Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

Festival de la photo culinaire, acte I

06/11/2009 | Benjamin Favier

06/11/2009- Aujourd’hui s’ouvre à Paris le premier Festival International de la Photographie Culinaire. Un événement qui s’inscrit dans une certaine logique, étant donné le phénoménal succès des livres de cuisine en France.

Le FIPC va se dérouler sur dix jours, à Paris. Épicentre de cette première édition du Festival International de la Photographie Culinaire, Bercy Village, situé dans le 12ème arrondissement : on peut y voir 37 images, pour autant de photographes, dans le cadre du concours lancé sur le thème « Poissons, coquillages et crustacés. »

Jean-Pierre PJ Stéphan (à gauche), président et fondateur du FIPC et Guy Savoy, chef cuisinier renommé et parrain de cette première édition.

Interrogé sur le choix de ce thème, Jean-Pierre PJ Stéphan, fondateur du FIPC et président de l’événement, souligne la dimension universelle du projet : « Même dans le désert, l’homme mange des poissons. C’est un sujet qui touche tout le monde. En quelque sorte, la photo culinaire s’apparente à de l’anthropologie. » Et il se plaît à rappeler qu’environ 1 400 livres de cuisines ont été recensés en France en 2009. Ainsi, les 37 photographes sélectionnés proposent chacun trois images. Une à Bercy Village, donc, les deux autres étant exposées à l’espace Mobalpa, face à la garde de Lyon. Le vainqueur des « Lentilles d’or 2009 » sera désigné le 12 novembre prochain. Et pour prolonger le plaisir, un parcours gourmand offre la possibilité de manger dans divers restaurants en admirant d’autres images. Voir la liste sur le site du FIPC.

Les œuvres des 37 photographes participant au concours sont exposées dans les passages de Bercy Village et à l’espace Mobalpa, devant la gare de Lyon.

Gastronomie et photographie

« Il s’agit d’évoquer la nature et le naturel, le cru plutôt que l cuit, l’organique en sa matière première, un univers dionysiaque de santé et de volupté. Le goût et l’excitation des papilles sont la raison d’être de toute photographie de ce genre. Il n’est possible que de les suggérer et ils passent au second plan. » Le photographe britannique John Stewart, membre du jury, âgé de 90 ans, fait partie des pionniers dans ce domaine. Par ces mots, il souhaite bon vent au festival, qui aura lieu jusqu’au 15 novembre. Les photos produisent leur effet dans les passages exigus de Bercy Village. Le pas pressé des Parisiens ralentit. Les regards s’arrêtent devant un gros plan d’huitre ou un enchevêtrement de crevettes. Indéniablement une grande réussite esthétique. Jean-Pierre PJ Stéphan annonce d’ores-et-déjà qu’une seconde édition verra le jour l’année prochaine. Mais il reste muet sur le thème. Un chef n’a pas pour habitude de dévoiler ses recettes…

- Le site du FIPC

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP