
  • Prix : 2 999 €
  • Disponibilité : Juin 2019

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP