Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

Exposition : Willy Ronis par Willy Ronis

09/05/2018 | Sandrine Dippa

Jusqu’au 29 septembre, le Pavillon Carré de Baudouin accueille Willy Ronis par Willy Ronis. L’exposition gratuite balaye les grandes thématiques explorées par le photographe humaniste tout au long de sa carrière.

Cette année, le Pavillon Carré de Baudoin fête ses 10 ans. Pour l’occasion, l’espace culturel située dans le XXe arrondissement parisien consacre une exposition au photographe humaniste Willy Ronis. Willy Ronis par Willy Ronis invite à découvrir deux cents images issues des collections nationales entre autres constituées à partir clichés légués par le photographe à son décès, en 2009.

JPEG - 122.1 ko
Willy Ronis
Pendant le défilé de la victoire du Front populaire, rue Saint-Antoine, Paris, 14 juillet 1936
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Neuf thématiques calquées sur six albums élaborés par le photographe dès 1985 sont présentées. De ces « testaments photographiques » comptant en tout 590 images annotées (dont seule une partie est donc ici présentée) se dégagent neuf chapitres.

JPEG - 96.2 ko
Willy Ronis
Les amoureux de la Bastille, Paris, 1957
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Le premier est consacré au quartier Belleville-Ménilmontant, alors un village, que Willy Ronis arpente dès la fin des années 40 afin d’y photographier les habitants et leur quotidien. Le second « Les débuts » nous plonge dans ses premiers clichés pris dès ses 16 ans - durant ses vacances notamment - avec un Kodak à soufflet 6,5 x 11 cm offert par son père.

JPEG - 137.9 ko
Willy Ronis
Le Café de France, L’Isle-sur-la-Sorgue, 1979
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Roni

« Autoportrait », le troisième thème, nous fait (re)découvrir ses portraits, parfois mis en scène dès son adolescence, tandis que « Nu » dévoile des images prises entre 1949 et 2002 dont le célèbre Le Nu Provençal sur lequel apparait son épouse Marie-Anne. « La Provence », « L’ailleurs » et « L’intime » quant à eux s’intéressent respectivement à ses photographies prises en Provence (Marseille, Gironde…), à l’étranger (Londres, Venise, RDA, Alger…) et au sein de son cercle familial.


En plus de ces tirages réalisés pour l’exposition, tout au long de la manifestation, il est aussi possible de découvrir deux films : Une journée avec Willy Ronis de Françoise Denoyelle (1984) et Willy Ronis à Paris (2005) réalisé à l’occasion de l’exposition visible à l’Hôtel de Ville de Paris la même année. Des tableaux numériques et des tablettes interactives permettant de parcourir les 590 images sélectionnées par le photographe sont aussi proposés.

JPEG - 283.9 ko
WILLY RONIS
Gamins de Belleville, sous l’escalier de la rue Vilin, Paris, 1959
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

- Le site du Pavillon Carré de Baudoin

Informations pratiques
Willy Ronis par Willy Ronis
jusqu’au 29 septembre
Pavillon Carré de Baudoin
121 rue de Ménilmontant, 75020 Paris

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Olympus
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP

Joomeo